Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE JEUNE MULTIRECIDIVISTE AU PRESIDENT DU TRIBUNAL « J’ai choisi la délinquance comme mode de vie»

Article Lu 1860 fois


Élargi de prison, il y a tout juste 18 jours, Babacar Diagne âgé de 20 ans est un multirécidiviste notoire selon le procureur qui dit bien le connaître. Le jeune délinquant était en prison depuis le 20 juin 2007, après avoir purgé une peine d’un an de prison ferme assortie d’un sursis d’un an. Il risque d’y retourner si l’on s’en tient à la logique du procureur qui a requis 3 ans ferme, dit-il, non pas pour le changer, mais pour préserver la société d’un bandit qui trouble la quiétude des honnêtes gens. Et au président du tribunal qui l’interrogeait, il a répondu sans sourciller : « J’ai choisi la délinquance comme mode de vie » Attrait à la barre du tribunal correctionnel de Tivaouane pour vol en réunion et recel, le prévenu, l’air relax, a accueilli la sentence sans broncher. Interrogé au fond, il revient sur les faits pour rappeler que c’était lors d’une Ziarra chez un marabout. Ce jour-là deux de ses acolytes ont profité de l’affluence et de la contention spirituelle des disciples pour dérouler une stratégie de vol, qui leur a permis de subtiliser deux portables de valeur à Serigne Abdoul Aziz Sall résidant à Kaolack, présent à Tivaouane pour les besoins de la manifestation religieuse. S’étant rendu compte qu’on lui avait volé ses appareils, la victime s’en ouvre à un de ses frères talibés qui lui désigne le trio de jeunes qui vient de partir. Aussitôt, les recherches commencèrent : le trio fut poursuivi, mais deux d’entre eux s’enfuient, échappant ainsi aux poursuivants. Babacar Diagne, lui, fut arrêté et conduit au commissariat comme complice du vol en réunion dont il connaissait les auteurs, ayant assuré leur couverture et même facilité leur fuite. Pourquoi ? lui demande le procureur . « Pour recevoir ma part du butin » reconnaît-il. Entre autres aveux, il a reconnu devant le tribunal qu’il a délibérément choisi d’être en marge de la société. « J’ai choisi la délinquance comme mode de vie», dit-il. Très touché par ce cas qui pourrait relever d’un cas pathologique, le président du tribunal tente de lui donner les moyens de s’amender, en le préservant de la prison, en somme de l’aider, s’il donnait des garanties de changement. « Je ne suis pas ici uniquement pour mettre les gens en prison », lui dit-il. Dans certains cas, la prison peut ne pas être une solution. C’est pourquoi il a tenté de percer les mystères qui entourent un cas aussi atypique, à qui il convient d’offrir une ultime chance de reconversion. Cet avis, aussi émouvant soit-il, n’est pas partagé par le procureur qui a requis 3 ans ferme contre un jeune délinquant amoureux de l’argent facile et rébarbatif au moindre effort. En attendant le verdict du délibéré fixé le 25 juin, le plaignant a réclamé la restitution de ses appareils et le remboursement des frais.

Source: L'observateur

Article Lu 1860 fois

Dimanche 22 Juin 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State