Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE COLONEL MALICK CISSE SUR LA CREATION DE SON PARTI : « Nous allons jouer un rôle de pacificateur dans la vie politique »

Article Lu 1472 fois


Le Parti pour la solidarité et le développement du Sénégal (Psds) va jouer un rôle de « pacificateur dans la vie politique du Sénégal ». C’est ce qu’a affirmé avant-hier lors d’un point de presse, son leader, le colonel Malick Cissé, qui a saisi l’occasion pour dire que le Psds est un parti de contribution à la politique du président Wade.

Le colonel Malick Cissé a déclaré, avant-hier, au cours d’un point de presse que sa formation politique, le Parti pour la solidarité et le développement du Sénégal (Sunu Psds) dont le dossier complet de création a été déposé le 5 novembre dernier va jouer un rôle de « pacificateur dans la vie politique du Sénégal ». Il s’exprimait lors d’un point de presse au cours duquel il est également revenu sur les raisons de son engagement dans le champ politique au terme d’une carrière militaire qui a pris fin 31 août 2007.

Selon lui, le Psds va « servir de force d’appui au président de la République ». « Sunu Psds/Sénégal, qui se veut le parti de la nouvelle solidarité, affirme son appartenance libérale, son ouverture et d’un point de vue critique, propose un nouveau mode de lecture des modèles universels », souligne-t-il. Le colonel Cissé informe aussi que son parti « va communiquer à chaque fois de besoin pour faire comprendre le message du chef de l’Etat ».

Revenant sur la crise qui frappe les ménages, le colonel Cissé a dit que : « le monde est entré dans une nouvelle ère de turbulences ; le mal est partout, il frappe sans distinction les pays pauvres et les pays développés ». Il poursuit que : « il n’y a pas un seul continent qui ne soit concerné par cette vague de crise et de secousse économique ».

Pour lui : « d’énormes efforts ont été consentis par l’Etat durant ces dernières années pour, dit-il, juguler les difficultés récurrentes. Cependant, se désole-t-il, le caractère extraverti de notre économie avec sa dépendance vis-à-vis de l’étranger en riz, carburant, lait et autres produits, a fini par plomber tous ces efforts ».

Il appelle à la solidarité de tous les Sénégalais. « Nous n’avons pas aujourd’hui les moyens financiers de répondre à toutes les demandes, certes justifiées et nous le comprenons, nous voyons les difficultés des gens et particulièrement les plus démunis ; il faut faire quelque chose pour cette catégorie de notre population ; c’est là un acte de solidarité et je dis aussi que la solidarité ne doit pas être que l’apanage de l’Etat. Il y a au Sénégal des gens qui ont des moyens d’aider et ils doivent aussi le faire », indique-t-il. Le colonel ajoute : « dans un contexte difficile, la solidarité doit être une main tendue de chacun et chacun là où il est, peut donner, peut soutenir, peut faire une action solidaire ».

Source: le Soleil

Article Lu 1472 fois

Lundi 14 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State