Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE CELEBRE PRODUCTEUR TALLA DIAGNE EN DIFFICULTE: Fatou Guéwél vole a son secours

Article Lu 12929 fois

Le Théâtre National Daniel Sorano a vibré Samedi au rythme du "N'guéwél" et pour cause. Cette fois ci, loin des prétextes fallacieux dans le but de récolter énormément de millions, le lead vocal du groupe "sope noreyni" a mis Sorano "à feu et à sang" avec la noble intention de venir en aide à son ami de toujours qui n'est personne d'autre que le célèbre producteur Talla Diagne qui se trouve, d'après certains dires, dans une impasse financière.



LE CELEBRE PRODUCTEUR TALLA DIAGNE EN DIFFICULTE: Fatou Guéwél vole a son secours
Même si le jeune producteur n'a pas voulu ouvertement confirmer cette thèse, il n'en demeure pas moins vrai qu'on pourrait y croire rien qu'en s'en référant à ses propos: "j'avais en un moment donné de ma carrière de producteur et de distributeur eu des difficultés. Et vu tout ce que je faisais comme produits dans un contexte dans lequel les musiciens ne vendent plus à cause de la piraterie, j'avais décidé de me retirer pour quelques temps de la production. Et maintenant, j'ai initié cette soirée qui me permettra, avec les recettes, de reprendre la production mais avec de nouvelles stratégies". Mieux, notre lanterne aura été éclairée par Mapenda Seck, Mari de la Diva Fatou Guéwél qui, dans son intervention, dira à l'endroit de Talla Diagne : "nul ne peut échapper à son destin, et cette difficulté constitue juste une épreuve que seul la foi peut aider à transcender". Sur le choix porté sur l'ex femme de M'baye Gueye alias petit La, le pensionnaire de Sandaga soutiendra : "Fatou est tout pour moi. Je l'ai connue bien avant qu'elle soit célèbre. C'est vous dire que je suis un de ses fans qui l'a toujours admiré". C'est pourquoi, a -t-il déclaré. "le choix porté sur sa personne pour animer cette soirée, m'honore à plus d'un titre".

Source: le Matin

Article Lu 12929 fois

Mardi 22 Juillet 2008





1.Posté par Abdou NDAO le 22/07/2008 10:51
Le samedi 19 juillet 2008 Nicolas dans son émission du soir est entré en directe avec ses amis DJ Sidath et DJ Boub's .ce dernier était au théâtre Daniel Sorano où il y' avait une soirée de Fatou Ngewel dont l'objectif d'après l'animateur est de venir en aide Talla Diagne.

Je tiens juste à dire à Nicolas que Talla Diagne n'est pas n'importe qui dans ce secteur de la musique parce qu’ étant propriétaire d’un catalogue bien fourni si ce n'est pas d’ailleurs le plus riche.

Tous ceux qui gravitent autour de ce secteur doivent beaucoup à cet homme pour avoir été le premier mécène qui a osé mettre ses tunes dans ce secteu. Pourtant, de Touba à Sandaga dans une cantine de 2m carré , Talla est parvenu à être le plus grand producteur de musique au Sénégal et au delà il a investi dans tous les segments de ce secteur:

-Talla est le premier a osé mettre en place un réseau de distribution quelques soit les difficultés ou manquements.

Le problème est du certainement au fait que les droits voisins aux droits d'auteurs n'existaient pas encore chez nous sinon seuls ses droits en tant que producteur lui pouvaient faire vivre tranquillement et pour le reste de sa vie .

Nicolas si tu connais pas la différence entre producteur et distributeur c'est grave pourtant tu fais parti des animateurs que j'écoute le plus …

Quand vous discutez sur le statut de professionnel le débat devient plus passionnant car, Talla en est un pour avoir été un dénicheur de talent Ndongo lo- Fatou Ngewel- Salam - Pape Ndiaye Ngewel- Secka et tant d’autres Artistes qui doivent leur notoriété aujourd’hui à Talla pour avoir été le premier à les produire et les porter à la connaissance du public.

Talla a produit ceux qu'on appelle combinèment les grands de la musique Thione seck-Omar pene-Baba Maal etc. ou distribuer la mèga star Youssou Ndour et une bonne partie du catalogue de jololi.

Il a même produit de la musique religieuse Khadim Gueye –Doudou Khene etc. En sus des Artistes de la sous région Gambie - Mauritanie qu’il a produit et distribué au Sénégal et en Afrique.

Après Elhadji Ndiaye et Youssou Ndour Talla est la troisième personne a disposé de son usine de fabrication.

Il est à l’origine des concerts genre diapason qu'il met ensuite en phonogramme.

je ne vois pas a quel niveau de l'industrie musicale Talla n'a pas mit des tunes .

Musicalement

2.Posté par Fox le 22/07/2008 11:42
Je suis d'accord avec toi Abdou sur certain point,mais il faut aussi reconnaître que malgré tout ce qu'il a fait pour la musique (chapeau),Talla Diagne n'a jamais voulu se mettre au parfum du temps.Il doit savoir que la musique évolue à une vitesse supersonique et qu'aujourd'hui avec le bag catalogue qu'il a,il devrait s'en sortir largement ne serait ce qu'avec la réédition.Je lui conseille s'il parvient cette fois ci à s'en sortir de s'entourer de professionnels et de savoir aussi que la musique est une industrie (deuxième industrie aux États Unis et 3e industrie en Europe),il faut impérativement un investissement lourd pour des bénéfices consistantes.Talla essai de formaliser ton business et tu verras que tu peux t'en sortir largement,Il y a des gens très compétents à l'image des Abdou Ndao,Seydou Gueye,Assane Ndoye etc....qui peuvent t'aider dans la conceptualisation et la vente de disque par rapport aux phénomènes nouveaux que sont la piraterie,le téléchargement (surtout le phénomène pear to pear) et la mise en ligne payante ou gratuite des chansons mais surtout le phénomène de "merchandising" car le disque ne vend plus c'est plutot le spectacle et les dérivés qui peuvent t'aider dans la situation présente.QUE DIEU T'AIDE

3.Posté par tamay nar le 22/07/2008 13:30
je voi pa l'mportance de cet article sincerement... Chacun peut se trouver dans des difficulté vraimen j'aime pa le journalisme senegalien c'est trop elementaire!

4.Posté par Abdou Ndao le 22/07/2008 18:22
A mon avis Fox,le problème au sènègal est que les gens ont plus besoin de passionès que de professionnels.Nos Artistes, nos detenteurs de structures (salle-studio-sono etc.) prèferent collaborer avec des passionès que des pro et cela tue la musique parceque quand ceux qui sont censès au jour d'aujourd'hui conduirent les destinèes de ces structures ne savent pas mettre en place un bon projet d'entreprise en phase avec ce qui se passe sur l'international y'a problème. Les gens continueront à dire oui le mbalax est compliquè , on a du mal à l'imposer sur l'international bref chacun y va de son commentaire et de son pourquoi on ne peut pas s'intaller sur l'international comme les autres musique des autres pays africains (makossa-coupè dècalè etc.) . Il faut juste faire une petite lecture et tu verras que aucun de nos Artistes n'est pas dans un bon label ni pour un contrat d'Artitse encore moins un contrat en licence ou en distrib c'rest lamentable.quand ils se deplacent en Europe, c'est pour tourner dans le rèseau Sènègalais avec tous les problèmes qu'ils rencontrent.Quand ils retournent dans les radios à dakar c'est pour dire aux Sènègalais "oui nous avons casser la baraque patati patata...
Musicalemnt

5.Posté par tama le 30/08/2008 02:06
Tamay nar l article n est pas interessant maipourtan ça t interesse puisk tu postes des comments et je suppose t as aussi perdu un sacre temps a le lire

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State