Référence multimedia du sénégal
.
Google

LANDING SAVANE AU CONSEIL NATIONAL D’AJ : « Nous tournons le dos au Pds pour explorer de nouveaux horizons »

Article Lu 1830 fois

La tendance Landing Savané d’And-jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads), a réuni hier son Conseil national à Dakar. Une occasion pour Landing Savané d’expliquer que la crise qui secoue Aj trouve ses origines dans leur participation au gouvernement de l’Alternance. M. Savané n’a aussi pas manqué d’évoquer le partenariat avec le Pds. « Après la faillite du partenariat stratégique que nous avons vainement tenté d’instauré avec le Pds, nous devons décider de tourner définitivement cette page et d’explorer de nouveaux horizons plus féconds et plus conformes à nos convictions politiques ».



LANDING SAVANE AU CONSEIL NATIONAL D’AJ : « Nous tournons le dos au Pds pour explorer de nouveaux horizons »
Ce n’était pas une riposte au camp de « Decroix », mais juste un Conseil national. Et hier, Landing Savané et les militants d’And-jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads) qui lui sont favorables n’étaient pas en mal d’inspiration pour démontrer leur capacité de mobilisation.

« Un et un seul Aj/Pads avec Landing Savané » ; « Non au retour des anciennes pratiques anti-démocratiques et policières » ; « La tentative d’usurpation est en mode d’échec total ». Voilà en résumé, ce qu’on pouvait lire sur les pancartes posées dans différents coins du centre socioculturel de Derklé.

Ce qui manifestement, faisait plaisir à Landing Savané. Présidant les travaux, il a lancé, à l’endroit des militants qui lui sont restés fidèles, « qu’il n’y a qu’un And-jëf original ». « Toutes les gesticulations ne seront que de mauvaises contrefaçons qui s’effaceront aux premières pluies », a martelé Landing Savané qui avait à ses côtés, des lieutenants comme Bassirou Sarr, Awa Fall Diop, Bineta Samb Bâ et Amadou Tidiane Guiro.

Pour Landing Savané, Aj est plus que jamais debout. « La convocation effective de ce Conseil national marque une grande victoire de notre parti, le seul et unique And-jëf que l’on rêve d’abattre », a-t-il dit.

Et de dénoncer : « ce qui se passe aujourd’hui est extraordinaire, car même aux heures les plus sombres des régimes de Senghor et d’Abdou Diouf, un parti n’avait vécu autant d’abus de pouvoirs et de parti pris. Autorisation et protection policière d’un congrès illégal, fermeture et arrestation arbitraire de militants et interventions intempestives dans les affaires intérieures d’un parti ».

Ce qui fera dire à Landing Savané que « ces actes démontrent qu’il s’agit d’un complot d’Etat et de rien d’autre ». Malgré une telle situation, Landing Savané s’est félicité du fait que plus de 90 % des élus du parti soient avec lui.

Origines de la crise

Très en verve, M. Savané est revenu sur les origines de la crise dans son parti. « La crise qui secoue Aj depuis les élections de 2007 puise ses origines dans notre participation au gouvernement de l’Alternance. Ayant toujours refusé de participer aux gouvernements d’ouverture du président Abdou Diouf, nous n’avions aucune idée des effets pervers de la participation au pouvoir et des antidotes qu’il fallait préparer pour ne pas succomber à la comédie et aux sirènes du pouvoir », a-t-il fait noter. « Rapidement, des conflits de personnes, de préséance, de partage des postes et d’accès aux privilèges ont surgi. Beaucoup l’ont camouflé sous le manteau de lignes idéologiques, mais il s’agissait essentiellement de conflits crypto personnels nés de frustrations et de l’attrait du pouvoir », révèle Savané.

Evoquant l’exclusion des fondateurs de « Yoonu Askan Wi », Landing Savané a souligné que ces derniers, « emportés par leur opposition à Me Wade et au Pds, n’ont pas écouté à l’époque mes conseils pour éviter de tomber dans le piège des sanctions prévues pour ce genre de pratiques à bien des égards fractionnistes ».

Dialogue politique

S’agissant du dialogue politique, Landing Savané a souligné qu’il faut bâtir un consensus politique large autour d’institutions viables et crédibles et d’un programme économique et social de sortie de crise. « Le programme gouvernemental, les travaux des Assises nationales, les contributions des partis politiques, des syndicats et des associations citoyennes seront les bases de discussions et de négociations d’un tel programme », a-t-il dit.

Aliou KANDE
Source Le Soleil

Article Lu 1830 fois

Lundi 29 Juin 2009





1.Posté par Mouss le 29/06/2009 11:58
vous allez où?

2.Posté par FBI le 29/06/2009 14:10
LANDING PENSE QUE LES SENEGALAIS SONT A SA DISPOSITION
HEUREUSEMENT KIL N A JAMAIS DEPASSE LE SEUIL DES 2 POUR CENT

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State