Référence multimedia du sénégal
.
Google

LA PRESIDENCE REPOND à la lettre ouverte de « Reporters Sans Frontières » au président Wade

Article Lu 11908 fois

Certains quotidiens sénégalais ont fait part de la lettre ouverte que M. Robert Ménard, Secrétaire général de « Reporters Sans Frontières » a adressée à M. le président de la République et dans laquelle le ministre Farba Senghor est désigné comme l’instigateur des agressions commises contre certains organes de presse.



LA PRESIDENCE REPOND à la lettre ouverte de « Reporters Sans Frontières » au président Wade
Au lieu de crever l’abcès en posant le débat de fond qui gangrène la corporation des journalistes au Sénégal, « Reporters Sans Frontières » se limite à admettre la nécessité « d’un examen de conscience de la part de la profession » devant les dérives de certains organes de presse. Or, quand on donne un coup, on ne peut pas décider de la nature ni de l’ampleur de la réaction qu’on recevra en retour. Dans cette affaire, « Reporters Sans Frontières » fait la part belle à la presse tout comme les organisations corporatistes de journalistes au Sénégal. Cela est regrettable pour une organisation censée veiller au respect, par les journalistes, des principes qui régissent leur profession.

Comment peut-on exiger de la retenue de la part des pouvoirs publics et des autorités religieuses et politiques si des personnes malintentionnées, parce qu’elles disposent de la presse comme levier, se permettent d’exercer sur eux des violences écrites ou verbales sans aucun professionnalisme ni mesure ?

La liberté de la presse, dans ses contours actuels, est porteuse des germes d’une insécurité chronique pour les journalistes et de destruction des fondements de notre société. Le Sénégal est un pays où la foi religieuse est fortement ancrée. Nul n’ignore que tous les Sénégalais ont un sens élevé de la famille et de l’honneur. De même, chaque Sénégalais s’identifie à une confession, à une confrérie, à un chef religieux ou à un marabout en tant que talibé ou fidèle. Les Khalifes généraux sont de tout temps vénérés par les talibés de leurs propres confréries et sont également très respectés par les disciples des autres confréries. De la même façon, chaque Sénégalais s’identifie à un parti ou à un leader politique soit comme militant soit comme sympathisant.

Dans ce contexte, les agressions répétées et injustes de certains journalistes contre les familles maraboutiques et religieuses ainsi que les autorités politiques et d’honnêtes citoyens ne peuvent générer que des violences dont les conséquences sont insaisissables. Il faut être naïf pour espérer être en sécurité quand on passe tout son temps à injurier des Khalifes généraux, des autorités et des responsables de famille.

Ces journalistes narguent les citoyens et veulent s’ériger en intouchables ayant le droit absolu de dire toutes sortes d’insanités sur les autres sans être inquiétés. Ce corporatisme est intolérable parce qu’il frise l’esprit mafieux.

La véritable question qui se pose aujourd’hui est celle de la qualité des journalistes. Dans cette profession, on trouve généralement des sans emploi ou des personnes issues d’autres métiers reconverties, devenues aigries à cause de leur condition sociale et qui utilisent leurs journaux pour exprimer leurs frustrations avec rancune et haine.

La presse reste leur unique moyen d’expression sociale dans la mesure où elle apparaît comme la seule profession sans aucun contrôle d’accès et d’exercice.

C’est pourquoi, il est inconvenant et inapproprié d’appeler « journalistes » des personnes sans aucune formation et qui ne sont mues que par la recherche effrénée du gain au risque de déstabiliser la cohésion sociale. Barrer la route à ce type d’individus procède d’une véritable œuvre de salubrité publique parce qu’autrement, la violence qui a commencé à s’abattre sur eux a de beaux jours devant elle.

Au demeurant, on remarque que la plupart des journaux qui véhiculent les informations les plus haineuses contre les institutions de la République et contre les autorités religieuses et politiques sont dirigés par des personnes sans aucune formation en journalisme.

Les plus diplômés d’entre eux sont Madiambal Diagne (« Le Quotidien ») qui est greffier et Thierno Talla (« L’As ») qui est Contrôleur des prix. Ils sont bacheliers mais sans diplôme de journaliste. Et Pape Amadou Gaye du « Courrier » n’a aucune formation en journalisme.

El Malick Seck n’a pas le Bfem alors qu’il est directeur de publication de « 24 Heures Chrono ».

Le premier coordonnateur du Comité pour la défense et la protection des journalistes (Cdpj), Yaxam Mbaye, est le directeur de publication du journal « Le Populaire », alors qu’il a arrêté ses études en terminale.

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant de constater les dérives politiciennes qu’a empruntées le combat du Cdpj qui s’est clairement rangé du coté du « Front Siggil Sénégal ».

Le combat de « Reporters Sans Frontières » devrait commencer par une rigoureuse moralisation de la profession.

Une grande purge s’impose dans la pratique du journalisme dans notre pays. A défaut, ce sont les fondements sociaux et culturels de notre nation qui sont menacés.

Il faut du reste préciser que les vrais journalistes, imbus des valeurs de professionnalisme et de déontologie, ne s’adonnent pas à ces basses pratiques consistant à exercer un chantage sur d’honnêtes citoyens ou sur des autorités politiques et religieuses dans le but indigne de leur soutirer de l’argent.

Le reporter du journal « Pic », qui a été à l’origine de la tentative de chantage sur le ministre Farba Senghor, en a déjà fait les frais. Il a été renvoyé de la rédaction dudit journal (voir l’article du journal « Pic » n° 48 du lundi 18 août 2008 intitulé « Et si Wade avait raison ? »).

Pape Ngagne Ndiaye de Walf Tv a également été dépossédé de l’émission « Penco », suite à ses déboires avec le ministre Farba Senghor. Ces deux agents ont en commun d’avoir été manipulés et utilisés pour combattre Farba Senghor en racontant du mal sur lui et sur sa famille.

Ils n’ont pas de formation en journalisme et leur niveau d’étude est très bas. Pape Ngagne Ndiaye a avoué dans une interview au journal « 24 Heures Chrono » qu’il a arrêté ses études en 4ème et qu’il s’est formé dans le tas, notamment à la radio « Oxyjeunes ».

Les hommes épris de paix et de justice ne doivent pas accepter d’être les otages de ces personnes dont la seule préoccupation est de renforcer leur sphère d’influence vis-à-vis des pouvoirs publics et de la société et de masquer leur complexe.

Contrairement aux allégations de « Reporters Sans Frontières », le combat dont il est question n’oppose pas le ministre Farba Senghor à des journalistes mais à des personnes qui veulent utiliser les médiats pour combattre d’honnêtes citoyens au nom d’intérêts inavoués et peut-être inavouables.

« Reporters Sans Frontières » se fourvoie en tentant de défendre des personnes qui se disent journalistes mais dont les actes ne contribuent qu’à ternir la profession.

C’est pourquoi il est fait appel à tous les Sénégalais épris de paix et de justice pour ouvrir les yeux sur ce phénomène pendant qu’il est temps car, si l’on n’y prend garde, le vase va déborder et personne d’entre nous, opposition comme pouvoir, n’a le droit de laisser le vase déborder.

La lumière doit être faite et il appartient à « Reporters Sans Frontières », aux organisations similaires et aux organisations de droits de l’Homme de prendre leurs responsabilités en extirpant de la profession les brebis galeuses et les « mercenaires de la plume ».

Le chef de Cabinet

Assane BA

Tél.77-630-72-27

Source: Le Soleil

Article Lu 11908 fois

Jeudi 21 Août 2008





1.Posté par asss le 21/08/2008 05:40
j c pas si c vrai en tout cas guys c po ki veu jki peu etre journaliste ....sinon tout l monde serait ingenieur, mecanicien, etc...ÉYa un minimun wassalam

2.Posté par wa pikine le 21/08/2008 05:59
TOUT CE KE TU AS RACONTE EST NUL, C'EST CES JEUNES JOURNALISTES KE TU AS CITE ICI, QUI ONT OEUVRE POUR L'ACCESSION DE WADE AU POUVOIR, MIEUX VAUT UN JOURNALISTE SANS DIPLOME ET QUI DENONCE LE DERIVE DE WADE ET COMPAGNIE, QU'UN JOURNALISTE DIPLOME ET KI NE DIT PAS LA VERITE.

VOUS SAVEZ SI BIEN QUE LE PEUPLE SENEGALAIS SOUFFRE DE LA MAL-GOUVERNANCE DE WADE ET CIE, VOUS SAVEZ CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE MONSIEUR LE CHEF DE CABINET C'EST DE DEMISSIONER DU POUVOIR, VOUS AVEZ MONTRE VOTRE INCAPACITE DE GERER CE PAYS. MOI JAI FAIT PARTI DU COMITE DIRECTEUR DE L'A.P.J JEF JEUL DU CAMARADE SERIGNE MASSAMBA SECK KI EST PRESENTEMENT DANS LA MOUVANCE PRESIDENTIELLE, ON A TRAVAILLE POUR KE WADE SOIT PRESIDENT, MAIS VOILA L'UN DES PLUS GRANDS REGRETS DE MA VIE.

QUITTER LE POUVOIR AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD.

3.Posté par sow le 21/08/2008 06:15
Quand on nomme des ministres sans BEPC des senateurs et deputes analphabete , MASSALY pca- FARBA MINISTRE ON N A PAS A VOIRE QUI DOIT ECRIRE UN JOURNAL.

4.Posté par Papis le 21/08/2008 07:44
Quelle honte pour le senegal!!! Pour un directeur de cabinet du president, ce texte est honteux...aussi bien la syntaxe que dans la suite ideelle. Votre discours n' est pas defendable, car vous vous livrez a descalomnies qui en disent long sur votre nature.
On ne peut pas defendre l' indefendable sans paraitre ridicule. Cet argumentaire ressemble plus aux invectives de coepouses un bon dimanche matin, qu' un plaidoyer pour le journalisme. Pensez vous que ce texte va convaincre reporter sans frontiere ??? que massacrer des journalistes est legitime parcequ' un tel a dit que votre epouse a couché avec votre meilleur ami ???
Lou teug tass.

5.Posté par ndiagarèy le 21/08/2008 08:08
Papis ne t'emballe pas. Le titre de ce document démontre et prouve absolument tout ce qui est dit dans ce texte en ce sens que ce communiqué n'est pas de la PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE mais plutôt du ministère des transports aériens (dirigé par M. Farba Senghor, ce Assane BA a bien indiqué en bas de page qu'il est son chef de Cabinet).
Le Chef de cabinet du Président s'appelle Pape Samba Mboup.
Alors, vraiment j'ai pitié de ces journalistes. Nuire est leur intention; c'est clair!!!

6.Posté par daw demba le 21/08/2008 10:17
Et alors!
On serait tenté de répondre par ces mots au conseiller de la présidence! Mais le probléme ne se situe pas à ce niveau monsieur Ba! Il s'agit de la violence faite aux gens! qu'ils soient journaliste ou non!
En vous lisant on a comme l'impression que Farba senghor a le droit de se défendre en usant de la violence! Mais c'est scandaleux pour un ministre de la république monsieur ba! RSF intervient parcequ'à mon avis le seul détenteur de la force publique doit garantir la sécurité à tout le monde, dans ce contexte il n'appartient pas à Farba de se faire justice lui même! C'est un citoyen avant tout! et il doit être le prmeier à respecter les institutions, il n'avait qu'à porter plainte et laisser la justice faire son travail.
En outre arrétez de nous parler des diplomes des uns et des autres. Dans le pays si on regarde bien , rares sont ceux qui ont des diplomes correspondants à leur fonction. D'autant plus que vous même vous mélangez simple animateur et journaliste. Ce n'est pas parcequ'on fait de la radio qu'on est journaliste monsieur.
On s'en fout de RSF ils ont déjà pas mal à faire en france ou en chine, sinon ils n'ont qu' aller voir du coté de la russie, je pense qu'il y a pas mal de choses à dire ! Tout ce que nous voulons c'est la paix. Et l'honnéteté nous recommende de dire que certains journalistes ne sont pas conscients de leur pouvoir. Mais il me semble que c'est la fonction premiére du procureur de la république de veiller à ce que personne ne contrevient à la paix sociale! Alors de grace saisissez le et laissons la justice faire.
La paix nécessite un effort de tout un chacun avec un langage de vérité!
Wa salam!

7.Posté par Reussguine le 21/08/2008 10:58
Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède.

La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude.

C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.

L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.

La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.
Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite. Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte - Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons. Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.

AU NOM DES INTERETS INDIVIDUELS, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité du vivant, s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies. Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.

Le GAVAGE PERMANENT d'informations de la part des médias sature les cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses.

Là, C'EST POUR AUJOURD'HUI.

Alors si nous ne sommes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnons le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard.

OU BIEN SOMMES NOUS TOTALEMENT 'CUITS' ?


8.Posté par diallo le 21/08/2008 11:00
Dangaye doul. je suis senegalais je suis d'aucune confrérie religieuse, je ne vénère aucun marabout. menteur. seuls les crétins vénèrent autre que Dieu. Allahou Ahad.

9.Posté par Astou le 21/08/2008 11:04
moi j'ai vraiment peur pour ce pays sous le règne de WADE, si je comprends bien les personnes au pouvoir peuvent utiliser des gansters pour agresser n'importe qui, c'est le terrorisme maintenant dans ce pays, que le Tout Puissant nous préserve et nous libère de ce gouvernement, Amen

10.Posté par kunta le 21/08/2008 11:17
Je te conseille vivement d'écouter ce que disait Souleymane Faye il y'a 20 ans de celà du temps de Xalam2, je cite " Yay Djito wala may Djito, Djitoul soko meuné té bo Djoumé ndangou takhaw déglou niou wakhla"
C'est pathétique de la part d'un Directeur de cabinet d'un Ministère.
Cet article est un "duplicata" du dernier titré : [Le terme « journaliste » inapproprié pour certains ] de la date du 20 Août.
Ce Directeur de Cabinet doit avoir des soucis avec les diplômesdis donc!
Mais il semble oublier que son Ministère est le protype même du "CANCRE" du 21 ème siècle. Et vraiment c'est bas comme article. Et tes arguments restent à désirer pour cautionner les actes barbares perpetrés à l'endroit des journalistes. En usant les moyens de l'Etat pour faire pression sur untel soit disant qu'il n'a pas fait un bel article à votre égard!
c'est fini les louanges sur un tel ou tel Ministre ou sur le Président vous êtes là pour défendre l'intérêt de la nation parce que vous avez sollicité LEUR VOTE.
Quand on fait de la Politique il faudra faire preuve d'une certaine hauteur, accepter les critiques, s'attendre aux diffamations. Et si diffamtion la JUSTICE est là pour accomplir son rôle d'arbitre.
Et vous qui es-tu d'ailleurs pour nous faire croire que chaque sénégalais S'IDENTIFIE A UN MARABOUT? ce n'est pas un mensonge ça!!!
Comme si tu vivais au 14ème siècle, de surcroit tu viens rajouter que le SENEGALAIS je cite [" a un sens élevé de la famille et de l'honneur"] ça c'était le sénégalais d'hier, mais celui d'aujourd'hui est manipulateur et hypocrite (vous en êtes la preuve patente).
Tu l'as mis en exergue juste pour t'attirer une petite sympathie de la part des lecteurs mais au fond vous n'y croyez pas du tout.
Parlons des diplômes!!! A mon cher tu es mal placé pour en parler, toi qui n'es autre que le Directeur de cabinet de ce "Bouffon de MINISTRE" qui a obtenu la MENTION HORS DU COMMUN et je ne sais quel diplôme, franchement t'es mal placé.
Wassalam!

11.Posté par alphonse le 21/08/2008 11:26
FARBA SENGHOR a quel niveau MAMADOU MASSALY . KARIM WADE ,VIVIANE SA MERE ,AIDA MBODJI, ALIOU SOW ,MAMADOU LAMINE KEITA ETC ETC.... ONT QUELS NIVEAU
si FARBA SENGHOR pilote un departement agricole et les PCA qui parlent meme pas francais .si on comprend bien ce sont les politiques qui sont les honnetes citoyens et nous le reste du peuple alors .
ce sont des bobars du nimporte quoi honte ne vous fait rien vous .

12.Posté par tamay naar le 21/08/2008 13:45
Reponse à KUNTA
Mon grand je t'invite à lire et relire le texte et de faire un retro sur ce que tu ecris.Une montagne de contraductions je me demande si tu na pas poster ce commentaire avant de lire le texte. 2ndo Je croi que s'identfier sur un marabout à un sens figurer, et si tu ne lefait point, fau pa aussi dire que personne ne le fait nous sommes des senegalais nous... Nos coutumes et nos traditions demeurerons tjrs.. Dans le 21siecle je pesnai au moins qu'il y aurai plus d'orgueille à se sentire africain que de vouloire s'identifier ou ressmbler à ceux qui ne te prendront jamai pour leur semblant..
Dit ceuci ,
En lisant ce texte, j'ai l'impression de sentire la main d'un ou des organes deriere...
libertinage, verité contraductoire devait etre le tittre de ce sujet...
Bref j'aurai bien aimer que vous qui partager l'organe fondamentale d'information qui est la presse jouissez de la bonne volonter et ne pas vous laisser manipuler par ces politiciens..On sent la main de lourde de la plotiqe derière cet article...
On m'a tjr dit qu'il nya pa de verité vraie d'autant que chacun à la sienne...Qui a le merite? qui est diplomé? la question ne se trouve la...c'est la deontolgie qui est mise en cause...Une analyse toute meme apreciable car sa retrace nos vertu que certains ont perdu que sont le respects et l'honneteté...
ngen bal ma

13.Posté par LANSANA DABO le 21/08/2008 14:03
WADE EST VRAIMENT VILAIN. D´AILLEURS, DANS TOUS LES DOMAINES. CAR IL MASSACRE, IL VOLE NOS FRANCS, IL SE DIT ROI DE LA JUNGLE. IL A DÉJÀ TRANSFORMÉ LE SENEGAL EN JUNGLE. C´EST DOMAGE, MON CHER AMI.

14.Posté par reine le 21/08/2008 14:32
j'ai honte pour ce pays aujourd'hui quand je vois ceux qui doivent nous protéger c'est ceux là en retour qui nous agrèssent et qui pensent qu'ils ne sont pas touchable.
c'est malheureux aussi de constater un chef de cabinet qui ce met à citer des gens qui n'ont pas de diplôme.
je penses qu'il les connait car il a arrété au même moment qu'eux, d'ailleur on s'en fou qu'ils soient diplômés ou pas nous tout ce qu'on demande c'est que les gens nous informe sur ce que fait un gournement aussi pouri les uns que les autres.
mais lui il est aveugle ou quoi il montre du doight les gens qui ont même le courage de dire j'ai arrété mais étude en 4ème et ce con de farba qui na même pas fait les banc et qui passe son temps à mentir en disant qu'il à fait ces études en Italie quand on sait que les diplômes d'italie ne valent rien du tout.
et c'est pour ne cité que l'imbécile de farba car il y'a un ver de tèrre comme massali à côté de lui qui est directeur de dakar nav je penses que seul Dieu peut nous protéger des ces gens.


15.Posté par reine le 21/08/2008 14:34
ah j'allée oublié tous ceux qui ont renvoyés des journalistes à cause de farba ne sont que des lèche cul.

16.Posté par aïda le 21/08/2008 14:47
Lorsque le vase débordera, vous allez tous vous noyer et perdre le pouvoir qui vous fait tant courrir. Et je vous assure que ce n'est plus loin car les citoyens ont assez. Le pays risque de basculer dans l'anarchie. Fais-toi construire une case au fouta car ton retour est imminent. A méditer

17.Posté par TEUSS le 21/08/2008 14:49
Pess soum kanam borome mokoye fadiale bopame et c'est tout

18.Posté par kunta le 21/08/2008 15:11
Réponse à Tamay
T'es loin de douter de mon côté provocateur afin de susciter un autre débat transversal.
Non loin de là pour faire des contradictions mais plutôt faire des morceaux de commentaires sur quelques utilisés par l'auteur.
Primo en revenir sur le sens dit "figuré" de l'identification de chaque sénégalais à un martabout, tu ne vas pas me faire un procés d'intention quand même. Et de surcroit aller jusqu'à te douter de mon AFRICANITE c'est quand même fort de ta part comme si tu m'assimiler à un Bounty, sinon pour quelle raison j'ai à visiter ce site ou du moins amener ma contribution. Blessant quand même!
Je le dis et le répéte il ne faut pas croire que tous les sénégalais s'identifient à un marabout ce n'est pas vrai et je n'ai aucun reproche à faire à ces inombrables talibés (de bonne foi), loin de fairte preuve d'une certaine ubiquité, ce n'est pas mon genre.
Et faut pas faire l'amalgame des choses entre coutumes, traditions et réligion et le fait de s'identifier à un marabout n'a rien de coutumier. C'est un choix personnel et loin d'être un héritage.
Segundo je comprends ta position par rapport aux journalistes sénégalais même si on n'est pas du même avis. En effet moi dés lorsque je parle de journaliste je parle du vrai journaliste au vrai sens du mot et indépendemment qu'il sorte des grandes écoles ou autres, quil soit diplômé ou non, dans la mesure qu'il fasse son boulot (déontologie et professionnalisme cela ne me gêne pas). Mais que des guignols usent des moyens de l'Etat pour faire oppression sur un tel ou tel soit disant que ce n'est pas un bon journaliste (même si c'est le cas) cela m'offusque. Alors que la JUSTICE est là pour son rôle d'arbitre pourquoi ne pas utiliser cette voie de recours.
Si aujourd'hui je parle du sénégalais qui manipule, qui trahit c'est la triste réalité mon frére.
Jadis ce que faisait nos vertus, nos vraies valeurs malheureusement c'est derrière nous.
Que tu l'acceptes ou non hélas! c'est la réalité brother! Grand je suis pronfondément rattaché à mon pays, à ma patrie mais ce qui faisait notre fierté est en train pietinée et force est de croire que le levain ne s'éteignera pas mais il faudra bcp batailler
Jamm thie yaw

19.Posté par ndiagarèy le 21/08/2008 15:25
A kunta
Mon cher tu n'as pas lu le texte ou tu ne veux pas voir la réalité. C'est le même texte. c'est celui du chef de cabinet de Farba Senghor. C'est bien marqué Assane BA chef de cabinet. que je sache, le Chef de cabinet de Wade s'appelle Pape Samba Mboup. son directeur de cabinet Zaccharia Diaw.
Mais VOUS NE VOULEZ PAS VOIR LA EALITE???? C'est le titre quirelève d'une malhonneté. Ce n'est pas un communiqué de la Présidence. C'est signé Assane Ba chef de cabinet. C'est le texte du 20 aout (d'hier) repris ici avec un autre titre pour encore nuire. C'est fait exprès!!!

20.Posté par kunta le 21/08/2008 15:31
Yaw ndiagarèy yaw mome niit ngua? Ki te parle ici de Papa Samba Mboup ou autre le texte je l'ai lu depuis hier c'est le même texte titré [Le terme « journaliste » inapproprié pour certains ] de la date du 20 Août.
si tu crois ke ke je lis entre les lignes ou me contenter ce que disent les uns ou les autres pour y mettre mon grain de sel tu te gourres de personne. C'est la même chose que t'a reproché à Papis je te conseille de changer de disque et si t'es en panne d'idée Nopil Diambar!

21.Posté par tamay naar le 21/08/2008 15:36
Un sujet palpitant aux poind de succiter une reaction de cet envergure?
Sans aucun doute on pourait s'aligner sur la meme longueur d'onde si le cas particulier prenait le de deçu sur celui general..c'est en rapport au fait de s'identifier à un Marabout etc...
Bref, ma position reste toujours la meme en vers ces jornalistes,
Nul doute que la pression et le chantage sont les maitre mot de tout cet esclade de violence et de polemique...D'ailleur tu l'a relater à plusieur reprises sur des intervo, et je sui convaincu qu'en outre : un journaliste demeure pour tjrs un tittre mai pa une origine ou une race; donc grand accepte qu'il nya pa de vrai ou faux journaliste y' a ceu qui le font par amour et dignité et d'autre qui cherche à se faire un faire un nom...
je l'ai dit sur mon premier poste
"JE RESSENT LA MAIN DE L'AUTORITE DERRIERE CE TEXTE"
Sans partie prise je croi juste faire d'analyse comme vous d'ailleur et que certaine phrase meme si c'est provocatrice risque de deplacer le debat sur d'autres cieux
kham nga li ma beugue wakh ...
yalla na diameu yague... Dega toumala nak..

22.Posté par ndiagarèy le 21/08/2008 15:55
kunta
excuses je viens de relire ton texte. j'ai bien noté le discernement. mais c'est que je suis outré par la manipulation de l'opinion de la part de la presse comme ce titre de Xibar.net très différent du corps de texte.
Note aussi, je ne suis pas du côté des violents. je condamne la violence. je crois qu'au sein du PDS, de la génération du concret surtout, beaucoup doivent réagir car ils condamnent la violence!!!

23.Posté par kunta le 21/08/2008 16:22
A Tamay
Certes il n'y a pas de vrais ou faux journalistes au sens générique.
Mais un journaliste de mauvaise en foi, sans aucune déontologie, sans aucun professionalisme, incapable de dire sans pensée par émotivité et qui ne vérifie pas ses sources alors que c la BA BA du journalisme, je suis désolé ce n'est pas un vrai journaliste. C'est comme toi et moi brother!
Et ce que je veux te dire c'est le fait que ces brigands nous font croire que le Sénégal est un pays de PAIX, que les MARABOUTS sont les garants de cette paix. Et derrière, ces politiques usent de ça pour dénigrer, accuser,bastonner ceux qui ne sont pas de mêches avec eux et les font passer pour de mauvais citoyens et ces marabouts qui n'interviennet même pas afin de leur dire stop, je dis bel et bien il y'a kelke chose qui ne va pas.
Si ce mec ce prétentieux se met met là debout à nous faire croire qu'il connait les "bons" et "mauvais" journalistes alors que lui même n'est rien d'autre que le Directeur de cabinet du plus nullissime des "ministrons" que le Sénégal nait jamais eu je me demande de qui se moque-ton?
Xolal nak bayimoula kham ngua rek liguéyou nassarane yi mais dinguama dégueu
Diameu thie yaw!

24.Posté par Kheuch le 21/08/2008 18:02
si ce texte est du DC de Farba pourkoi mettre ce titre. Hé vous les journalistes ne donner pas raison à ces cons...

25.Posté par mbouba le 21/08/2008 19:54
je suis vraiment decu de c assane ba il ne sé vrement pas ckil raconte pap ngagne ndiaye é en congé dailleur le gar ki fé penthio la si bien expliqué en dbut d émission avec maitre élhadji diouf si assane ba ment a propos alors pourkoi le croire sur autre chose

26.Posté par fatou le 21/08/2008 19:56
assane ba é le garcon de course de synjély wade

27.Posté par mbouba le 21/08/2008 20:17
laisse pape ngagne tranquille c est un homme qui fait de la journaliste de la manière la plus consequente possible .Il traine forcément les stigmates d'un personnage peu enclin au verbiage ,trés pragmatique,sans aucun complexe .Car il est bien formé dans le tas il pose lé questionkon entend de lui cé pas un conrompu .UN HOMME QU'IL FAUT A LA PLACE QU'IL FAUT. UN BON gawlo COMME NOUS ON LES APPRECIE.BON VENT ET QUE DIEU LE PROTEGE c pas n importe qui ce t un talibé de serigne saliou mbacke attention

28.Posté par fatou niang le 21/08/2008 20:27
Il ne fait aucun doute que pape ngagne ndiaye fait partie de nos meilleures journalistes s'il n'est tout simplement pas l meilleur.il na pas de diplome mais il a dela credibilité il est d'une tenacité,d'une pugnacité, d'un courage et d'une liberté d'esprit qui forcent le respect.

29.Posté par Diëugg le 21/08/2008 20:49
APPEL à TALLA SYLLA: Nous sommes un certain nombre de sénégalais de la DIASPORA et proposons le port d'un FOULARD ROUGE A TOUT SENEGALAIS DEBARQUANT A L'AEROPORT DE DAKAR. Ce mouvement n'a de chance de réussite qu'accompagné et suivi par un mouvement de rappel sur tous les aéroports du monde en partance pour Dakar. Pourquoi le foulard rouge? Eh bien parce que c'est un langage crée par Wade. Il ne comprend aucun autre langage et adore "créer"; alors UTILISONS SON LANGAGE POUR LUI CRIER NOTRE DEGOÛT. On peut aussi créer des variantes au foulard en le colorant d'une bande d'une autre couleur selon le sujet précis qui motive notre action par exemple: bande jaune pour les mécontents de l'Education Nationale, verte pour le sport etc....
Nous pourrons aussi choisir des périodes (Korité, Tabaski, Noël, Fin d'année....) APPEL à TOUTES LES ASSOCIATIONS SENEGALAISES DE LA DIASPORA..... Faites suivre l'idée.... SVP

30.Posté par mr seck le 22/08/2008 00:39
la liberté de la presse ne signifie pas liberté de mensonge ou de diffamation.

assane ba vient de nous éclairer sur le niveau bas de nos soit disant journalistes.
parcequ'ils ont leur plume, ils pensent qu'ils peuvent raconter n'importe quoi sur la vie d'honnetes citoyens qui se battent chaque jour pour le pays.

liberté de raconter n'importe quo i= liberté de bastonner
si les journalistes veulent avoir la paix qu'ils arretent de raconter n'importe quoi sur les gens

31.Posté par max le 22/08/2008 02:50
une Lecon a tirer pour tout un chaque j approuve vraiment tes propos tres net Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède.

La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude.

C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.

L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.

La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.
Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite. Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte - Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons. Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.

AU NOM DES INTERETS INDIVIDUELS, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité du vivant, s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies. Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.

Le GAVAGE PERMANENT d'informations de la part des médias sature les cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses.

Là, C'EST POUR AUJOURD'HUI.

Alors si nous ne sommes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits, donnons le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard.

OU BIEN SOMMES NOUS TOTALEMENT 'CUITS' ?

32.Posté par Ko le 22/08/2008 06:12
Mais ce Chef de cabinet est plus con que son Ministre.

33.Posté par alain le 22/08/2008 13:13
voila un president qui ne peut travailler que dans..la .............turbulence.....parceque dans son regne c est ce qu il a su............il, y a beaucoup de situations qui se passe dans ce pays le president est au courant mais il fait la sourde oreille...............

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State