Référence multimedia du sénégal
.
Google

LA PERTINENCE ET LA DÉNOMINATION DE SON MINISTÈRE SANS CESSE TOURNÉES EN DÉRISION: Aïda Mbodj réplique

Article Lu 11148 fois

Le ministère inédit chargé de la « Transformation Alimentaire des produits agricoles » (Tapa) que dirige Aïda Mbodj, est considéré par certains détracteurs du régime en place comme le symbole de l’incongruité et de l’amateurisme qui ont marqué la formation du nouveau gouvernement dirigé par Souleymane Ndéné Ndiaye. A l’issue du Conseil des ministres de la nouvelle équipe gouvernementale et d’une rencontre sectorielle portant sur le projet de « révolution rurale » cher au président de la République, Aïda Mbodj, ministre de la Tapa a tenu à apporter la réplique à ceux qui s’étonnent de l’opportunité de créer un tel département ministériel. Le maire de Bambey leur donne rendez-vous dans les jours à venir.



LA PERTINENCE ET LA DÉNOMINATION DE SON MINISTÈRE SANS CESSE TOURNÉES EN DÉRISION: Aïda Mbodj réplique
C’est une Aïda Mbodj visiblement affectée par les nombreuses railleries dont fait l’objet son ministère qui s’est prononcée ce jeudi sur la Télévision nationale à l’issue du conseil des ministres qui a vu le président de la République lancer une nouvelle « révolution rurale ».

Saluant l’idée du chef de l’Etat, le nouveau ministre de la Transformation alimentaire des produits agricoles dira que « l’initiative du président Wade fait du paysan lui-même l’artisan de l’éradication de la pauvreté ».

« Du bord de champ jusqu’à la consommation, le paysan est mis dans une position de grande responsabilisation, il est maître de tout le processus », ajoute Aïda Mbodj qui en déduit que « ceux qui épiloguent sur la création du ministère que je suis en train de gérer ignorent complètement les tenants et les aboutissants » de cette initiative révolutionnaire.

Ainsi, elle promet, dans les jours à venir, de démontrer toute la pertinence du ministère de la Transformation alimentaire des produits agricoles. Un ministère qui, de son avis, semble être le principal pilier de la « révolution rurale », prônée par le président Abdoulaye Wade.

Source: Nettali

Article Lu 11148 fois

Vendredi 8 Mai 2009





1.Posté par tima le 08/05/2009 21:15
N'importe quoi!

2.Posté par golo le 08/05/2009 21:22
ce volet n'a pas assez de matière pour constituer un ministère, je pense un bureau des transformations alimentaires aurait suffit largement. j'aimerais bien connaitre les directions qui vont composer ce ministère? en réalité c'est du jamais vu

3.Posté par BOY tHIES le 08/05/2009 21:45
ministre des ditaakhs, bouyes, oranges, pathial lingoom , dakharr, gnambaane et mothiaaat.
Senregal moo neeekh.
ca ne reste ke ministre des takhawalou ak des tahiou ak wakh louleen woroul

4.Posté par bouba le 08/05/2009 22:13
Aida dal boul thi boolé waakh saakh, toggal sa ministère di lék sa khaliss. sa you gorgui bougué nga , némaliko , bo paré mothial ko....yonou kéne nékoussi! sinon doo yagg thi gouvernement dé!

5.Posté par KARIM le 08/05/2009 22:23
C RIDICULE COMME ARGUMENT MAIS DECIDEMMENT LE RIDICULE NE TUE PLUS AU SENEGAL

6.Posté par Access le 08/05/2009 22:55
Boy thies a lu dans ma pensée, ce le ministere des bissap et autre jus de fruits

Ablaye wade moy con di badola

7.Posté par k le 08/05/2009 23:01
jusqu'où ia laye wade? un jour il dira tout simplement ministre à tout le monde,sans poste bien défini.hahaha

8.Posté par kou baakh le 08/05/2009 23:18
En plus y'a l' Institut technologique Alimentaire qui s'occupe des transformations alimentaires. Donc je ne vois pas l'intéret de cet ministère.
Wade est un incompétent majeur. La nomination d'awa ndiaye comme ministre d'etat à coté du président de la république est une grande honte. D'ailleurs wade avait occupé ce ministère dans le gouvernement d'abdou Diouf.

9.Posté par warou le 08/05/2009 23:45
hihihihhi mort de rire way
a l'abreviation le ministère de wade fantomas fait tapa comme tapa lappa, le pain de reférence a dakar depuis quelques semaines now
bilay le ridicule ne teu pas dans ce pays
ministre des tapa lappa

10.Posté par xurnaak le 09/05/2009 01:19
thiey sama tourëndoo bi,
c'est le ministère du Tapa-lapa et des jus locaux

11.Posté par jjj le 09/05/2009 03:25
IL PARAIT QUE C SA MAITRESSE C LE BRUIT QUI COURT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

12.Posté par domou cadior le 09/05/2009 03:48
TAPA TAP AIDA.TAPA TAP AIDA!Gorgui manatoul dara lolou rek mo ka dècèwone...ahahahahahahaha.........cey fou niou niombor dieumè?

13.Posté par guisguis le 09/05/2009 06:35
Salut chers amis ,l'heure est grave, intellectuels de ce pays , notre président
commence à présenter les vrais signes d'une démence sénile. Donc nous assisterons à ces jours à de nouvelles surprises ; Bourguiba n'a jamais pensé à un ministère des transformations agricoles. Rappelons que nous sommes dans un pays où l'éthique et la déontologie n'existent que de non malheureusement . les gens acceptent tout ministre coucous , ministre mafé et le devenir du Sénégal les importe peu de mon point de vue;

14.Posté par naomed le 09/05/2009 10:30
Elle a donc commencé à créer départements ministériels et directions :

Recherche et développement : en autre, chargé de la modernisation des pilons et des hachoirs manuels

[la suite]http://www.blogs-afrique.info/senegal-politique/index.php/2009/05/09/2020-un-ministere-pour-imagination-fertile




[

15.Posté par alain le 09/05/2009 12:11
un ministere sans importance....................mais uniquemement pour recompenser ces partisanes.............voila le jeu de pa-wade.............il ne soucie pas de la crise........il fait ce bon lui semble.............pour gaspiller l argent du pays a tord et a travers..................ce vaurien de wade.............

16.Posté par Mamour le 09/05/2009 12:20
Ziaar
Chers compatriotes, abdoulahi wade démontre encore une fois qu'il n'est pas interesse par l'amelioration des conditions d'existence de ces concitoyens au contraire il persiste dans la recherche effrenée de richesse pour lui meme et pour ses descendants et il la fait mal, tres mal meme.

On se rappelle des propos de son fils Idy qui disait en substence qu'apres avoir beneficie de la confiance des senegalais le president lui avait dit que leurs problemes de frics etait terminé, ceci jour apres jour ils le confirment. Avec wade et les siens perdus toutes les societes ont fermé ou sont à genou. la seule richesse qui nous restait on est sur le point de la brader je veux nommer la sonatel et ceci est le moindre mal car tous les concitoyens pensaient qu'en se mettant à remanier le gouvernement, il s'incrivait dans une logique de reduction du train de vie de l'Etat mais ce fut tout le contraire. le senegal est un pays où regne le systeme du marche auto regule en principe l,l'Etat n'a pas d'entreprise et que par consequent il vit de taxes, dans une situation pareille installer un gouvernement de plus de 34 ministres et avoir des ministeres d'Etat à gogo reste et demeure suicidaire pour un pays en developpement.

Ce qui fait encore mal c'est la creation des ministeres de singerie passez moi l'expression. je prends l'exemple de aida MBODJ et de son ministere. Dans ce domaine l'ITA est en train de faire un travail remarquable pourquoi mettre en place un ministere? pour creer des querelles de leadership ou courcircuiter l'institution precitée. oh oui sama badiane va s'occuper de la transformation du mil en WOGG et en SOUSSAL je l'avais oublié.


nous sommes dans un pays en developpement et cela WADE l'a perdu dans son raisonnement, ces institutions budgetivores tant qu'on ne les supprimera pas le tresor public restera toujours deficitaire d'autant qu'ielles nont aucune utilité si ce n'est recaser des politiciens qui tiennent WADE au coup car ils ont commis ensemble des conneries dont il ne veut meme pas entendre parler.
WADE aura beau vouloir confisquer la democratie mais la volonte du tout puissant est supreme.
wa salaam

17.Posté par Debolo le 10/05/2009 00:28
Certes que la transformation, la consevation, le transport et la commercialisation sont des étapes trés importantes de la filiére alimentaire. Seulement il faut commencer par le "début" du commencement, c'est à dire la production en qualité et quantité suffisante. That is the matter!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State