L’infertilité du couple : « Le blanc d’œuf, un lubrifiant utile ; la plante, un remède ; le démon, un obstacle »



L’infertilité du couple : « Le blanc d’œuf, un lubrifiant utile ; la plante, un remède ; le démon, un obstacle »
A l’heure actuelle, la stérilité est généralement définie comme l’inaptitude à concevoir après six mois à deux années de tentatives. Sur l’ensemble des couples, on estime qu’environ 20% ont du mal à avoir un enfant. Il semble que la baisse de la spermatogenèse soit une donnée du problème, mais l’augmentation de l’âge de la maternité est également un facteur déterminant, la fécondation des femmes déclinant après 25 ou 30 ans.


Le traitement de la stérilité est devenu un secteur important, et les médecins entreprennent toutes sortes de choses, depuis la prescription de médicaments fécondo-stimulants jusqu’à envisager des bébés éprouvettes (fécondation in vitro. De telles interventions coûtent cher à la collectivité. L’homme doit rechercher des stratégies pour augmenter la concentration des spermatozoïdes. Il existe des solutions parallèles naturelles qui peuvent être utiles en ce sens. Vous trouverez également, quelques conseils pour favoriser votre fécondité.

Qu’est ce qui peut causer l’infertilité ?

Rappelons que les causes possibles de l’hypofertilité chez l’homme sont es pesticides et autres polluants, l’hypogonadisme ou l’insuffisance de fonctionnement du testicule, du à un trouble de son contrôle hormonal, l’obstruction ou l’absence de voies spermatiques, le tabagisme, l’alcoolisme, l’exposition aux métaux lourds, le traumatisme testiculaire, l’infection généralisée virale ou bactérienne, l’anomalie chromosomique, la varicocèle, les tumeurs, l’orchite, etc… Chez la femme, on a comme causes d’infécondité : l’absence ou le trouble de l’ovulation, les trompes altérées ou bouchées causées par une salpingite, l’endométrite, les infections diverses, des anomalies de l’utérus pouvant être dues à des malformations congénitales, à des myomes ou à des synéchies, des anomalies du col de l’utérus, des anomalies de l glaire cervicale, des kystes de l’ovaires ou une dystrophie ovarienne.

Une autre cause d’infertilité : le démon !

1. Chez l’homme. On sait bien que la conception nécessite chez l’homme au moins 20 millions de spermatozoïdes par millilitre de sperme. Parfois le démon agit sur le testicule (en exerçant une pression dessus, par exemple) pour diminuer sa production et sa libération de spermatozoïdes de façon à entraver la conception. Quand les spermatozoïdes arrivent à la vésicule séminale, ils y baignent dans un liquide nutritionnel indispensable à leur survie ; le démon intervient quelquefois en inhibant le fonctionnement des glandes qui secrètent ce liquide laissant les spermatozoïdes se détruire et rendant par conséquent, la conception impossible. 2. Chez la femme. Ici le djinn peut s’établir au niveau de l’utérus de la femme pour altérer les ovules et empêcher par conséquent, la fécondation. Il peut aussi laisser la fécondation se faire mais, après quelques mois de grossesse, frappe d’un coup de pied une veine utérine, provoquant une hémorragie conduisant à l’avortement. Les avortements répétés sont dans certains cas causés par un djinn. Le Prophète (PSL) dit : « Satan est aussi omniprésent pour le fils d’Adam que le sang qui coule dans les veines. » ‘Al-Bukhârî et Muslim).

Pourquoi le blanc d’œuf facilite la conception ?

Son auditoire a été sidéré lorsque ce professeur de gynécologie et d’obstétrique, spécialiste de la fertilité, a suggéré d’utiliser du blanc d’œuf comme lubrifiant vaginal pour provoquer la conception. Il conseille aux couples d’utiliser du blanc d’œuf pendant quelques jours tous les mois lorsque la femme est fertile. Le reste du temps, ils peuvent utiliser le lubrifiant de leur choix. Pourquoi du blanc d’œuf ? Ce médecin avoue avoir été intrigué par les résultats d’une étude menée au Canada indiquant que le blanc d’œuf avait le moins d’effet négatif sur la survie et sur la mobilité des spermatozoïdes. « C’est logique, dit-il. Le blanc d’œuf est entièrement composé de protéines, la même substance qui entre dans la composition du sperme. Les spermatozoïdes se meuvent moins facilement dans une substance dont la structure est différente de la leur. En effet, pour les six, sept ou huit couples qui m’ont avoué avoir besoin d’un lubrifiant, le blanc d’œuf a été très utile. Plusieurs d’entre eux ont conçu après en avoir fait l’essai. » Mais n’utilisez pas le blanc d’œuf si vous y êtes allergique. Sortez l’œuf du réfrigérateur pour qu’il vienne à la température de la pièce et séparez le jaune du blanc. Vous pouvez appliquer cette substance indifféremment sur le gland du pénis ou dans le vagin.

Quelles sont les plantes qui peuvent aider à concevoir ?

La stérilité est une cause majeure de désarroi. Elle peut nécessiter le choix d’une solution technologique de pointe. Avant d’opter pour cette dernière, faites avec votre médecin le tour de toutes les causes possibles pour déterminer si certains changements de votre mode de vie ou autres modifications pourraient améliorer vos chances de concevoir. Et par la même occasion, pourquoi ne pas envisager aussi certaines alternatives naturelles ? En tout cas pour beaucoup de cas d’infertilité, la médecine traditionnelle a jusque là, les meilleurs résultats. Voici quelques plantes qui peuvent favoriser la conception : • Le chou-fleur (Brassica oleracea) et autre plantes contenant de la vitamine B6. Les partisans des micronutriments recommandent souvent la vitamine B6 pour traiter la stérilité. Les meilleurs sources de ce nutriment , par ordre décroissant de pouvoir thérapeutique, sont les suivants : chou-fleur, cresson, épinard, bananes, gombo(aussi appelé okra), oignon, brocoli, courge, navet, petis pois et radis. • Le gingembre (Zingiber officinale). D’après divers rapports de recherches sur des cobayes, le gingembre permet d’augmenter considérablement la concentration des spermatozoïdes et leur mobilité. Bien que j’hésite à généraliser une les résultats d’une étude portant sur l’animal en l’appliquant à l’espèce humaine, le gingembre est un aliment tellement savoureux et dénué de toxicité que je n’hésite pas à recommander la tisane de gingembre, les boissons gazeuses au gingembre et divers plats préparés avec cette plante tonique. • La goyave (Psidium, diverses espèces) et autre aliments contenant de la vitamine C. Pour traiter la stérilité causée par diverses anomalies ou par une agglutination du sperme, on a pu montrer que l’apport en vitamine C était aussi efficace que divers médicaments destinés à améliorer la fécondité. Il est recommandé d’en prendre 1000 milligrammes par jour. (quoique l’apport journalier recommandé en vitamine C ne dépasse pas 60 milligrammes, la prise d’une dose beaucoup plus élevée est considérée comme sans danger.) En dehors de la goyave, il existe diverses autres sources végétales de vitamine C, notamment les agrumes, le piment rouge, le poivron rouge et le cresson. • Les plantes à acide folique. Pendant des années, les naturopathes ont suggéré l’acide folique, une des vitamines du groupe B, pour les femmes stériles. De plus, on recommande souvent instamment aux femmes enceintes d’absorber davantage d’acide folique, car il permet de prévenir de graves défauts rachidiens à la naissance. La plupart des spécialistes préconisent des compléments alimentaires d’acide folique. Pour ma part, je préfère généralement obtenir mes nutriments par l’alimentation, dans la mesure du possible. Les aliments qui en contiennent la plus grande quantité sont le jute comestible, suivi de près par l’épinard, les endives, les asperges,le persil, le gombo, l’amarante et le chou. Constatant que beaucoup de ces mêmes plantes contiennent une bonne quantité de zinc, un complément alimentaire essentiel pour la vitalité reproductive chez l’homme, je suggère que ce même assortiment de légumes pourrait également être utile pour Monsieur. • Le Tournesol (Helianthus annuus) et autre plantes contenant de l’arginine. Les naturopathes recommandent souvent aux hommes dont la densité du sperme est trop basse de prendre des compléments d’arginine, un acide aminé. La dose généralement recommandée est de quatre grammes d’arginine par jour. Rien de plus simple que d’obtenir cette dose : il suffit de manger environ 60 grammes de graines de tournesol. Ces dernières sont à ma connaissance la meilleure source d’arginine, à raison de 8,2% sur la base du poids sec. D’autres plantes contiennent également ce nutriment essentiel en abondance : cacahuètes, graines de sésame, graines de soja, cresson fenugrec, moutarde, amandes, doliques de Floride, noix du Brésil, fèves et lentilles. • L’Avoine (Avena sativa). L’avoine a la propriété de rendre les étalons plus sémillants. Elle est depuis longtemps considérée comme un tonique sexuel masculin. D’après certains herboristes, l’avoine peut également décupler la fécondité masculine.

Comment palier à l’insuffisance du sperme ? Sagesse africaine !

• Boire une potion composée de miel, de sel gemme broyé et de gousses de tamarin. Filtrer d’abord avant de boire. • Boire un blanc de l’œuf bien battu. • Pulvérisez ensemble les écorces de racines de racines de Strychnos spinosa (tembou en wolof), d’Aframomum melegueta (niamakou en wolof) et du sel gemme. Absorbez la poudre dans un bouillon de viande ou la mâcher telle. • Mâchez sous forme de frotte dents une racine de Guiera senegalensis. • Absorbez dans un bouillon de viande ou mâcher des racines vertes d’Acacia albida (kadd en wolof) pulvérisées. • Cuire dans du beurre de vache le jaune de l’œuf. Mangez l’omelette trempée dans du mielégalement frais. Rend le sperme abondant.

Traitement de la stérilité du au démon. • Le malade doit réciter ou écouter la sourate « Les rangées », le matin. • Il peut aussi réciter ou écouter la sourate « Les voies de l’ascension » au moment de se mettre au lit.

Serigne Samba Ndiaye : site web www.sambamara.com skype : sambamara

Vendredi 13 Mai 2011

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News