Référence multimedia du sénégal
.
Google

L'épouse de l'émigré écope de 05 ans pour infanticide

Article Lu 1891 fois


Elle s'appelle Salamata Sy, née le 27 août 1983 au village de Séoudji, dans l'arrondissement de Kidira. Cette dame était à la barre hier au 2é jour des assises. Son seul tort, c'est d'avoir mis au monde un enfant qu'elle a ensuite jeté. La cour, qui l'a reconnue coupable d'infanticide, l'a condamnée à 05 ans de travaux forcés.

Le drame a eu lieu en 2006 au village de Séoudji, dans la région de Tambacounda. Son époux avait émigré dans la sous région, à la recherche du bien-être, la dame Salamata Sy, alors âgée de 23 ans, entretenait des relations adultérines avec un chauffeur. Ce dernier l'a engrossée. Convaincue d'une grossesse non désirée, Salamata Sy choisira de se débarrasser de son nouveau-né, étant donné que son amant n'avait pas reconnu sa grossesse. Ayant accouché dans les toilettes, sans en à informer ces beaux-parents, la jeune dame, impitoyable, a ainsi conduit son nouveau-né dans la fosse septique. Malgré tout, elle sera découverte par sa belle-mère qui, après avoir constaté des traces de sang sur les lieux, en a parlé à sa famille. Arrêtée par la gendarmerie de la localité, la mise en cause sera ainsi placée sous mandat de dépôt, puis accusée du chef d'inculpation d'infanticide prononcée. Devant la barre de la cour d'assises de Kaolack, hier, Salamata Sy n'a hésité à reconnaître ses actes. Toutefois, elle déclare avoir mis au monde un enfant mort-né qu'elle a préféré jeter dans la fosse septique, afin d'éviter le déshonneur et des punitions de son mari. Mère d'une fillette âgée seulement de cinq ans, l'accusée demanda ainsi la clémence de la cour ; car a-t-elle dit, afin de ne pas compromettre l'éducation de celle-ci. Mais non convaincu de ces déclarations, l'avocat général Salobé Gning, a immédiatement qualifié les faits de prémédités par l'accusée. Et dans sa réquisition, il a requis 20 ans de travaux forcés contre l'épouse adultère. Pour les avocats de la défense, aucun élément matériel joint dans le dossier n'a prouvé la culpabilité de leur cliente, encore moins l'acte de préméditation soulevée par le représentant du ministère public. Suffisant pour la défense, composée par Mes Sadio Diao et Maïmouna Dièye. Ces derniers de plaider pour l'acquittement pur et simple de leur cliente. Mais la cour a finalement tapé sur cette dame, en la condamnant à 05 ans de travaux forcés. Elle a reconnu Salimata Sy coupable du chef d'inculpation d'infanticide.

Source: L'office

Article Lu 1891 fois

Mercredi 23 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State