Référence multimedia du sénégal
.
Google

L’épouse d’un érudit violée par les assaillants

Article Lu 11603 fois

Elles se sont encore signalées, mais cette fois les bandes armées qui ont fini d’installer la psychose en Casamance ont poussé le bouchon trop loin en abusant de la femme d’un érudit après avoir pillé le village de Mahmoudia Chérif.



L’épouse d’un érudit violée par les assaillants
Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 février. Selon des informations obtenues de sources généralement bien informées, les assaillants qui sont supposés appartenir au mouvement des forces armées de la Casamance ( Mfdc) étaient plus d’une douzaine. Ils ont alors commencé par réveiller les populations avant de les dépouiller de leurs biens. Tenus en respect aucun des habitants n’a osé s’opposer aux assaillants. C’est ainsi que de l’argent, des bijoux, des portables, des téléviseurs et bien d’autres matériels ont été emportés par les assaillants. Le plus regrettable dans cette énième attaque c’est la volonté des assaillants de marquer les esprits et de faire davantage souffrir les populations dans leur chair. Les assaillants ont tout bonnement ligoté et bâillonné un guide religieux du village de Mahmoudia-Chérif avant de s’en prendre à son épouse qu’ils ont violée à tour de rôle. Ce n’est qu’après cela que les assaillants ont commencé à se retirer du village avec leur butin.

Pour rappel Mahmoudia Chérif est le village d’origine de Chérif Samsdine Némading Aïdara, celui-là même qui avait hérité du dossier de la Casamance avant de tomber sous les balles des bandes armées à la veille de l’Aïd El Kébir. C’était en 2007. Il y’a également juste deux mois, le même village avait reçu la visite de bandes armées qui n’avaient pas hésité à piller tout le village.

Autant de faits qui motivent la demande des habitants de ce village chérifien pour l’érection d’un cantonnement militaire « C’est à partir de ce moment seulement que nous pourrons dormir dans la quiétude et vivre dans la paix dans notre village », disent ces populations.

ABDOURAHMANE THIAM
Source L'Observateur

Article Lu 11603 fois

Lundi 8 Février 2010





1.Posté par grudge le 09/02/2010 01:24
Les premiers assaillants qu'on voit on doit les sodomiser tous ça les calmera

2.Posté par v le 09/02/2010 01:49
ded waye

3.Posté par v le 09/02/2010 01:51
non on va sodomiser leurs femmes comme ça on sera a l'egalité 1 partout!

4.Posté par boy rufisque le 09/02/2010 13:44
on ne négocie pas avec des rebelles, ce ne sont meme pas des rebelles mais des voyous, des bandits, il faut que le sénégal déploie beaucoup plus de soldats en casamance pour en finir une bonne fois avec ce banditisme. Ca devient insupportable, il faut les traquer jusqu'en guinée ou en gambie s'il le faut.
les populations Casasaises ont assez souffert.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State