Référence multimedia du sénégal
.
Google

L'éjaculation précoce d'origine génétique? Une étude très sérieuse qui l'affirme

Article Lu 16334 fois

Une étude très sérieuse menée par des chercheurs hollandais aurait mis en évidence un gène causant l'éjaculation précoce. Un médicament a même déjà été mis au point.



L'éjaculation précoce d'origine génétique? Une étude très sérieuse qui l'affirme
C'est la vénérable BBC qui nous l'apprend, ça doit donc être très sérieux. Si Max, Jules, Lucien, en résumé votre chéri est plutôt du genre "rapide", cela pourrait très bien venir de ses gênes. Des scientifiques ont étudié 200 hollandais souffrant d'éjaculation précoce, et leur étude aurait démontré que les hommes éjaculant rapidement dans le groupe possédaient une version particulière d'un gène contrôlant la sérotonine, une hormone.

Les hommes qui avaient cette version éjaculaient deux fois plus vite que les autres, et les scientifiques ont déduit de leur étude que le taux de sérotonine est ce qui contrôle la rapidité de l'éjaculation.

89 des hommes ayant participé à l'étude étaient ce que le jargon médical appelle des "éjaculateurs précoces primaires", ce qui veut dire qu'ils ont toujours souffert d'éjaculation précoce, dès leur premier rapport sexuel. Il a été demandé à leurs partenaires de mesurer pendant un mois le temps qu'il a fallu à l'homme pour éjaculer.

Les résultats ont été comparés à ceux de 92 hommes sans historique d'éjaculation précoce.

Et les scientifiques auraient trouvé que chez les hommes souffrant d'éjaculation précoce la sérotonine serait moins active entre les nerfs, dans la section du cerveau contrôlant l'éjaculation. Le Dr Waldinger en déduit que ceci contredit la théorie, généralement admise, que l'éjaculation précoce est d'origine psychologique.

Et si l'origine est génétique, une thérapie génique pourrait donc soigner l'éjaculation précoce.




Pour Paula Hall, un psychothérapiste sexuelle, "l'éjaculation précoce n'est définitivement pas que d'origine psychologique. Mais il peut y avoir un élément psychologique. Si le problème ne se présente qu'avec le/la partenaire habituelle par exemple, l'origine est plus que probablement psychologique".

Pour elle, les hommes les plus rapides dans un lit auraient souvent des réflexes extrêmement rapides. Ils seraient souvent, toujours selon elle, doués au tennis ou aux jeux sur ordinateur par exemple.

Un contre-exemple à sa théorie (OK, toute règle a son exception). Plus d'une jeune fille s'est exprimée sur les prouesses du jeune Lewis Hamilton dans un lit. Et pourtant, pilote de Formule 1, il a donc d'excellents réflexes.

Un médicament a déjà été mis sur le marché, la Dapoxetine, qui agit sur le taux de sérotonine. Une étude sur l'utilisation de ce médicament a été faite par l'université du Minesota pendant 12 semaines. Au départ de l'étude, défense de rigoler, les hommes éjaculaient en moyenne moins d'une minute après la pénétration. Ceux qui ont pris la plus petite dose ont fini par éjaculer en 2.78 minutes en moyenne, contre 3.32 minutes pour ceux prenant la plus forte dose.

Bon bref, tout ceci pour dire que si Jules est plutôt du genre rapide, ce n'est peut-être pas un complexe refoulé, peut-être qu'une petite cure à la sérotonine s'impose, mais ne rêvez pas trop, la Dapoxetine est commercialisée aux USA, mais pas en France ni en Angleterre...

Source: Grioo.com

Article Lu 16334 fois

Lundi 13 Octobre 2008




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State