Référence multimedia du sénégal
.
Google

L’audiovisuel public en crise: Les travailleurs de la RTS très remontés contre leur DG et l’Etat

Article Lu 1516 fois

Les travailleurs de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS) sont très remontés contre leur Direction Générale et l’Etat. Ils ont tenu à le manifester en observant un sit- in d’une heure mardi. Les camarades de Lucky P Mendy ont dit avec fermeté être déterminés à aller jusqu’au bout pour que les salaires soient payés à temps, que les cotisations à l’IPM, et à l’IPRES soient versées par l’entreprise, qu’il y ait un financement "conséquent et stable" du service public de l’audiovisuel par l’Etat.



L’audiovisuel public en crise: Les travailleurs de la RTS très remontés contre leur DG et l’Etat
Battant en brèche une certaine "intoxication" qui prétend qu’il y a une pléthore de personnel et de salaires très élevés, les travailleurs de la RTS estiment plutôt que c’est le budget qui n’est pas à la hauteur de toutes les obligations de cette entreprise et pour y remédier, l’Etat doit comme cela se fait, au Cameroun, aux Etats-Unis ou ailleurs, octroyer une redevance qui permettra à la chaîne publique de sortir la tête de l’eau. Nous estimons, pour notre part, que la clé du problème est là : un financement adéquat, car il est anormal voire illégal, que la RTS roule avec un budget qui provient à 70% de la publicité. On comprend aussi aisément que le programme de cette entreprise de presse soit tributaire de la publicité, pour avoir le droit de diffuser du sport, des films etc.… il y a un envahissement de la publicité sur le petit écran préjudiciable à nos concitoyens. Le cas des sms que les autorités de la RTS se sentent obligées de passer à la télévision est éloquent.

Le contenu des programmes importe peu pour une télévision commerciale, alors que la RTS a une fonction d’éducation à la citoyenneté qu’elle devrait assurer. Cela suppose évidemment des moyens conséquents, mais également un personnel compétent et motivé. A plusieurs reprises, des études (qui existent toujours) ont été faites sur la question ; il est peut-être temps de les réactualiser et d’en refaire la proposition aux autorités. Ce sit-in de la RTS a connu des traitements différents dans la presse. Mais, la Télévision Nationale s’est contentée de passer des images avec des commentaires du présentateur du journal. Qui mieux que la télévision Nationale aurait pu faire un bon traitement de la question parce que la connaissant profondément ? Pas une interview des organisateurs, ni des autorités de la RTS, encore moins des autorités étatiques. Pour un événement qui s’est déroulé dans l’enceinte de la RTS où le prétexte des moyens de caméra ou de reporter ne peut même pas être posé. Il faut à notre avis des journalistes conscients de leur rôle et débarrassés de toute peur de bien faire leur travail devant le droit du public à l’information, et le devoir du journaliste à faire son métier. Sinon les journalistes du service public manqueront toujours de crédibilité, ce qui fera d’eux des frustrés ou des résignés permanents.

Ce sit-in était un prétexte à un éclairage sur les conditions d’attribution des fréquences de télévision, sur le financement public de l’audiovisuel, la redevance, la publicité dans le service public. Un débat s’impose, mais c’est peut être trop demander à quelqu’un qui rechigne à faire un compte rendu de deux minutes. Pourtant, les autres organes de la presse écrite, de radio ou de télévision ont correctement parlé de la question. Donc nous comprenons aisément que les syndicalistes de la RTS optent pour le bras de fer au détriment d’un dialogue qui ne semble prospérer. Et si nous tenions les assises de l’audiovisuel public ?

Photo : Babacar Diagne, DG RTS (extrême gauche) échangeant avec Daouda Ndiaye, son prédécesseur à la tête de la RTS

Tour de Guet
Source: African global news

Article Lu 1516 fois

Dimanche 16 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State