Référence multimedia du sénégal
.
Google

L’OCI en phase avec le rapporteur spécial sur la liberté d’expression et d’opinion

Article Lu 1507 fois


APA-Dakar (Sénégal) L’Organisation de la conférence islamique (OCI) s’est félicitée dimanche de l’adoption par le Conseil des droits de l’homme de la résolution qui a donné mandat au rapporteur spécial sur la liberté d’expression et d’opinion pour faire des rapports sur les abus de la liberté d’expression.

Soulignant dans un communiqué du secrétariat général basé à Djeddah, envoyé au siège de APA qu’elle accorde « une grande importance à la liberté d’expression et d’opinion », l’OCI s’est dit convaincue que « le droit à la liberté d’expression constitue la pierre angulaire de l’exercice des droits fondamentaux ».

Toutefois, ajoute-t-elle, « ces droits sont assortis de certaines responsabilités et qu’il ne faut pas en abuser pour atteindre des objectifs négatifs ».

Pour elle, les insultes et la diffamation des religions et des livres sacrés ne peuvent pas être justifiées par le prétexte de la liberté d’expression. « Elles vont à l’encontre des principes et objectifs de la Charte de l’ONU qui vise entre autres, à promouvoir des relations amicales entre les nations », explique l’organisation.

Cependant, l’organisation « regrette » que des individus et organisations aient abusé de ce droit pour décrier et insulter des races ou des religions.

« De tels actes constituent des violations des articles 3 et 4 de la convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale et des articles 19 et 20 du covenant international sur les droits civils et politiques qui interdisent toute apologie de la haine raciale ou religieuse », rapporte le communiqué.

A ce propos, l’OCI a condamné, encore une fois, la publication de « caricatures insultantes et la réalisation de documentaires hostiles à l’Islam et aux musulmans », insistant par ailleurs sur la responsabilité des Etats « quant à la lutte contre cette tendance, étant donné que l’incitation à la haine religieuse et raciale et la diffamation des religions par des individus, groupes ou Etats ne doivent pas être tolérées ».

Certains milieux se sont montrés insensibles aux préoccupations des millions des musulmans et d’autres groupes religieux et raciaux en critiquant le mandat donné au rapporteur spécial pour rendre compte des situations dans lesquelles l’abus de la liberté d’expression constitue un acte de discrimination raciale et religieuse, dit l’organisation.

L’OCI espère, « que le rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’expression sera capable de suivre de près les abus de la liberté d’expression commis par des individus et des organisations et exprime sa volonté de travailler avec le rapporteur spécial à cet effet ».

Elle dit également espérer que la communauté internationale entreprendra de « sérieux efforts pour combler le vide juridique actuel en la matière et prendre en compte cette question » d’abus de la liberté d’expression.

Source: APA

Article Lu 1507 fois

Lundi 21 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State