Référence multimedia du sénégal
.
Google

L'Imam de la Grande mosquée de Dakar demande aux musulmans de se méfier des soi-disant connaisseurs

Article Lu 12072 fois

Comme l'année dernière, la communauté musulmane du Sénégal a fêté la Tabaski dans la divi­sion. Une situation dénoncée par l’imam de la Grande mosquée de Dakar, El Hadji Alioune Moussa Samb, qui a dirigé la prière en présence du Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré et du ministre de l’intérieur, Me Ousmane Ngom.



L'Imam de la Grande mosquée de Dakar demande aux musulmans de se méfier des soi-disant connaisseurs
«Les musulmans doivent se tourner vers Dieu car tous les problèmes que nous vivons présente­ment viennent de cela», a lancé Imam El Hadji Alioune Moussa Samb, avant de préciser : «Beaucoup de gens qui se disent connaisseurs se permettent de faire des déclarations alors qu'ils ne maîtrisent rien du tout. C'est pourquoi je vous demande de faire très attention à ces personnes ­là», avertit le successeur de El Maodo Sylla.

Très en verve, l'Imam ratib de la Grande mosquée de Dakar a demandé aux fidèles de tout faire pour respecter la loi de la majorité. «Comme vous le savez, le bon Dieu pouvait faire en sorte qu'il n'y ait pas de décalage horaire et que toutes les personnes parlent la même langue, mais il ne l'a pas fait. C'est pourquoi il faut faire très attention en parlant de croissant lunaire. On parle souvent de La Mecque, mais je pense que c'est un mau­vais exemple. En tout cas je vous demande de respecter la loi de la majorité», souligne-t-il.

Venu représenter le chef de l'Etat, le Premier min­istre Cheikh Hadjibou Soumaré s'est désolé de la situation. Le chef du gouvernement estime que les chefs religieux doivent réfléchir sur la question pour permettre au gouvernement de régler cette question qui est un problème d'ordre religieux d'abord. «C'est vrai que cette année aussi nous, avons prié dans la division, mais je pense que l'essentiel, c'est de prier dans la paix et la con­corde. Pour ce qui est de la division, je pense que c'est d'abord un problème religieux. Le gouvernement est à l'écoute des chefs religieux pour régler, définitivement cette question» fait savoir le Premier ministre.

Source: Le Populaire

Article Lu 12072 fois

Mercredi 26 Décembre 2007





1.Posté par AC le 26/12/2007 12:16
La "religion" est elle la solution ou le problème ?
Pourquoi cet Imam ne dit-il simplement pas "aucune formule magique contre le cancer ou le sida n'existe ?"
ou encore "aucune forme de corruption ne doit être tolérée" ?
ou encore "tous ces enfants dans les rues, c'est inadmissible"

Son discours est simplement "c'est moi qu'il faut suivre et personne d'autre".
Ne le suivez pas. Ne suivez personne.


2.Posté par toure abdou le 26/12/2007 12:26
question ?pouqoui tous les muslmans du senegal et d'arabie saoudite font la priere du vendredi le meme jour? ne me dite pas c'est question de jour!car se sera pas une reponse et en outre aurons nous au senegal un autre jour pour ARAFAT?.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 13:27 XALASS: Planning familial des écolières...Ecoutez

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State