Référence multimedia du sénégal
.
Google

L'Hôpital général de Grand Yoff va mal : Les travailleurs réclament un milliard 300 millions pour sortir du coma

Article Lu 11570 fois

Après leur série de ‘débrayages’ et autres campagnes d'information et de sensibilisation, les travailleurs de l'Hôpital général de Grand Yoff (Hoggy) ex-Cto étaient dans la rue hier. Et c'était pour réclamer aux autorités la somme d'un milliard 300 millions ainsi que le départ du directeur de Hoggy.



L'Hôpital général de Grand Yoff va mal : Les travailleurs réclament un milliard 300 millions pour sortir du coma
De l'Hôpital général de Grand Yoff au rond point Liberté 6, les blouses blanches avaient envahi la route. Ils scandaient des mots tels que ‘Nous sommes fatigués’ ou ‘l’hôpital va mal’. Si certains se limitaient tout simplement à crier, d’autres se sont permis de se déguiser en chirurgien présentant des blouses sur lesquelles on pouvait lire ‘l’hôpital est malade’, ‘les malades sont fatigués’ etc. Chargé de la communication de l’Intersyndicale du cadre unitaire des travailleurs de Hoggy, Cheikh Seck, soutient qu'à travers ce troisième plan d’action, il s'agit de rappeler que l'Hôpital général de Grand Yoff doit la somme d’un milliard 300 millions à ses agents. Ceux qui ont en charge la gestion de l'hôpital ne sont plus crédibles, accuse le syndicaliste qui estime qu'‘il est tant qu’ils partent tous’. Sur la meme lancée, Cheikh Seck ajoute que ‘l'actuel directeur de Hoggy, partout où il est passé notamment à Kaolack, à Saint-Louis, entre autres, il y a laissé une gestion opaque et nébuleuse’. Aujourd'hui, même si les travailleurs restent conscients qu’ils n’ont pas la capacité de nommer ou de dégommer un responsable, ils exigent le départ et sans condition du directeur. Ils déplorent, en outre, l'attitude des autorités ‘qui restent muettes’. Et fait savoir le porte-parole de l'Intersyndicale, ‘le ministre de la Santé a refusé de recevoir les travailleurs’. Cette marche a été l'occasion pour Cheikh Seck de revenir sur un protocole signé avec l'ex-ministre de la Santé et de la Prévention, Dr Safiétou Thiam et l'Intersyndicale du cadre des travailleurs de Hoggy le 15 février. Dans ce document, fait savoir le syndicaliste, la tutelle a annoncé la décision de signer, en plus de la subvention d'exploitation pour l'année 2009, qui est d'un milliard 300 millions de francs Cfa, une subvention spéciale de 250 millions. ‘Cette enveloppe devait être utilisée pour approvisionner les services en consommables et éponger une partie des arriérés de primes d'intéressement’ fait-il savoir. Selon le syndicaliste, le même protocole mentionnait que les mesures utiles seraient prises pour le reste de la première tranche de la subvention d'exploitation de 500 millions de francs Cf. Et que la subvention spéciale soit utilisée exclusivement pour renforcer le fonctionnement des services et payer les arriérés au personnel estimés à 300 millions de nos francs. ‘Rien de tout cela n'a été respecté par la direction’, s'indigne-t-on. Le chargé de communication de l'Intersyndicale du cadre unitaire des travailleurs de Hoggy regrette aujourd'hui que les recettes générées par la structure, estimées à 180 millions de francs Cfa au mois de décembre 2008, servent plutôt à régler les factures des fournisseurs qu'à faire fonctionner les services de l'hôpital.
‘A ce jour, des 180 millions, la direction dit qu'il n'en reste que 11 millions’, rapporte le chargé de la communication. Pour le secrétaire administratif des syndicats des travailleurs, Sory Camara, il n'existe pas de dialogue social entre la direction et les travailleurs de l'hôpital. Selon lui, le plateau médical est vétuste. ‘Il est tant que le directeur, l'agent comptable particulier, qui a fait neuf ans, et le responsable des ressources humaines de la structure partent tous, car il est inconcevable que cet hôpital de renommée traverse une telle crise’, estime Sory Camara.

Interpellant l'Etat sur ce qui se passe au niveau de la structure, Cheikh Seck annonce que les travailleurs comptent ‘passer au quatrième plan d'action, si rien est fait’. Ainsi, le lundi prochain une grève générale est prévue, autrement dit ‘une journée sans travail’.

Momar CISSE
Source Walfadjri

Article Lu 11570 fois

Samedi 6 Juin 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State