Référence multimedia du sénégal
.
Google

L’Etat doit de l’argent à la Sar : Vers une pénurie totale de gaz

Article Lu 1836 fois

L’Etat n’a pas encore reversé les subventions dues à la Sar et aux distributeurs, sur le gaz butane. De ce fait, le prochain butanier, qui devait accoster la semaine prochaine, n’a pas reçu son bon de commande, et n’a pas appareillé. Le Sénégal risque donc de vivre une dizaine de jours sans gaz, très prochainement.



L’Etat doit de l’argent à la Sar : Vers une pénurie totale de gaz
Les périodes difficiles ne semblent pas finies pour les ménages sénégalais. Des sources sûres annoncent une terrible pénurie de gaz butane pour les jours à venir. Elles annoncent que, contrairement aux déclarations du ministre de l’Energie, le pays va souffrir dans les prochains jours, une fois que le stock actuel de gaz sera épuisé.

La raison, selon les mêmes personnes, serait comme souvent, que le gouvernement n’a pas reversé la subvention due à la Société africaine de raffinage (Sar). En conséquence, cette dernière, de son côté, n’a pu payer les distributeurs, condamnés de vendre à perte. De ce fait, le prochain butanier, qui attendait une commande ferme avant de mettre le cap sur le Port de Dakar, n’a pas voulu lever l’ancre, l’armateur n’étant pas sûr d’être payé à l’arrivée.

Les populations sénégalaises, qui sortent doucement de ce que le ministre Samuel Sarr a appelé «une tension» due à un retard de paiement du dernier stock de butane, la semaine dernière, devraient se préparer à une situation encore plus difficile, si les informations obtenues par Le Quotidien se confirment.

Il semble, en effet, que c’est après plus de 10 milliards de francs Cfa que courent la Sar et les distributeurs. Au moment où la crise budgétaire tarde à prendre fin, on ne sait jamais exactement à quoi l’Etat consacre les finances publiques, quand tant de monde lui demande des comptes. On se rappelle que, il y a une dizaine de jours, à Saly, le ministre de l’Energie se plaignait des faibles capacités de stockage de gaz, au Sénégal. Il disait notamment : «On ne peut plus continuer comme ça. On a une capacité de 10 500 tonnes, pour une consommation de 150 000 tonnes. Et, chaque semaine, on a besoin de deux butaniers, par rotation, parce que le Port de Dakar ne peut pas prendre plus de 4 000 tonnes». Cette occurrence justifie, selon le ministre, la volonté de construire un Sea line plus long, qui permettrait à des butaniers d’une plus grande capacité de pouvoir décharger dans le port.

Si cela venait à se réaliser, le Sénégal serait moins dépendant des circonstances qui le mettent souvent en situation de rupture de stock. Comme le disait Samuel Sarr lors du séminaire organisé à Saly par son département, les pénuries sont souvent dues, «soit, par des retards de paiement aux fournisseurs, soit c’estle retard du butanier sur le marché, qui crée des problèmes». Samuel Sarr disait avoir réfléchi à plusieurs solutions, pour en finir avec ces tensions récurrentes, solutions soumises au président de la République, qui les aurait acceptées.

Quoi qu’il en soit, s’agissant de la pénurie qui s’annonce, les services du ministère n’ont pu fournir aucune information. Le chargé de la communication ne semblait pas au courant, tout comme le Comité national des hydrocarbures, dont le secrétaire permanent a affirmé que ce n’est pas son département qui gérait les stocks d’hydrocarbures. Et sur ce point, le directeur de la Sar, M. Carmelo Sagna, semblait, hier, classé aux abonnés absents. Sans doute que tout ce monde sortira aujourd’hui de sa léthargie, pour expliquer à l’opinion les tenants de la pénurie qui se dessine à l’horizon.

Source: Le Quotidien

Article Lu 1836 fois

Mercredi 21 Janvier 2009





1.Posté par kou le 21/01/2009 15:22
wa SAR nak deff lène si yeurmandé deuk bi métina koi té nguén bagna topeu nullards yi nék aux pouvoir

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State