Référence multimedia du sénégal
.
Google

L’Afp fait le procès du régime de Wade

Article Lu 1449 fois

Le Bureau politique de l’Alliance des forces du progrès (Afp) invite, dans un communiqué daté du 14 novembre, Maître Abdoulaye Wade à appréhender l’ampleur du « désastre » qui s’est emparé du Sénégal avec le coût de la vie qui flambe et à se « départir de ses petits calculs à courte vue, pour tenter de se hisser résolument à la hauteur des impératifs de l’heure ».



L’Afp fait le procès du régime de Wade
Pour les camarades de Moustapha Niasse, secrétaire général des « Progressistes », le Chef de l’Etat doit « prendre son courage à deux mains, de faire avec lucidité l’état des lieux de notre économie qui est à deux pas du précipice ». Les « Progressistes » soutiennent « qu’après l’effondrement du système productif du monde rural, après le bradage suspect et la mise en faillite de nos principales unités industrielles, des fissures visibles apparaissent au grand jour dans la structure des finances publiques qui n’arrive plus à supporter les errements d’un régime qui pensait que le 19 mars 2000 était le point de départ d’une grande fête foraine qui durerait un demi siècle ».

Ils croient savoir que le mal du Sénégal a sa source dans la « mal gouvernance intégrale qui n’épargne aucun secteur d’activités, tout en ternissant gravement la démocratie sénégalaise, que tous les observateurs avaient considérée comme un acquis définitif avant l’avènement de Me Wade ». Et d’ajouter : « La Constitution de janvier 2001 que les Sénégalais avaient massivement approuvée est foulée quotidiennement au pied par les tenants du pouvoir qui mettent leurs préoccupations immédiates au-dessus de notre Texte fondamental. Le régime actuel ignore un principe élémentaire des démocraties modernes, à savoir la séparation des pouvoirs, dans le plein respect de leurs prérogatives ».

C’est pourquoi le Bureau politique de l’AFP engage le pouvoir actuel à respecter, pendant qu’il est encore temps, la lettre et l’esprit de notre Constitution et à tenir compte des véritables priorités face à la flambée des prix et à la paupérisation subséquente de la majorité des Sénégalais. « Il doit être mis fin à la diversion, à la trop longue diversion autour d’interminables querelles au sein du Parti au pouvoir, qui sont en train de prendre une tournure inquiétante avec l’incendie criminel d’un domicile. Les coupables et les commanditaires doivent être recherchés sans complaisance et punis conformément à la Loi », renseigne le communiqué.

Pour les camarades de Moustapha Niasse « il est temps que le gouvernement de Me Wade s’emploie à préserver la sécurité des citoyens et la sécurité nationale. Les importantes quantités de drogue saisies depuis quelques temps au Sénégal montrent bien que notre pays risque de se transformer en plaque tournante du trafic international de stupéfiants ».

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1449 fois

Jeudi 15 Novembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State