Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



L’ASSEMBLEE NATIONALE NOMME LES "JUGES" DE FARBA SENGHOR : Diagne Fada, Ale Lo, Joseph Ndong et diouf Niokhobaye face a l'histoire

L’Assemblée nationale a choisi depuis, hier, les «députés-juges» qui doivent siéger à la Haute Cour de justice pour statuer sur le sort de l’ex-ministre des Transports aériens Farba Senghor. Ce dernier a été désigné par les assaillants des locaux des journaux l’As et 24 Heures chrono comme étant le commanditaire de leurs actes de vandalisme. Ce, moyennant 15 000 francs Cfa par personne. Mais au moment où, les exécutants de ces actes de vandalisme purgent une peine de six à cinq ans de prison, Farba hume toujours l’air de la liberté.



L’ASSEMBLEE NATIONALE NOMME LES "JUGES" DE FARBA SENGHOR : Diagne Fada, Ale Lo, Joseph Ndong et diouf Niokhobaye face a l'histoire
Joseph Ndong, Modou Diagne Fada, Alé Lô et Ibra Diouf viennent d’être choisis comme titulaires pour siéger à la Haute Cour de justice. Ce qui veut dire qu’ils «porteront» la robe de magistrat pour «juger» l’ex-ministre des Transports aériens, Farba Senghor, commanditaire des actes de vandalisme, le 17 août 2008, dans les locaux des journaux l’As et 24 heures chrono. Ces députés sont tous membres du groupe parlementaire du Parti démocratique sénégalais (Pds). Du côté des suppléants, il y a Aliou Sow, Moussa Sy, Ndéye Guéye Cissé et Moussa Cissé. Sur les 96 députés présents dans l’hémicycle, 92 ont voté pour, 3 contre. Un bulletin a été déclaré nul. Là-dessus, des sources renseignent que c’est le député Omar Khassimou Dia qui a refusé de voter. Car, révèlent nos interlocuteurs, «on lui avait proposé pour son groupe parlementaire un titulaire et un suppléant». Mais, «quelques jours avant le vote, on n’est revenu pour lui proposer dire qu’il ne peut avoir qu’un seul membre à titre de suppléant».

Les non-inscrits refusent de voter

Les députés non-inscits de leur côté, n’ont pas voté pour la désignation de ces «juges». Me Ndéye Fatou qui en fait partie explique, «qu’une Haute cour de justice est une juridiction spécialisée, qui permet de vaincre l’impunité notamment à l’égard des membres du gouvernement qui, dans l’exercice de leur fonction, ont eu à commettre des infractions. Et n’étant pas souvent justiciables des juridictions ordinaires en raison des privilèges attachés à leur fonction. Ils doivent être soumis obligatoirement à une juridiction qui aura à connaître des faits». Mais, constate l’avocate parlementaire, « la Haute cour de justice qui vient d’être mise sur pied est politique. Elle n’est pas installée pour respecter à ce qu’on appelle le principe de la séparation des pouvoirs». Elle est composée unilatéralement de membres de la majorité mécanique qui n’a même pas eu la courtoisie encore moins la délicatesse de consulter l’opposition parlementaire constituée par les non-inscrits. «Cette Haute Cour de justice est utilisée à des fins politiques et de règlements de compte politique». Dans cette même optique, elle a déploré, «le manque de sérieux dans le fonctionnement actuel de l’Assemblée nationale». Pour illustrer ses propos, elle souligne «que la séance qui a été convoquée à 15 h 30 n’a démarré ses activités qu’au-delà de 18 heures 30, sans aucune explication». Au moment où, révèle-t-elle, «plus de 80 questions orales et d’actualités croupissent dans les territoires et que des propositions de loi émanant des députés ne sont même pas à l’ordre du jour. Donc l’Assemblée nationale ne fonctionne pas, elle est devenue une Assemblée sans âme depuis des mois. Elle n’exerce aucun contrôle sur l’Exécutif».

Me El Hadji Diouf : « L’opinion les attend »

Ce membre du collectif des avocats qui défendent les journalistes plaignants souligne que «c’est une bonne chose que l’Assemblée nationale mette en place le dispositif pour le jugement de Farba Senghor devant la Haute Cour de justice». Selon lui, «les juges qui composent la Haute cour de justice doivent être désignés, connus, installés et prêts à statuer en cas de saisine». Car poursuit-il, «si elle n’est pas régulièrement composée, elle ne peut pas statuer et cela crée un déni de justice». « L’opinion ne peut pas comprendre que l’on condamne le chauffeur de Farba Senghor et ses deux gardes du corps à 6 ans d’emprisonnement sans pour autant juger Farba Senghor. Qui doit prouver son innocence devant la Haute cour de justice pour ne pas être condamné», conclut Me El Hadji Diouf.

Source: L'observateur

Vendredi 23 Janvier 2009




1.Posté par The soldier le 23/01/2009 15:45
LE PEUPLE VOUS REGARDE

2.Posté par soum le 23/01/2009 16:57
ABDOULAYE SE FOUTE DES SENEGALAIS. IL PENSE QU'IL EST PLUS MALIN QUE LE PEUPLE. C'EST TOUT SIMPLEMENT DE LA POLITIQUE. IL SAIT QUE LES ELECTIONS LOCALES APPROCHENT ET IL FAIT LE MALIN EN FAISANT ABOUTIR LE CAS DE FARBA, CET IMBECILE. JE VOUS DIS MAINTENANT LE CAS NE VAS PAS ABOUTIR. FARBA N'IRA PAS EN PRISON.
J'ESPERE QUE LES SENEGALAIS AURONT L'AUDACE DE REVENDIQUER SI FARBA NE SE RETROUVE PAS EN PRISON

3.Posté par hussein ndiaye le 23/01/2009 17:29
Cette initiative apporte un cinglant démenti aux pourfendeurs du régime en place qui ont toujours peint la démocratie sénégalaise comme une farce. Le limogeage de Farba SENGHOR est un signal fort, illustrant la volonté des autorités de combattre tout acte susceptible d’être interprété comme de l’impunité. Le Sénégal demeure une vraie démocratie et ces individus qui, à dessein, cherchent à ternir son image ne réussiront jamais leur lugubre ambition. La majorité parlementaire a fait preuve de grandeur et de dépassement en s’engageant à faire prévaloir le principe de l’égalité de tous les citoyens devant la loi. Les vrais patriotes félicitent les députés de la majorité et les invitent à persévérer sur cette voie. Il existera des daltoniens politiques qui se permettront d’émettre des inepties sur la sincérité des députés à faire juger Farba SENGHOR. Cependant, nul ne fera attention à leurs gesticulations puériles car la vitalité démocratique du Sénégal demeure imperturbable.

4.Posté par leuk sene le 23/01/2009 19:29
nous devons avoir confiance a notre justice.Evitons des jugements d'intention les senegalais ne sont pas dupes.Tot ou tard l'histoire nous edifira.

5.Posté par malko linge le 24/01/2009 00:59
dara touss dou moudié fèna .badolo yi niom niounga 100m depuis 5mois ma lèène yeureum wayé lou waay déf s boppa

Nouveau commentaire :
Twitter








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés