Référence multimedia du sénégal
.
Google

Kouthia alias 'El Hadj Abou Bilal': «Sidi Lamine et moi même avons été taxés d’être à la solde des francs-maçons»

Article Lu 12751 fois

Une star, « El Hadj Abdou Bilal » en est incontestablement une. Plus connu sous le pseudonyme de Kouthia, Samba Sine - de sa véritable identité à l’état civil - n’en finit pas de faire d’agréables incursions dans le quotidien morose des Sénégalais pour leur arracher un sourire, ne serait-ce que le temps d’un « Népad musical », la célébrissime émission de notre désormais « objecteur de conscience ». La bonne réputation quelque peu controversée de cette émission, ces derniers temps, nous a poussés à solliciter cet entretien. Kouthia se félicite du fait que sa tranche horaire est très bien suivie, mais manifeste tout de même le souci de trouver un terrain pour se réconcilier avec ceux dont sa « prêche » aurait heurté la sensibilité.



Kouthia alias 'El Hadj Abou Bilal': «Sidi Lamine et moi même avons été taxés d’être à la solde des francs-maçons»
Quel est le principe de votre émission et quelles sont les raisons qui vous ont poussé à l’intituler « Nepad musical » ?

D’abord je tiens à préciser que mon émission qui, d’ordinaire, se tenait tous les jours de 18 H 30 à 21 H a coïncidé avec la sortie de ma cassette intitulée « Nepad » et qui est vivement appréciée dans la sous-région (en Afrique de l’Ouest). Cette cassette, qui était destinée à élargir mon auditoire, m’a inspiré une nouvelle direction à donner à ma vocation dans la mesure où je recevais des sollicitations de Sénégalais et de personnes originaires de la sous région me demandant de donner une dimension intégratrice à mon émission. Et je peux réellement affirmer que c’est de cette volonté de répondre aux exigences de l’intégration sous régionale, et partant africaine, qu’est née l’appellation « Nepad musical » donnée à cette émission. En outre et concernant le principe qui commande l’émission « Nepad musical », il suffit juste d’observer le désespoir et le stress qui minent de plus e plus le quotidien des Sénégalais pour se rendre compte de la nécessité et de la pertinence d’une pareille émission qui ne vise rien d’autre qu’à divertir et à égayer ceux qui seraient tentés de se noyer dans l’ennui et la désolation. Bien entendu, après le ramadan, l’émission est diffusée en début de soirée pour permettre aux gens de gérer la fatigue et les tracasseries des embouteillages mortelles. Mais on a dû procéder à un réaménagement horaire pour les besoins du ramadan.

Pourquoi avoir choisi le ton des prêcheurs ? N’êtes-vous pas taxé de vouloir caricaturer la religion ?

J’ai fait une remarque selon laquelle les gens préféraient surtout qu’on leur distille de la musique religieuse surtout en période de jeûne. Et dans le souci de respecter la foi des musulmans, j’ai essayé, tant bien que mal, d’innover le cadre comique de l’émission « Nepad musical » en y introduisant es concepts bien à moi, sans aucune relation avec la religion et qui sont susceptibles de ne pouvoir déranger personne. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que vous pouvez entendre lors de mes émissions des titres de Oumou Kalsoum, entre autres, et je puis vous assurer que le public me rejoint d’une manière très positive dans ce nouveau cadre. En général, les critiques ne manquent pas, mais il faut savoir les situer. Tenez, par exemple, mon confrère Fata Sarr de la Rmd (Ndlr : Radio municipale de Dakar) et moi, très souvent, nous nous lançons des invectives, il me critique dans ma façon de traiter la religion dans mon émission et moi je réplique en lui reprochant son côté un peu Oustaz Seck mais en étant un peu moins tolérant et moins comique que ce dernier. Au final, je l’ai remporté sur lui, car il a subitement arrêté de me critiquer. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles Sidi Lamine Niasse m’a amené à la Mecque pour un peu faire taire les critiques.

Vous êtes donc conscient que l’émission dérange une partie de l’auditoire de Walf ?

Il est vrai que mon émission ne fait pas l’unanimité dans le cœur des auditeurs qui relèvent tous de cercles d’obédience fort diversifiés. Et c’était dans le souci de créer le maximum de satisfaction chez les auditeurs que j’ai introduit autant d’innovations dans cette émission qui en est à sa quatrième année d’existence. Mais jamais, il ne m’est venu l’idée de vouloir offusquer les gens dans leurs croyances ; et, croyez-moi, je regrette qu’une partie des auditeurs ne comprennent pas ma démarche qui, je le répète, ne vise qu’à égayer les cœurs. Figurez-vous que Sidi Lamine et moi avons même été accusés d’être à la solde de francs-maçons dans le but de jeter le ridicule sur la religion. Ces critiques sont totalement sans fondement et sachez que nombre de ceux qui, par exemple, nous reprochent de faire passer des tubes de Oumou Kalsoum ne savent même pas que cette dame ne chante pas que la religion, mais se distingue dans des thèmes tels que l’amour, et j’en passe. Mais, tout de même, je remercie Dieu, car depuis que l’émission a commencé, il y a quatre ans, je parviens encore à apaiser les auditeurs et leurs permets de s’exprimer librement et sans tabous sur des sujets qui les tiennent vraiment à cœur. Il est nécessaire de comprendre que la foi ne se manifeste pas seulement chez les plus vertueux mais aussi chez les moins pieux.

En quoi votre pèlerinage aux lieux saints de l’Islam vous a-t-il permis de vous consacrer plus à vos devoirs de croyant si l’on sait que ce périple, une fois effectué, vous astreint à un certain nombre de comportements ?

(Il prend un air sérieux avant de répondre) Je vais vous faire une confidence. J’ai beaucoup hésité avant de me décider d’y aller, tellement j’avais une appréhension quant à ma capacité d’assumer un sacerdoce pareil. Néanmoins, j’ai risqué cet envol, car il fallait que je vérifie si je pouvais grandir. Et à ma descente d’avion, une chose assez curieuse s’est produite en moi. D’abord j’ai eu le sentiment de ne plus être le même, d’avoir été téléporté dans un autre univers, d’autant plus que j’étais entouré de personnes du troisième âge qui me faisaient oublier ma jeunesse immature. Et c’est là véritablement qu’a commencé mon ascension spirituelle. Maintenant, j’ai la ferme conviction d’avoir grandi, d’avoir muri et raffermi ma foi, je multiplie mes prières et actes surérogatoires, j’observe le jeûne beaucoup plus que d’habitude.

Envisagez-vous de vous réconcilier avec cette partie de votre auditoire que votre émission aurait frustrée ?

Mais quel animateur ne voudrait pas trouver grâce auprès de ses fidèles auditeurs qui constituent le « ce sans quoi », c’est-à-dire la condition même de son succès ? Mais, le plus important pour moi serait que les gens comprennent que la comédie avance autant que la démocratie progresse. Car il nous faut explorer beaucoup de domaines afin de satisfaire le maximum d’auditeurs. Je m’attacherais toujours à éviter les sujets qui fâchent et de me corriger au fur et à mesure des critiques justifiées qui me seront adressées pour ne pas perdre mes auditeurs à qui je dois énormément. De plus, je me sens encore plus investi, dans le sens où c’est parce les gens m’aiment qu’ils prennent le temps de m’écouter et de se fâcher ou de trouver leur plaisir lors de mes émissions, et à ce titre, mon rôle consistera à toujours affiner mes propos et mon comportement de sorte qu’ils soient une source de bonheur et d’inspiration pour tous les auditeurs.

Entretien réalisé par

Ndiamé SAKHO
Source: L'actuel

Article Lu 12751 fois

Mardi 9 Octobre 2007





1.Posté par mar le 09/10/2007 09:32
Say say Kouthia je ne sais pas si tu es maçon ou pas mais kou diarra kharafalaat nga si c'est déjas fait ? .

2.Posté par reas le 09/10/2007 14:15
JE TE DIS BRAVO, les sénégalais doivent faire la différence entre le sérieux et le comique ou le délire
tu fais bien ton métier sinon personne n'aurait critiqué ou meme prendre la peine de suivre ton emission
meme si tu dérange (comme ils pensent) tu n'utilise pas de gros mots
merci en tout cas de nous faire oublier les dures heures de travail
et puis le rire ralonge la vie, rapelle le à tes auditeurs

3.Posté par adji diallo le 09/10/2007 15:17
vraiment senegal diakhal nama. en tout cas koutia on te souhaite vraiment le meilleur du monde car quand j t'ecoute je rie jusq'au larme et ya rien de tel que le rire pour se sentir bien et c gratuit. en tout cas ne lache pas tiens bemou deugeur.tu ne fais rien de mal et puis c 'est pa en t'écoutant qu'on dévie de la religion au contraire . en tou cas ttes mes félicitations et encouragement a sa diogou aussi

4.Posté par MBAYE le 09/10/2007 16:05
VRAIMENT LES SENEGALAIS JE NE LES COMPRENNENT PAS IL MELANGENT LA COMEDIE ET JE NE SAIS PAS. DU COURAGE CE QUE FAIT EST BIEN ET NOUS LAPPRECIERONS CA NOUS FAIT DU BIEN PAR EXEMPLE MOI A LA DESCENTE DEFOIS JE ME SENS BIEN ET PUIS LES PROBLEMES MAIS SI JECOUTE KOUTIA CA ME FAIT DU BIEN ET DOUBLIER MES PROBLEMES.

5.Posté par citoyen le 09/10/2007 17:57
Courage jeune homme, tu rassure le peuple quand l'angoisse le hante
c'est un acte de foi

6.Posté par muller le 09/10/2007 21:12
Il ne sait même pas ce que c'est la franc maçonnerie

7.Posté par Zoss le 10/10/2007 02:34
Tu marite la mort, l'islam n'est pas un jouet. Arrette avant k'il ne soit trop tard.

8.Posté par eva le 10/10/2007 15:48
je n'ai rien contre kouthia vraiment il fait rire les gens mais nak l'autre jours j'ai vu à la télé un pub qu'il a fait qui ne me plait pas du tout il avait pris son cala de la tête et le jeté sur terre en dansant c'etait pas jolie vraiment surtotu d'un cala de la mecque excusé moi nak je ne sais pas comment dire cala si c'est foular ou non ?


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State