Référence multimedia du sénégal
.
Google

Kolda : Pénurie de lait sur le marché

Article Lu 1602 fois


(Correspondance) - La dernière décade du Ramadan passe pour morose pour les consommateurs et le marché koldois. Il n’y a, en effet, plus de lait dans la capitale du Fouladou. ‘Depuis le début du mois béni, les commerçants de Kolda n’ont pas reçu leur livraison en lait !’ Le témoignage est de Mactar Diallo, commerçant établi au centre-ville. ‘Des régions comme Tambacounda ont été ravitaillées jusqu’à quatre fois là où Kolda attend encore sa première livraison depuis le début du jeûne’, explique-il. Aucune marque de lait en sachet sur la multitude de gammes connue n’est disponible. Les boutiques du centre-ville comme celles des quartiers de l’intérieur de la commune affichent la même morosité. ‘Il n’y a pas de lait !’ C’est la seule réponse servie aux nombreux consommateurs en cette période de Ramadan.
Sur les raisons d’une telle pénurie, personne n’est en mesure de s’expliquer. Pourtant, la rumeur de la pénurie avait circulé avant le mois de ramadan. ‘Quelqu’un m’avait soufflé qu’il n’y aurait pas de lait au cours du jeûne. Je me suis alors débrouillé pour en acheter une bonne quantité’, renseigne Aliou Diallo, un boutiquier établi au quartier Sikilo, dans la commune. Lui qui était en train de vendre ses derniers sachets de lait à 100 F Cfa, soit une hausse délibérée de 20 F Cfa. Une flambée qui ne dérange, à l’apparence, personne. ‘L’important est d’en trouver’, commente, résigné, ce consommateur. ‘Pour avoir du lait en sachet, affirme Mactar Diallo, il faut aller jusqu’à Dakar’. Mais la solution expose à des pertes. ‘Car, si on répercute 20 F Cfa de transport, on ne pourra pas vendre le produit’, alerte notre interlocuteur, ajoutant que ‘le lait étant livré à domicile, le prix est donc le même de Kolda à Kédougou’.

Pour l’heure, les consommateurs se rabattent sur le lait en poudre vendu en vrac à 3 000 F Cfa le kilo. ‘Peut-on mettre ce lait dans du café ?’, interroge un client venu en acheter à la boutique de Mactar Diallo qui répond ne rien garantir. Situé à quelque 450 km, via la Transgambienne, Kolda semble être une mauvaise destination pour les opérateurs économiques. Les ruptures en divers produits y sont fréquentes. Si ce n’est pas le carburant, c’est alors l’oxygène, ce gaz précieux utilisé au bloc opératoire à l’hôpital régional.

H. SAGNA
Source: Walfadjri

Article Lu 1602 fois

Vendredi 5 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State