Référence multimedia du sénégal
.
Google

Kenya: Un procès contre les grévistes du sexe

Article Lu 13675 fois

James Kimondo affirme que la grève du sexe prônée par le G10 a eu des conséquences sur sa santé et demande réparation...



Kenya: Un procès contre les grévistes du sexe
Le manque de sexe peut-être dangereux pour la santé. James Kimondo n’a pas pu toucher son épouse du 29 avril au 6 mai parce qu’elle suivait la grève du sexe du G10, un collectif d’associations de femmes kényanes. Pendant la semaine de jeûne, James Kimondo a répertorié les conséquences de l’abstinence sur sa santé.

L’époux éconduit affirme avoir souffert d’angoisse, de stress, de douleurs dorsales, de problèmes de concentration au travail, de colère et de manque de sommeil...

James Kimondo demande réparation aux organisatrices du boycott. Pas de réponse. Il se tourne alors vers la justice et poursuit quatre leaders du mouvement devant la Haute cour de Nairobi pour obtenir des dommages et intérêts, dont la somme n’est pas connue.

« Débloquer les reformes »

« J’étais un homme heureux en ménage, profitant de tous les bienfaits du mariage - y compris de mes droits conjugaux - jusqu’à ce que le groupe de droits humains appelle à un boycott national du sexe », a motivé James Kimondo lors du dépôt de sa plainte. Ann Njogu, directrice exécutive du Centre pour l’éducation et la sensibilisation aux droits, est l’une des femmes visées par l’action en justice.

« J’attends avec impatience, a-t-elle déclaré à CNN, précisant que la procédure engagée ne lui avait pas été officiellement notifiée. Ce sera intéressant de voir le visage de l’homme qui ne veut pas s’abstenir -de relations sexuelles- pour le bien de son pays. »

Le G10 avait en effet demandé aux femmes de se refuser aux plaisirs de la chair pour pousser le président Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga à cesser leurs querelles. L’objectif était de débloquer les réformes et d’éviter que les frictions entre les deux hommes ne finissent en bain de sang, comme après la présidentielle de décembre 2007 : des violences interethniques avaient fait plus de 1 500 morts et des dizaines de milliers de déplacés.

Source: Grioo.com

Article Lu 13675 fois

Lundi 18 Mai 2009





1.Posté par boy ndiago le 19/05/2009 16:53
niaka diom

2.Posté par sambou le 20/05/2009 10:34
et si cela se reproduisait dans notre chere pays
ou elle constitue 52 pourcents de la population

3.Posté par Djiléne le 22/05/2009 12:07
se seré trop coul si on pouvé l appliké a galsen
.car avec nos chers hommes orgueilleux et vaniteux sa nous feré k du bien a nous lé femmes .aye waye assoiation bi a tahaw bok.

4.Posté par Mooo way ! le 22/05/2009 12:08
Gorgui mo niak foula ! Xana il ne peut pas vivre sans femme ?

On devrait faire pareille chez nous pour obliger le gouvernement à ne plus gaspiller nos impôts !

5.Posté par Heavy le 29/06/2009 15:09
meme pas 10 jours, le gars ne peut pas s'abstenir...Kel con,,,démal wouti deux thiagga,,,je te jure que si elles en finissent avec toi , cé directement a la morgue

Nouveau commentaire :
Twitter

Insolites





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State