Référence multimedia du sénégal
.
Google

Katoucha : les causes de son décès sont maintenant connues...

Article Lu 13886 fois

Le corps retrouvé jeudi dans la Seine à Paris est "formellement" celui de l'ex-mannequin Katoucha Niane, disparue depuis début février, qui est morte noyée, selon les résultats de l'autopsie pratiquée jeudi soir, a-t-on appris de source proche de l'enquête vendredi.



Katoucha : les causes de son décès sont maintenant connues...
Elle est morte par "submersion rapide sans traces de violences", d'après les résultats de l'autopsie, a précisé cette source ajoutant que des "examens complémentaires" de "routine" auraient lieu plus tard dans le cours de l'enquête. Le corps a été découvert jeudi vers 13h00 dans la Seine près du pont du Garigliano, à Paris (XVème). Ayant apparemment séjourné "près d'un mois dans l'eau", une "autopsie approfondie" est "nécessaire", avait indiqué une source policière jeudi. C'est un passant, intrigué "par ce corps flottant près des quais" qui a alerté police-secours, selon la même source.

La brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), spécialisée notamment dans les affaires de disparitions inquiétantes à la police judiciaire (PJ) parisienne, avait été saisie de l'affaire dès qu'avait été signalée la disparition de l'ex-mannequin. Elle a toujours privilégié la thèse de l'accident, sans pour autant exclure d'autres pistes.

Katoucha Niane, âgée de 47 ans, avait disparu dans la nuit du 1er au 2 février à l'issue d'une soirée arrosée, selon les éléments recueillis par la BRDP, après avoir été raccompagnée par un ami à proximité de la péniche où elle résidait, amarrée près du pont Alexandre III.

Surnommée "la princesse peule" lorsqu'elle arpentait les podiums, Katoucha Niane a été l'égérie d'Yves Saint Laurent. Fille de l'écrivain et historien Djibril Tamsir Niane, elle est née en 1960 à Conakry (Guinée).

Au terme de sa carrière de mannequin, elle s'était impliquée dans la lutte contre la pratique ancestrale de l'excision, créant sa propre association, KPLCE (Katoucha pour la lutte contre l'excision). Elle a publié un livre, intitulé "Dans ma chair", où elle évoque l'excision dont elle a été victime à l'âge de neuf ans.

AFP

Article Lu 13886 fois

Vendredi 29 Février 2008





1.Posté par mastata le 29/02/2008 20:41
Que Dieu accepte son ame. Que voulez vous dire "apres une soiree arosee"? , aroree comment?

2.Posté par amdia le 29/02/2008 20:45
triste mais

3.Posté par yameuneu féne le 29/02/2008 21:56
vraiment c triste
point de commentaire

4.Posté par adja le 29/02/2008 22:18
ils ne font rien faire pour connaitre si elle fut attaquee ou pas. n'ayez pas confiance a ces toubabu!!

5.Posté par Meme le 29/02/2008 22:28
Mastata
Soiree arrosee : bocou d'alcohol, de cocktail, de fun, de rire, enfin... la belle vie koi! une soiree ou tu te soucie pa tro de bobo:)
anyways, paix a son ame, dommage kel ait fini ainsi, she was a gud gurl.

6.Posté par mimo le 01/03/2008 00:55
MAY ALLAH FORGIVE ALL YOURS SINS AND ACCEPT YOU IN HIS KINGDOM.

7.Posté par diop le 01/03/2008 04:40
elle est partie comme elle noue etait venue katoucha n'est plus innarilaye wa inna lekhil radiou hone cheikh

8.Posté par jh le 01/03/2008 07:23
man lna moko ray nimou dehwou ak lou khew legn beuga kham? man moyul ma francais yi deh. tous khamou niouko.

9.Posté par do le 03/03/2008 16:33
yalnako yala kharé ardiana


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State