Référence multimedia du sénégal
.
Google

Karim Wade accueilli en ’’sauveur’’ par les populations de Mboro et les travailleurs des ICS

Article Lu 1731 fois

Les ministres d’Etat sortant et entrant de l’Industrie, des Mines et des PME, Mes Madické Niang et Ousmane Ngom, les travailleurs et cadres des Industries chimiques du Sénégal (ICS) ont unanimement rendu un vibrant hommage au Conseiller personnel du Président de la République, Karim Wade le qualifiant de ‘’sauveur’’ des ICS.



Karim Wade accueilli en ’’sauveur’’ par les populations de Mboro et les travailleurs des ICS
Ils faisaient allusion au redémarrage des activités du ‘’fleuron’’ de l’industrie et de l’économie sénégalaises grâce à une recapitalisation de 45 milliards de FCFA obtenue du partenaire stratégique, le Consortium indien ‘’IFFCO’’. La totalité des intervenants lors de la visite, mercredi des installations des ICS (mines et usine), ont affirmé que le Conseiller personnel du Président de la République ‘’y a joué un rôle de premier plan, en participant à toutes les réunions qui ont permis d’aboutir à des résultats probants’’.

’’En tant que spécialiste de la haute finance internationale, il n’a ménagé aucun effort pour qu’une solution durable soit trouvée’’, a notamment souligné Madické Niang nommé récemment ministre en charge de la Justice.

’’Le président de l’ANOCI a été l’artisan des négociations avec les partenaires stratégiques’’, a-t-il affirmé expliquant que ‘’l’élément le plus important dans ces négociations était constitué par les aspects financiers sans une parfaite maîtrise desquels on aurait signé un contrat comme celui qui a conduit les ICS à la ruine’’.

Stigmatisant l’ancien contrat, M. Niang a affirmé que l’Etat n’encaissait, avec les accords d’alors, aucun sou. ‘’Mais ; a-t-il relevé, grâce à l’assistance éclairée du Conseiller personnel du Président de la République nous avons pris en compte tous les paramètres financiers’’.

Abondant dans le même sens, le ministre d’Etat Ousmane Ngom a déclaré : ‘’ce jour est un grand jour pour les ICS car il annonce le redémarrage de l’usine qui est incontestablement le moteur de l’Industrie sénégalaise’’. ‘’Si ce jour a pu être vécu c’est à la suite d’une somme incommensurable d’efforts menés depuis plusieurs années par les plus hautes autorités de ce pays à commencer par le Président de la République, Me Abdoulaye Wade qui s’est pleinement investi et qui a instruit son gouvernement de se mobiliser pour trouver les voies et moyens d’une relance des ICS’’, a-t-il expliqué.

’’Le Premier ministre Cheikh Agjibou Soumaré et l’ensemble du Gouvernement se sont mobilisés jour et nuit afin de trouver une solution idoine pour sauver ce fleuron de notre industrie’’, a encore dit Me Ngom.

Il a ajouté : ‘’dans cette tâche titanesque ils ont été accompagnés et appuyés, de façon précieuse et constante, par M. Karim Wade qui s’est mobilisé en permanence et qui a mis en œuvre son expertise et son ingénierie en matière financière pour faciliter la rencontre et les négociations avec des partenaires stratégiques ce qui a finalement permis d’aboutir à ce résultat grandiose que nous magnifions tous aujourd’hui’’.

Prenant la parole lors d’une cérémonie populaire d’accueil organisé par la Communauté rurale de Darou Khoudos, Karim Wade a, pour sa part, annoncé une série de ‘’bonnes nouvelles’’ dont les plus significatives concernent le gel de toutes les dettes des travailleurs, l’octroi de 100 millions de F.CFA par an aux populations riveraines pour des actions sociales (achat d’ambulances, construction de cases de santé, de morgues des mosquées, etc.) et la baisse de 10 pour cent du prix d’engrais en faveur des paysans Sénégalais.

Selon M. Wade, ces mesures sont destinées à davantage motiver les travailleurs en leur donnant les moyens et les possibilités de recouvrer toutes leurs forces et toutes leurs capacités de travail.

Elles visent aussi à soutenir les objectifs de l’autosuffisance alimentaire poursuivis par la Grande offensive de l’agriculture pour la nourriture et l’abondance (GOANA), initiée par le Président de la République, a expliqué Karim Wade, accueilli en ‘’sauveur’’ comme l’indiquaient les pancartes brandies aussi bien par les populations que par les travailleurs et cadres des ICS.

Sur place, la délégation qui comprenait également le président de IFFCO, le Dr U.S. Awasthi et ses collaborateurs, a visité toutes les installations (mines et usine) apparemment très mal en point à cause d’un arrêt prolongé de la quasi-totalité des activités de l’unité industrielle, confrontée à des difficultés financières aiguës pendant plusieurs années.

Même constat au niveau de l’usine d’engrais située à Mbao (grande banlieue dakaroise) où la production actuelle est loin de la capacité annuelle de l’usine estimée à 250.000 tonnes dont seules 40 à 50.000 tonnes sont consommées sur place, le reste devant être exporté vers des pays de la sous- région (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali et Togo).

Source: APS

Article Lu 1731 fois

Vendredi 2 Mai 2008





1.Posté par mara le 02/05/2008 09:46
Pauvre con de journaliste. C quoi haute financance internationale? Je te rappelle que la finance internationale consiste a la gestion des changes et de couvertures pour les importateurs et les exportateurs, la gestion ds actifs des filiales étrangères.

La haute finance C l'ingénierie et la gestion du haut de bilan. C le probleme des ICS c'était simple. Avec une dette record et des capitaux propres insuffisants, l'idéé c'est de faire remonter les obligataires au capital de la boite afin d'équilibrer les ressouces durables.

Sinon rien ne change. Le cout du capital reste le meme. Evitez M. les journalistes de balancer les infos sans en maitriser le contenu.

Evitez M. les journalistes de balancer les infos sans en maitriser le contenu

2.Posté par wooy le 02/05/2008 10:32
karim beugue lou yomb wade nianala sa baaye goude fane sou démé fo né si aduna dinagn lafa fékk day yomb troop

3.Posté par miss le 02/05/2008 11:37
je voudrai me faire ce type...

4.Posté par mame le 02/05/2008 14:00
Yekh diot thi laye. A défaut tel père, tel fils. Mois j'ai un grand espoir pour notre Sénégal en Karim Meissa Wade. Bon courage mon fils.

5.Posté par Niayes-niayes le 02/05/2008 15:30
DIEU est GRAND ALLAHOU AKBAR
Craignez DIEU en toute circonstance
Il y 'a trop de non dit au sujet des problèmes de recapitalisation des ICS. Et les sanctions des fauteurs, le cas du marion est la , le scalpage est un échec tout le monde le sait, les ouvriers surexploités, et c'est eux qui en souffre le plus. De grasse il faut penser a ces braves gens qui, sous la pluies le froids et la chaleur, ils fonds marcher les installations 24/24 . Audite ou résultats audites ,tout ce que nous voulons, c'est la bonne gestion de l'entreprise sinon le problème reste.

6.Posté par mbaut le 02/05/2008 19:51
MISS,attention a la surprise il parait qu il est plus doue avec son cul qu avec sa queue.bonne chance;;;;

7.Posté par musa le 03/05/2008 00:49
Ou est cette vermine qui a manque de respect a AMADOU MACTAR MBOW la prochaine fois si tu parles reflechis avec ta tete et non avec ton cul.Les gars KARIM a quand meme fait des realisation positives au SENEGAL je suis un anti wade mais la verite il faut la reconnaitre

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State