Référence multimedia du sénégal
.
Google

KOUMPENTOUM Le manoeuvre engrosse l’épouse d’un employé des Eaux et forêts

Article Lu 11822 fois


L’arrondissement de Koumpentoum situé à une centaine de kilomètres de la capitale orientale est encore secoué par une rocambolesque histoire d’adultère. L'épouse d’un employé du service des Eaux et forêts de ladite localité a été engrossée par un manoeuvre établi à Kédougou.
Âgée de 20 ans environ, Anta Cissokho est une obsédée sexuelle qui, pour satisfaire son besoin libidinal, en est arrivée à trouver un amant à Kédougou où elle s’était rendue, après avoir abandonné son époux Cheikhou Camara (35 ans environ), employé au service des Eaux et forêts de ladite localité, pour des problèmes bénins. Malgré les multiples interventions pour réconcilier les deux époux qui passaient tout leur temps à se chamailler. C’est que, explique notre interlocuteur, Anta Cissokho n’en faisait qu’à sa tête : demander la permission à son mari avant de sortir, il n’en était évidemment pas question. Est-ce dû au fait que son mari n’en revient pas encore d’avoir raflé une si belle nymphe? Les prochains jours nous édifieront. Malgré tout, son époux passait régulièrement l’éponge car il aime son épouse d’un amour sincère. Mais c’était sans compter avec la belle Anta qui lui rendait très mal cet amour avant de prendre finalement ses cliques et ses claques pour se rendre à Kédougou où le commerce de chair s’est déjà installé. Sur place, elle a tissé une relation d’amour avec un certain Niasse, employé comme manœuvre dans un chantier, avec qui elle s’est permise d’entretenir des relations coupables. De cette relation d’amour qui se déroulait au vu et au su des habitants de Kédougou, une grossesse s’en est suivie. Et en bon et fidèle amant, Niasse le manœuvre a reconnu la grossesse et s’est engagé à s’occuper de Anta Cissokho jusqu’à son accouchement d’un mignon bébé âgé aujourd’hui d’un mois et poussière. L’épouse infidèle qui ne savait pas qu’elle a commis un délit réprimé par la loi, est retournée sur ses pas avant d’être la risée de sa localité d’origine qu’est Koumpentoum. Croyant être dans son bon droit à cause des problèmes qui l’ont poussé à quitter le domicile conjugal après quatre années de mariage avec Cheikhou Camara. Non content de l’attitude de son épouse, Cheikhou qui a piqué une vive colère s’en est ouvert aux pandores de la brigade de gendarmerie de Koumpentoum. Venue s’expliquer sur les charges qui pèsent sur elle, ce jeudi 6 mars 2008 avec son mignon bébé à califourchon, Anta Cissokho verra le jugement renvoyé au 17 avril prochain pour convocation de la partie, qui n’est personne d’autre que son mari Cheikhou Camara.

Source: L'observateur

Article Lu 11822 fois

Vendredi 7 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State