Référence multimedia du sénégal
.
Google

KOUCHNER À NOUAKCHOTT:«Je regrette beaucoup l’annulation du Lisbonne-Dakar qui a été dommageable pour la Mauritanie»

Article Lu 1519 fois


Le ministre français des affaires étrangères, M. Bernard Kouchner, arrivé à Nouakchott hier soir à 20 h 30 GMT pour une visite de deux jours, a été longuement reçu en audience par le Président de la République ce vendredi matin au palais présidentiel. «Cela dénote de l’intérêt au dialogue qu’entretenaient mes interviewers avec moi comme lors du dîner que m’a offert hier soir le Président de la République», dira Kouchner à l’adresse des journalistes qu’il a, à son tour, fait attendre pour la conférence de presse tenue avec son homologue mauritanien Mohamed Saleck Ould Mohamed Lemine, à leur sortie de l’audience présidentielle. «Les rapports de la France avec la Mauritanie sont des rapports de coopération excellents, de partenariat excellent, d’amitié et d’affection.
Nous sommes des amis et des partenaires et nous le resterons. Nous renforcerons ces relations et je rappelle que la France est le premier partenaire de la Mauritanie», précisera Kouchner en regrettant de ne pas «être venu plus tôt». Le chef du Quai d’Orsay dira qu’il a, avec le Président, «examiné le futur de nos relations et les objectifs que nous poursuivons», en soulignant «toute notre confiance envers le Président et le gouvernement dans la manière dont vous abordez le problème de la sécurité». A propos des derniers événements tragiques survenus dans notre pays, il affirmera : «La France a été évidemment malheureuse de la mort de quatre Français, malheureuse de ce qui s’est passé au Nord près du Mali et de l’attaque de l’ambassade d’Israël, malheureuse parce que le Président, le gouvernement, le Président surtout prône une ouverture qui est bénéfique pour votre pays.» Et d’insister:
«La France va davantage à coopérer avec vous dans ce problème de sécurité et d’image et dès mon retour, le site du Quai d’Orsay va s’y mettre ; les hommes d’affaires français reviendront dans votre pays, nous organiserons des rencontres avec les Tours Opérators et l’appareil touristique sera activé pour revenir dans votre pays. Je regrette beaucoup que le départ du Lisbonne-Dakar ait été annulé, c’est la responsabilité de la France au vu des risques que couraient ses citoyens et les organisateurs ont pris cette décision que je trouve sage. Elle a été dommageable pour la Mauritanie et je le regrette. Si nous avons participé à endommager l’image de votre pays, nous participerons à le corriger».
Répondant à une question de l’ANI pour savoir si l’annulation du Lisbonne-Dakar n’était pas dictée par une pression américaine pour installer sa base Africa Comand, le chef de la diplomatie française répondra qu’il «n’en est rien et il ne faut pas se faire des illusions, ce n’est pas le seul endroit du monde où le terrorisme a frappé. Le terrorisme est une menace pour le monde et c’est la démocratie avec le développement qui est la réponse et tout ce qui peut être fait à l’appel de la Mauritanie sera fait par la France. Nous ne voulons pas que la Mauritanie soit stigmatisée par une situation que connaissent beaucoup de pays dans le monde». Au sujet des relations de la Mauritanie avec Israël, Kouchner dira: «On ne peut pas être plus palestinien que les Palestiniens eux-mêmes et ils ont choisi de discuter d'Israël. Je pense que le rétablissement des relations avec Israël est une grande sagesse et qu’on aura beaucoup plus de problèmes si on revenait là-dessus.
Cela dit, je n’ai pas de conseil à donner à la Mauritanie qui sait bien ce qu’elle doit faire.» Abordant la question du Tchad, M. Kouchner affirmera qu’il n’y a pas eu de participation des forces spéciales françaises pour sauver le pouvoir d’Idriss Déby qui est un président démocratiquement élu et que la France a emprisonné pour 8 ans les accusés dans le cadre de l’Arche de Zoé parce qu’ils ont été reconnus coupables par la justice tchadienne. A une question relative à la visite de son homologue français, le ministre mauritanien des affaires étrangères, M. Mohamed Saleck Ould Mohamed Lemine soulignera que celle-ci ne répond pas à des événements donnés et était programmée dans le cadre du partenariat unissant la France à la Mauritanie.
«Dans le cadre de la sécurité, il y a des coordinations qui existaient et qui continuent d’être développées», précisera-t-il. Il convient de rappeler que la visite de M. Kouchner intervient après l'assassinat de quatre touristes français le 24 décembre, le meurtre de trois militaires mauritaniens le 27 décembre par des membres de la mouvance d'Al-Qaïda et l’attaque contre l'ambassade d'Israël à Nouakchott où au moins une Française a été blessée le 1er février.
(Source : ANI)

Article Lu 1519 fois

Samedi 9 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State