Référence multimedia du sénégal
.
Google

KORITE 2008 - GRANDE MOSQUEE: Le premier Ministre invite les gens à s’unir derrière l’essentiel

Article Lu 11130 fois

Comme la Zakat, le pèlerinage à la Mecque, les cinq prières quotidiennes, le ramadan est l’un des cinq piliers de l’islam. Pendant cette période, il est recommandé aux musulmans de jeûner pendant 30 jours en s’abstenant de toutes activités sexuelles et faire de l’aumône aux pauvres. La fête de la korité qui marque le trentième jour de ce moment de dévotion et de ferveur. Ce mercredi les fidèles de la grande Mosquée de Dakar ont prié en compagnie du premier ministre qui a livré un message à sa sortie de la mosquée. Ainsi, dans son propos à la presse, Cheikh Adjibou Soumaré a convié « les Sénégalais à s’unir derrière l’essentiel », expliquant qu’il est venu assister à la prière au nom du Premier ministre.



KORITE 2008 - GRANDE MOSQUEE: Le premier Ministre invite les gens à s’unir derrière l’essentiel
La grande mosquée de Dakar située dans la commune d’arrondissement de Médina a accueilli le Premier ministre Cheikh Adjibou Soumaré pour fêter le ramadan. Ce matin vers 8 h, cette mosquée était le point de ralliement de beaucoup de musulmans. Les musulmans débouchaient de tous les côtés, de tous les coins et de toutes les ruelles. Au rond point du boulevard du Général de Gaulle, devant la RTS, les policiers régulaient la circulation tandis que les techniciens de surface de véolia, en gilets jaunes, eux, étaient en train de balayer ce même endroit avec entrain. De ce rond point, on aperçoit une marrée humaine en provenance apparemment de Colobane est ses environs. Mais surtout de la Médina.

A l’entrée principale de la clôture de cette mosquée, nombreux sont les mendiants qui se sont positionnés. Certains sont assis au sol, d’autres dans des tricycles et d’autres encore debout sur les béquilles. La plupart d’entre eux sont des femmes, certaines très jeunes ne présentent apparemment aucune infirmité. Quelques unes d’entre elles ont deux à trois enfants. Ces mendiants font, sans cesse, remuer les pièces d’argent dans la pomme de leur mains ou dans un bol. Elles le font tout simplement pour non seulement attirer l’attention mais apitoyer des âmes charitables. Par moments, quand un père de famille s’arrête pour faire un geste, elles s’agglutinent illico presto autour de lui, chacune réclamant sa part du butin. Dans la grande clôture de la mosquée les gendarmes sont positionnés par endroits et veillent rigoureusement à la sécurité. Comme pour avoir une vue plus globale, un des gendarmes est resté dans le véhicule. La mosquée qui est d’une splendeur aux architectures orientale s’est progressivement remplie, puis la clôture. Quand le muezzin crie, l’écho se répercute au sommet du minaret. Des voitures hétéroclites sont aussi bien personnelles que privées ou diplomatiques sont alignées comme dans un parking. « Cette fête marque la fin du mois de ramadan parce que c’est un mois un peu particulier où il faut un peu plus de dévotion, de religiosité. Les musulmans organisent une fête dans des lieux beaucoup plus grands où tous se rencontrent pour fêter », explique Momodou Bachir Sylla un des fils de El Hadj Malick Sy, l’ancien imam de la mosquée de Dakar

Cheikh Adjibou Soumaré représente le gouvernement au culte

C’est aux environs de 9 h 20, que les sirènes du cortège du Premier ministre s’annoncent. Aussitôt, les gendarmes vont redoubler de vigilance en frayant le chemin à l’autorité que l’on attendait visiblement pour commencer la prière. A son arrivée, l’imam n’a pas tardé à diriger la prière. Alors que le PM est habillé en boubou blanc et immaculé, les membres du cortège, eux sont restés fidèles à leur port vestimentaire habituel (costumes et cravates). Ce qui contraste avec tous les autres musulmans qui étaient venus prier D’ailleurs, ces membres du cortège, à l’instar des policiers ont fait le pied de grue pour veiller certainement à la sécurité de leur chef. La prière commence et va finir dans un laps de temps. Après la prière le Premier ministre a livré ses sentiments à la presse en se fondant sur le sermon de l’Imam « C’est un sentiment à la fois de fierté et également de satisfaction. Fierté parce que si j’ai bien écouté l’imam dans son sermon, il n’a cessé de nous rappeler le principe de l’Islam que sont l’amour du prochain et que tous et que nous devons toujours faire en sorte que nous ayons les mêmes sentiments les uns vis-à-vis des autres », se souvient le Premier ministre qui a, par la même occasion invité son peuple à l’unité. « Le bon Dieu nous a gratifié et je pense qu’il nous gratifiera encore d’ailleurs d’un bon hivernage. Je voudrais inviter les Sénégalais à s’unir derrière l’essentiel. Nos points de divergence doivent être très minimes à ce qui nous réuni. C’est pourquoi je tends la main au nom du Gouvernement à tous les Sénégalais pour travailler pour notre pays », souligne Cheikh Adjibou Soumaré. Le Premier ministre a également rendu grâce à Dieu d’avoir donné aux Sénégalais un bon mois de ramadan. Il a minimisé la différence de calendrier concernant la célébration de la korité. « Je pense qu’il n’y a pas une division assez profonde quand même. Ca il faut le reconnaître. L’essentiel, c’est que nous puissions tous prier dans la ferveur et nous rappeler les principes de l’Islam. Je pense que c’est ça qui est fondamental. Les divisions sont mineures. Donc, il n’est point besoin de mettre l’accent là-dessus », a –t-il suggéré.

L’Islam recommande aux musulmans de faire la Zakat pour le ramadan quand on a la possibilité. Mais d’après Momodou Bachir, certains veulent faire au-delà de leurs moyens. « Il est recommandé à chaque musulman de sortir deux kilos de riz ou autre chose dont la consommation est répandue dans le milieu qui correspond à cette mesure pour donner à ceux qui n’en n’ont pas afin que chacun puisse avoir quelque chose pour préparer la fête. On peut le faire en nature, mais on peut le faire aussi en espèce », explique Momodou, fils de l’ancien imam de Dakar qui précise que. « L’espèce doit correspondre au prix de deux kilos de riz. Toutes les dépenses qui suivent ce qui est recommandé (les 2 Kilos ou l’équivalent) dépend selon lui des appréciations personnelles et de la possibilité de chacun. « Quand on ne peut pas, on n’est pas obligé de le faire. Malheureusement, il y a parfois les gens qui vont au-delà de ce qui est recommandé. Et ça ne fait crée que des problèmes », regrette Momodou Bachir Sylla,

M. Rafath est d’origine libanaise. Il est l’un des rares musulmans de peau blanche dans cette marée d’Africains. Né à Dakar et ne connaissant pas le Liban, il estime qu’il ne devrait pas y avoir différence entre la fête de ramadan au Liban, au Sénégal ou dans n’importe quel autre pays « Je n’ai aucune idée de la fête de ramadan au Liban. Mais la fête musulmane, c’est la partout la même chose. Ce sont les mêmes rituels, les mêmes habitudes ». Chaque fou ayant sa marotte, les voleurs se sont aussi illustrés à ce lieu de prière. Ainsi deux cas de vols de portables ont été enregistrés. Trois jeunes sont arrêtés et selon un policier habillé en civil, ils seront débarqués au commissariat central. Ces derniers ont verser des larmes de crocodiles en niant les faits que leur sont reprochés

Source: African Global News

Article Lu 11130 fois

Jeudi 2 Octobre 2008





1.Posté par molack le 02/10/2008 11:33
Cet article nous parle de la réaction du premier ministre ou de Momodou Bâchir Sylla, fils de l'ancien Imam Ratib de la Grande Mosquée de Dakar. De grâce ayez le courage de mettre les titres relatifs à vos contenus même si nous ne pouvons pas vous empêcher de faire de la promotion des individus dans le cadre de votre programme de journalisme alimentaire. Par ailleurs, l'actuel Imam de la Grande Mosquée,il s'appelle comment et qu'est qu'il a dit dans son sermon? Enfin, je remercie le journaliste du fait que j'ai toujours crû que la Grande Mosquée de Dakar faisait partie dans l'aire géographique de Dakar Plateau; c'est aujourd'hui que j'ai su que ça fait partie de la commune de Médina.Déwénati...

2.Posté par cisse le 03/10/2008 13:57
slt vous allez bien je m'appelle ibrahima cissé homme de 18ans depuis le senegal sante serigne barra (yalla nakofi yalla bayyi bathie kaname )

3.Posté par romi le 15/01/2009 18:25
debout sur les béquilles. La plupart d’entre eux sont des femmes, certaines très jeunes ne présentent apparemment aucune infirmité. Quelques unes d’entre elles ont deux à trois enfants. Ces mendiants font, sans cesse, remuer les pièces d’argent dans la pomme de leur mains ou dans un bol. Elles le font tout simplement pour non seulement attirer l’attention mais apitoyer des âmes charitables. Par moments, quand un père de famille s’arrête pour faire un geste, elles s’agglutinent illico presto autour de lui, chacune réclamant sa part du butin. Dans la grande clôture de la mosquée les gendarmes sont positionnés par endroits et veillent rigoureusement à la sécurité. Comme pour avoir une vue plus globale, un des gendarmes est resté dans le véhicule. La mosquée qui est d’une splendeur aux architectures orientale s’est progressivement remplie, puis la clôture. Quand le muezzin crie, l’écho se répercute au sommet du minaret. Des voitures hétéroclites sont aussi bien personnelles que privées ou diplomatiques sont alignées comme dans un parking. « Cette fête marque la fin du mois de ramadan parce que c’est un mois un peu particulier où il faut un peu plus de dévotion, de religiosité. Les musulmans organisent une fête dans des lieux beaucoup plus grands où tous se rencontrent pour fêter », explique Momodou Bachir Sylla un des fils de El Hadj Malick Sy, l’ancien imam de la mosquée de Dakar

Cheikh Adjibou Soumaré représente le gouvernement au culte

C’est aux environs de 9 h 20, que les sirènes du cortège du Premier ministre s’annoncent. Aussitôt, les gendarmes vont redoubler de vigilance en frayant le chemin à l’autorité que l’on attendait visiblement pour commencer la prière. A son arrivée, l’imam n’a pas tardé à diriger la prière. Alors que le PM est habillé en boubou blanc et immaculé, les membres du cortège, eux sont restés fidèles à leur port vestimentaire habituel (costumes et cravates). Ce qui contraste avec tous les autres musulmans qui étaient venus prier D’ailleurs, ces membres du cortège, à l’instar des policiers ont fait le pied de grue pour veiller certainement à la sécurité de leur chef. La prière commence et va finir dans un laps de temps. Après la prière le Premier ministre a livré ses sentiments à la presse en se fondant sur le sermon de l’Imam « C’est un sentiment à la fois de fierté et également de satisfaction. Fierté parce que si j’ai bien écouté l’imam dans son sermon, il n’a cessé de nous rappeler le principe de l’Islam que sont l’amour du prochain et que tous et que nous devons toujours faire en sorte que nous ayons les mêmes sentiments les uns vis-à-vis des autres », se souvient le Premier ministre qui a, par la même occasion invité son peuple à l’unité. « Le bon Dieu nous a gratifié et je pense qu’il nous gratifiera encore d’ailleurs d’un bon hivernage. Je voudrais inviter les Sénégalais à s’unir derrière l’essentiel. Nos points de divergence doivent être très minimes à ce qui nous réuni. C’est pourquoi je tends la main au nom du Gouvernement à tous les Sénégalais pour travailler pour notre pays », souligne Cheikh Adjibou Soumaré. Le Premier ministre a également rendu grâce à Dieu d’avoir donné aux Sénégalais un bon mois de ramadan. Il a minimisé la différence de calendrier concernant la célébration de la korité. « Je pense qu’il n’y a pas une division assez profonde quand même. Ca il faut le reconnaître. L’essentiel, c’est que nous puissions tous prier dans la ferveur et nous rappeler les principes de l’Islam. Je pense que c’est ça qui est fondamental. Les divisions sont mineures. Donc, il n’est point besoin de mettre l’accent là-dessus », a –t-il suggéré.

L’Islam recommande aux musulmans de faire la Zakat pour le ramadan quand on a la possibilité. Mais d’après Momodou Bachir, certains veulent faire au-delà de leurs moyens. « Il est recommandé à chaque musulman de sortir deux kilos de riz ou autre chose dont la consommation est répandue dans le milieu qui correspond à cette mesure pour donner à ceux qui n’en n’ont pas afin que chacun puisse avoir quelque chose pour préparer la fête. On peut le faire en nature, mais on peut le faire aussi en espèce », explique Momodou, fils de l’ancien imam de Dakar qui précise que. « L’espèce doit correspondre au prix de deux kilos de riz. Toutes les dépenses qui suivent ce qui est recommandé (les 2 Kilos ou l’équivalent) dépend selon lui des appréciations personnelles et de la possibilité de chacun. « Quand on ne peut pas, on n’est pas obligé de le faire. Malheureusement, il y a parfois les gens qui vont au-delà de ce qui est recommandé. Et ça ne fait crée que des problèmes », regrette Momodou Bachir Sylla,

M. Rafath est d’origine libanaise. Il est l’un des rares musulmans de peau blanche dans cette marée d’Africains. Né à Dakar et ne connaissant pas le Liban, il estime qu’il ne devrait pas y avoir différence entre la fête de ramadan au Liban, au Sénégal ou dans n’importe quel autre pays « Je n’ai aucune idée de la fête de ramadan au Liban. Mais la fête musulmane, c’est la partout la même chose. Ce sont les mêmes rituels, les mêmes habitudes ». Chaque fou ayant sa marotte, les voleurs se sont aussi illustrés à ce lieu de prière. Ainsi deux cas de vols de portables ont été enregistrés. Trois jeunes sont arrêtés et selon un policier habillé en civil, ils seront débarqués au commissariat central. Ces derniers ont verser des larmes de crocodiles en niant les faits que leur sont reprochés

Source: African Global News


Jeudi 02 Octobre 2008


Accueil Envoyer à un ami Version imprimable





1. Posté par molack le 02/10/2008 11:33

Cet article nous parle de la réaction du premier ministre ou de Momodou Bâchir Sylla, fils de l'ancien Imam Ratib de la Grande Mosquée de Dakar. De grâce ayez le courage de mettre les titres relatifs à vos contenus même si nous ne pouvons pas vous empêcher de faire de la promotion des individus dans le cadre de votre programme de journalisme alimentaire. Par ailleurs, l'actuel Imam de la Grande Mosquée,il s'appelle comment et qu'est qu'il a dit dans son sermon? Enfin, je remercie le journaliste du fait que j'ai toujours crû que la Grande Mosquée de Dakar faisait partie dans l'aire géographique de Dakar Plateau; c'est aujourd'hui que j'ai su que ça fait partie de la commune de Médina.Déwénati...


2. Posté par cisse le 03/10/2008 13:57

slt vous allez bien je m'appelle ibrahima cissé homme de 18ans depuis le senegal sante serigne barra (yalla nakofi yalla bayyi bathie kaname )


Nouveau commentaire :

Nom * :


Adresse email (non publiée) * :


Site web :


Commentaire * :



Me notifier l'arrivée de nouveaux commentaires




Dans la même rubrique :
LA FRANCE VEUT OBTENIR LA LIBERATION DES 9 HOMOSEXUELS SENEGALAIS EN PRISON: Sarkozy s’émeut pour neuf homos et non pour mille victimes palestiniennes - 15/01/2009
ASSEMBLEE NATINALE: Doudou Wade vire les députés Moustapha Cissé Lô et Mbaye Ndiaye - 14/01/2009
IL VOULAIT ENFOUIR DES XONS A LA MAIRIE DES PARCELLES: Demba Dia pourchassé avec 2 nains à 2h du Matin - 14/01/2009
ENTRETIEN AVEC JULES DIOP «Les gens qui ont été là, ne m’ont jamais entendu présenter des excuses... » - 14/01/2009
KARIM RECLAME 300.000 DOLLARS: Delibéré dans quelques jours - 13/01/2009
AUDIENCE AU PALAIS ENTRE WADE ET IDY: Les coulisses d’un huis clos - 13/01/2009
Mr. Seck, vous êtes donc retourné dans la maison hantée (Par MARVEL) - 13/01/2009
''Arrestation de Karim Wade en France, pour trafic de devises'': Démarré hier, le procès se poursuit aujourd’hui - 13/01/2009
EN PERSPECTIVE: Silence, les acteurs jouent ! - 13/01/2009
Souleymane Jules Diop présente ses excuses acceptées par Syndiéli Wade - 12/01/2009
|1| >>


--------------------------------------------------------------------------------

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State