Référence multimedia du sénégal
.
Google

KHAR YALLA : Après avoir organisé le viol de la fille ils tabassent la mère

Article Lu 11701 fois

Du culot et de la témérité, Souleymane Barry et ses acolytes n’en manquent assurément pas, eux qui ont non seulement organisé et perpétré le viol de la jeune A. L. D., mais encore tabassé sa mère venue s’enquérir de la mésaventure de sa fille après le forfait.



Ce geste, qui a été commis dans la nuit du mercredi 5 novembre porte les allures d’un guet-apens. C’est à la suite de l’irruption de la gamine dans leur demeure que Souleymane Barry, Yoro Diallo, Mamadou Safirina Barry et un certain Ibrahima ont délibérément éteint les lumières pour aussitôt terrasser la fille. Agée de quinze ans, elle est d’abord maîtrisée avant que l’un de ses assaillants ne s’asseye sur sa poitrine et deux autres sur ses pieds. Pour étouffer ses cris, la victime est bâillonnée à l’aide de son « body ». Enfin sa jacket est utilisée pour lui bander le visage.

Alors, le violeur de passer à l’acte, malgré les réticences de la fille qui n’a pu que constater les dégâts. En réalité, venue récupérer son portable que détenait l’un des jeunes gens, A. L. D. regagna son domicile dans la douleur. C’est tout naturellement qu’elle met sa mère Kadiatou D. au courant de ce qui lui était arrivé. Furieuse, cette dernière se présente aux agresseurs à qui elle demande des explications. Contre toute attente, la dame reçoit une pluie de coups de la part du groupe. Ibrahima, un membre du groupe, a préféré fondre dans la nature.

La mère n’a pas fait dans le détail pour déposer une plainte assortie d’une incapacité de dix jours à l’encontre de ses assaillants auprès du poste de police de Grand Yoff, tout comme sa fille qui s’est vue délivrer un certificat médical attestant une incapacité temporaire de quinze jours. A.L.D. ne souffre cependant d’aucune lésion, puisqu’ayant, selon ses déclarations, perdu l’hymen à la suite d’un accident de vélo en Guinée.

Quant à Mamadou Safirina Barry, Yoro Diallo et Souleymane Barry, ils ont tous nié les faits qui leur sont reprochés. Ce qui n’a pas empêché les limiers de les acheminer au parquet au terme de quarante-huit heures de garde à vue.

Source: le Soleil

Article Lu 11701 fois

Lundi 10 Novembre 2008





1.Posté par breung le 10/11/2008 12:49
ces guinéens la danio fouye ils fo les tabassé

2.Posté par ndiaga le 10/11/2008 17:28
Breungs, pas de xénophobie. C''est dramatique pour ces deux femmes. C'est notre société entière qui est à la dérive. Ces jeunes gens doivent se rendre compte qu'une relation sexuelle doit être consentie par les partenaires.

3.Posté par zeina le 10/11/2008 19:04
HONTE AUX XENOPHOBES CACHES QUI GUETTENT CHAQUE OCCASION POUR PARLER DES ETRANGERS COMME BREUNG. ET LES VIOLS QUI ONT LIEU CHAQUE JOUR AU SENEGAL? CE SONT TOUJOURS DES ETRANGERS? ALLEZ DONC RAPATRIER VOS FRERES QUI PILLULENT DANS LES AUTRES PAYS! MERCI NDIAGA!

4.Posté par Koutur le 05/01/2009 22:58
Les policiers ignorent donc qu'un viol même si une jeune fille non vierge (quelle pitié l'histoire de l'accident de vélo pour cacher sa dévirginisation!!) cause quand même des lésions ? Et que ces lésions sont repérables par des médecins ?

Quelle justice de nazes...on se croirait en Europe

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State