Référence multimedia du sénégal
.
Google

KHALIFA KOUNTA QUITTE LE PAYS «EN CATIMINI»: Le fils du défunt khalife de Ndiassane accusé d'escroquerie

Article Lu 12122 fois

Khalifa Kounta aura du pain sur la planche lorsqu'il va rentrer de voyage. Le fils du défunt khalife de Ndiassane est accusé d'escroquerie par des jeunes à qui il aurait promis un voyage en Espagne. M. Cissokho et O. Sow exigent le remboursement de l'intégralité de l'argent qu'ils lui auraient versé.



La déception a été grande et Cissokho et Cie ne sont pas prêts à pardonner à Khalifa Kounta. Ce dernier leur avait promis de faire partie du lot des jeunes bénéficiai­res des bonnes grâces de l'émigra­tion choisie entre l'Espagne et le Sénégal. Les faits remontent à il y a exactement un an.

«Tout ce que nous voulons, c'est que Khalifa Kounta nous rembourse notre argent. Il nous avait promis de rendre l'intégralité de l'argent si jamais son projet tombait à l'eau », s'indignent M. Cissokho et ses amis. A l'en croire, ils étaient au nombre de quatre à avoir remis en mains propres à Khalifa Kounta la somme de 4,5 millions de Fcfa. Revenant sur les faits, il explique : «Nous lui avions donné cash chacun 1,5 mil­lion même s'il en réclamait deux et nous nous sommes rendus chez lui à Ndiassane pour le faire». Aussi, pré­cise Cissokho, «c'est le dénommé Bara Dieng qui nous a fait part du projet avant de nous mettre en rap­port avec son marabouts ». Toutefois, les candidats malheureux font savoir qu'ils n'étaient pas seuls à être pris au piège.

«Si nous avons accepté de lui faire confiance c'est que Khalifa Kounta nous a certifié que le gouver­nement lui avait promis un quota dans les contrats qu'il devait signer avec l'Espagne. De plus, il nous avait donné un deadline de deux mois pour obtenir et signer les contrats. Et effectivement, avant ce délai, il nous a convoqué à Dakar, précisément à Ouagou Niayes peur signer des papiers dont personne ne peut affir­mer que c'était des contrats de tra­vail parce qu'on ne nous a pas laissé le temps de les lire. J'avoue qu'en ce moment précis, j'ai hésité à signer jusqu'à ce qu'il revienne à la charge avec ses sermons du genre duma dugg ci caxan ndax serigne la (je ne rentre pas dans des détails car je suis un chef religieux)», explique Cissokho. A l'en croire, sa surprise a été plus que grande lorsqu'il a ren­contré quarante autres jeunes dont certains accompagnés de leurs pères. Et notre interlocuteur de poursuivre : «après cette étape, Khalifa Kounta nous a encore donné un ultimatum d'une à deux semai­nes au plus tard pour récupérer nos visas et quitter le pays ». Malheureusement pour eux, bon nombre de ces 45 jeunes n'obtien­dront pas les visas promis. Et Cissokho et Cie de faire savoir que depuis lors, ils courent derrière leur argent en vain. S'en est suivie une action en justice contre le fils du défunt khalife de Ndiassane.

«Avant de déposer une plainte au tribunal de Thiès, nous sommes allés rendre visite à l'actuel khalife de Ndiassane pour lui faire part de notre différend avec Khalifa. Et c'est lui-même qui nous a suggéré de recourir à la justice», a encore noté Cissokho. Selon lui, le marabout a été condamné à trois mois de pri­son avec sursis. Ce qui ne l'a pas pour autant découragé puisque Khalifa Kounta a fait appel. «La date d'audience de l'appel avait été fixée au jeudi 19 novembre dernier. Mais, entre temps, Khalifa Kounta s'est enfui pour se réfugier en France et le tribunal a renvoyé le procès», ajou­tera notre interlocuteur qui pré­vient qu'ils l'attendent de pied ferme et le temps qu'il faudra.

Par ailleurs, à défaut d'avoir Khalifa Kounta, nous avons joint Bara Dieng qui prétend ne pas être au courant de cette affaire. «Vous vous êtes sûrement trompés de numéro et je ne sais de quoi vous parlez», nous a-t-il servi au bout du fil avant de nous raccrocher au nez.

Oumy DIAKHATE
Source Walf Grand Place

Article Lu 12122 fois

Dimanche 20 Décembre 2009





1.Posté par vau le 21/12/2009 03:35
ecoutez le nouvel album de missal;une vraie bombe!

2.Posté par ADOUKALPE le 21/12/2009 03:56
Reveillez-vous s'il vous plait,chaque fois les memes faits se repetent a longueur d'annees,en fin le corrupteur et le corrompu sont a pied egal.

3.Posté par lamine le 21/12/2009 08:08
Sénégalais, réveillons-nous.Si un marabout me parle de Dieu, je l'écoute, s'il me parle d'argent je le laisse tranquille et je vais trouver l'argent comme lui.Je n'ai besoin du marabout que pour me guider vers le droit chemin,sinon,tout le reste je peux le faire sans son intervention.D'ailleurs, pourquoi écouter les marabouts qui ont les mêmes besoins en villas, belles femmes et argent comme moi?

4.Posté par lamine le 21/12/2009 08:14
Sénégalais, réveillons-nous.Si un marabout me parle de Dieu, je l'écoute, s'il me parle d'argent je le laisse tranquille et je vais trouver l'argent comme lui.Je n'ai besoin du marabout que pour me guider vers le droit chemin,sinon,tout le reste je peux le faire sans son intervention.D'ailleurs, pourquoi écouter les marabouts qui ont les mêmes besoins en villas, belles femmes et argent que moi?
Les sénegalais dorment toujours. Pour faire des magouilles, je n'ai pas besoin de marabout .Un marabout qui s'adonne à des magouilles ¡¡¡¡.Pauvre Senegal, le seul pays au monde où le fils du pilote est pilote sans avoir appris à piloter.NOUS SOMMES FOUS.

5.Posté par ADOUKALPE le 21/12/2009 19:52
C'est pas la faute du soit-disant marabout ,mais bien votre hypocrisie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State