Référence multimedia du sénégal
.
Google

KEUR MASSAR: Les prostituées lui volent 75000 dans une partouze ratée

Article Lu 13446 fois

Dame Léye a été mal récompensé de sa générosité á l'égard de deux belles de nuit. Lesquelles profitant de l'absence momentanée du client généreux du véhicule où il les avait laissées seules, ont fait main basse sur ses 75.000 francs, représentant le montant d'un versement. Alors que le pauvre au volant de son véhicule en compagnie d'un ami, se rendait á la plage de Ngor avec les filles de joie pour une partie de plaisirs et ceci après leur avoir offert un pot digne d'un hôte de marque.



La partouze que le sieur Dame Léye comptait faire en bord de plage á Ngor avec deux péripatéticiennes a tourné en eau de boudin. Car, en plus de n'avoir pu passer de bons moments avec les deux catins, Léye, chauffeur livreur de boissons, s'est vu dépouiller de son argent par les belles de nuit.

Selon l'adjudant-chef de Keur Massar, Boubacar Ndiaye, tout est parti de cette fameuse nuit du samedi 4 au dimanche 5 octobre. Dame Léye, au volant de son véhicule, se rendant au centre-ville voit une jeune femme faisant de l'auto-stop. Sans aucune arrières pensées, et surtout du fait de l'obscurité régnant dans les parages, Dame, animé d'un sentiment de pitié, s'arrête á hauteur de la dame. Une conversation s'engage aussitôt et aboutit á un échange de «coordonnées». Mais Dame, pris dans une euphorie débordante, appelle sur son portable un de ses amis pour lui annoncer avoir fait une intéressante rencontre et lui vante même les charmes de sa nouvelle connaissance du nom d'Aminata Sy. Il remet son appareil á sa nouvelle conquête pour que cette dernière puisse parler avec son ami. Allumé par la conversation, le copain demande á Mlle Sy de lui trouver une petite amie de son gabarit. Promesse faite et rendez-vous pris.

Le lendemain dimanche, Dame et son ami programment une rencontre avec Aminata Sy et sa copine Marème Sy dans un endroit aux environs de Keur Massar. Mais, n'habitant pas le même quartier que son ami, Léye doit d'abord aller chercher les deux filles avant de passer prendre l'ami. Ainsi, á bord de son véhicule avec les deux jeunes femmes, Léye en profite pour faire un crochet á Rufisque pour récupérer un versement d'une valeur de 75.000 francs. Une somme que le chauffeur range négligemment dans la boîte á gants de son véhicule sans prendre la précaution de la fermer à clé au vu et au su des deux passagères. Une manière peut-être d'épater les deux jeunes femmes. Entre-temps, Léye sort de son véhicule, laissant seules les deux nymphes á bord.

Aprés avoir pris son ami, le groupe prend le chemin de la plage de Ngor pour aller passer du bon moment. Mais, en cours de route, les deux jeunes femmes qui, au début s'étaient montrées joyeuses et heureuses en conversation, changent brusquement de ton et de langage. En effet, elles participent de moins en moins aux discussions et se montrent étrangement réservées. Néanmoins, Dame et son ami les relancent de temps en temps en les taquinant. Ainsi, arrivés, á hauteur du croisement de Cambérène, les deux jeunes femmes demandent á des cendre pour aller faire quelques emplettes, du genre se payer des maillots de bain et autres tenues de plage. Les deux amis ne se doutant de rien n'y trouvent aucun inconvénient. Mais, hélas pour eux, car cela n'était qu'une subtile manière des deux femmes pour se fondre dans la nature. Et cela, Dame et son ami ne s'en rendront compte qu'au moment où l'un d'eux joindra au téléphone l'une des jeunes femmes avant que cette dernière ne lui raccroche au nez ; et non sans lui avoir dit de ne plus les appeler. Mais, Dame ne s'en offusquera pas moins que lorsqu'il constate que ses 75.000 francs ont disparu. Et c'est á ce moment, qu'il se rendra compte que les deux femmes lui ont joué un sale tour: Mais, ils parviendront á retrouver les traces des voleuses auprès d'un individu qui, au moment oú les deux jeunes femmes étaient dans le véhicule, parlait avec l'une d'elles.

Á noter que l'interpellation des deux femmes á la gendarmerie lundi dans la soirée avait provoqué une véritable marée humaine.

Convoquées á la gendarmerie et livrées á un enquêteur, Aminata Sy et sa copine Marème Sy, ne s'étant pas montrées convaincantes, ont été déférées avant-hier au parquet pour vol au préjudice du sieur Dame Léye, livreur de boissons.

Source: Walf Gran Place

Article Lu 13446 fois

Dimanche 12 Octobre 2008





1.Posté par Kunta le 12/10/2008 09:56
Pfffffff! et alors??????

2.Posté par keun bougoul le 12/10/2008 12:39
ç 'est bien fait pour toi ça t'apprendra la prochaine fois

3.Posté par DEFENDARD le 12/10/2008 13:11
pauvre Jean Messia Diop t'es vraiment un nullard pour faire ce genre d'article, tu nous enmerde avec tes articles de cul pour vendre, tu n'es qu'un pornographe, t'inquiete on a tous une facture....

4.Posté par mbaye le 12/10/2008 19:49
trop marrant
mais kan j'auré aimé k'il ne les retrouve pas

5.Posté par wore le 12/10/2008 20:18
" peripatetitiennes ", " eau de boudin " , "catins" , " belles de nuit " ......Mr Diop, tu ne sais pas que dans un meme texte, on utilise en general le meme " registre de langage " ? tu n'as pas appris ca a l'ecole de journalisme ?
Bon , a part ca, comment elles ont fait pour voler une enveloppe enfermee a clef sous le nez de la soit disant victime ?
Et sais tu faire la difference entre 2 filles demunies qui cherchent a se faire du fric et 2 putes qui vont faire une partouze ?
Vous etes tous aussi nuls ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State