Référence multimedia du sénégal
.
Google

KENYA - Violences post-électorales : 30 brûlés vifs dans une église

Article Lu 1522 fois



Au moins 299 personnes ont été tuées au Kenya depuis le 27 décembre dans les violences qui ont accompagné la réélection contestée du président Mwai Kibaki, a-t-on appris hier de sources policières et auprès de la morgue de Kisumu (ouest).

Nairobi - « Au moins 30 personnes ont été brûlées vives hier dans une église d’Eldoret (ouest du Kenya) où elles s’étaient réfugiées pour fuir les violences post-électorales », a indiqué un commandant de police de la province sous couvert de l’anonymat.

"Nous avons été informés que 42 personnes ont été transportées à l’hôpital, grièvement brûlées, mais je ne peux pas confirmer le nombre de morts dans l’église", a précisé un responsable de la Croix-rouge locale.

Eldoret est l’une des villes kenyanes les plus touchées par les émeutes qui ensanglantent le Kenya depuis les élections générales contestées du 27 décembre. La police y a reçu l’ordre de tirer à vue.

A Mombasa, dix autres personnes ont péri dans l’incendie criminel de leur maison dans la nuit de lundi à mardi, a-t-on appris de source policière. "Dix personnes sont mortes après que leur maison a été incendiée dans le quartier de Miritini à Mombasa, la nuit dernière", a rapporté un commandant de police de la zone, sous couvert de l’anonymat.

A Kisumu, 48 cadavres, la plupart présentant des blessures par balles, ont été apportés dans la nuit de lundi à mardi à la morgue de Kisumu, dans l’ouest du Kenya, après de nouvelles émeutes, a déclaré un employé de la morgue. La police en a transporté sept autres dans la matinée.

Kisumu, troisième ville du pays, est le fief du chef de l’opposition Raila Odinga, qui a rejeté la victoire du président sortant Mwai Kibaki à la présidentielle du 27 décembre. Au moins 101 personnes y ont été tuées depuis dimanche au cours d’opérations des forces de sécurité et d’affrontements entre groupes rivaux et la cité est placée sous couvre-feu diurne depuis lundi. Dix-huit personnes ont également été tuées pendant la nuit dans une autre ville de l’ouest du pays, Eldoret. Une autre est morte près de Nakuru, dans le centre, selon la Police.

Ces victimes portent à 299 le nombre de morts dans les violences qui secouent le Kenya depuis les élections générales du 27 décembre, selon un bilan établi par l’Afp à partir de sources policières et de la morgue de Kisumu. Ces violences sont les pires dans le pays depuis une tentative de coup d’Etat avortée en 1982.


AFP

Article Lu 1522 fois

Mercredi 2 Janvier 2008


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State