Référence multimedia du sénégal
.
Google

KARINE WADE ENTERREE : Des funérailles dignes d'un...chef d'Etat

Article Lu 16875 fois

* Karim a tenu personnellement à la porter en terre

* Toute la classe politique a fait le déplacement


Les Sénégalais, de toutes obédiences politiques et religieuses, ont rendu, hier, un dernier hommage à l’épouse de Karim Wade, Karine. Un élan de solidarité qui n’a pas laissé indifférent le chef de l’Etat.



KARINE WADE ENTERREE : Des funérailles dignes d'un...chef d'Etat
La solidarité exprimée par la classe politique, religieuse du Sénégal, à l’endroit de la famille Wade, à l’occasion du décès de Karine Wade, n’a pas laissé indifférent le chef de l’Etat. Abdoulaye Wade a salué, hier, à la levée du corps de l’épouse de son fils, ‘l’esprit de solidarité’ des Sénégalais pour lui avoir manifesté ‘une compassion sans égale’ à l’occasion du décès de Karine Wade.‘Je salue la forte mobilisation de tout leader politique, chef religieux, coutumier et des membres du corps diplomatique. C’est là un signe extraordinaire de la culture sénégalaise qui donne ses limites à l’adversité’. Preuve, selon le chef de l’Etat, que ‘le Sénégal est un peuple uni et indivisible sur la base d’un dénominateur commun, extrêmement profond, de n’être rien d’autre que des Sénégalais, uniquement des Sénégalais’.

Seize heures à la morgue de l’hôpital Principal de Dakar. Un policier en faction ordonne d’un signe de la main à la foule, massée devant le portail, de céder le passage. Une fourgonnette noire, stationnée à quelques mètres de la foule, effectue une marche arrière et s’incruste dans l’enceinte de la morgue. De l’extérieur, on aperçoit de solides gaillards soulever le cercueil de la dépouille mortelle de Karine Wade pour l’introduire délicatement dans le véhicule. La foule pointe du regard la fourgonnette qui se fraye, à nouveau, un chemin (avec l’aide du cortège de la police) en direction du cimetière musulman de Yoff.

Prévue à 10 heures, la cérémonie de levée du corps de l’épouse du fils de Wade a accusé une trentaine de minutes de retard. Toutefois, dès 10 h comme indiquée, les amis et proches de la famille Wade mais également de simples citoyens avaient envahi les lieux. La morgue était pleine à craquer. Ne pouvant plus contenir du monde, un second groupe se constitue et s’accroît à l’entrée de la grande porte, au fur et à mesure que les minutes s’écoulent. En dehors des Salamalec, un calme plat règne. La tristesse se lit sur le visage, crispé, des proches. Seuls les reporters photographes se faufilent dans la foule, marquant un temps d’arrêt pour photographier certaines personnalités. Les ministres du gouvernement, les militants et leaders de la mouvance présidentielle et de l’opposition : Tanor Dieng du Ps, Macky Sall de l’Apr/Yakkaar… ont marqué de leur présence la cérémonie.

Du côté des officiels, l’on annonce la présence du désormais ex-chef de l’Etat de la République islamique de Mauritanie, le général Abdel Aziz, du Premier ministre de la Guinée Conakry, du ministre malien de l’Extérieur, du ministre béninois chargé des Relations et des Assemblées et de l’épouse du président de la République du Bénin, du ministre de la Coopération française en plus des représentants du corps diplomatique, accrédités à Dakar. Il s’y ajoute, les représentants des différentes confréries, de l’église et des chefs coutumiers. De la morgue de l’hôpital principal, la dépouille mortelle de l’épouse du fils du président de la République est conduite au cimetière musulman de Yoff où elle sera enterrée.

LE CHEF DE L’ETAT CONFIE : ‘Karine Wade s’est convertie à Paris’

‘Je l’ai amenée chez le recteur de la mosquée de Paris, lorsqu’elle m’a exprimée son besoin de se convertir à l’Islam et elle s’est convertie. Depuis ce jour, elle n’a cessé de discuter avec moi sur les principes et préceptes de l’Islam qu’elle adorait’, confie le chef de l’Etat, à la levée du corps de Karine Wade. Abdoulaye Wade dit avoir toujours considéré sa bru comme sa ‘propre fille’.

Le père de la défunte qui a pris la parole, bien avant Abdoulaye Wade, se dit fier de la forte présence des Sénégalais qui ont effectué le déplacement pour rendre un dernier hommage à sa fille. Et il témoigne que ‘Karine avait retrouvé la spiritualité en devenant musulmane’.

Yakhya MASSALY

Source: Walfadjri

Article Lu 16875 fois

Vendredi 17 Avril 2009





1.Posté par amy le 17/04/2009 16:02
j'attends que wade declare 3 jours de deuil national

2.Posté par kanal150.com le 17/04/2009 16:11
Yalla na ko Yallah yeureume te kharé ko adjana
www.kanal150.com

3.Posté par boydkr le 17/04/2009 17:01
deuga deuga vs commencez a nous soulé avec Karin!! que la tere lui soit legere mais meme le grand Mamadou Dia n'a pe eu ce genre de funéraille!! wayé yen journalists yi kenna d'emoul ngen dess!!! GET A LIFE

4.Posté par defilè national le 17/04/2009 17:42
seneweb=xibar.net quelle bètise?!?!

5.Posté par mamadou moustapha le 17/04/2009 18:49
que la terre l8 soie lègere amine.mè lima jakhal moy pkw wade insiste pour dire kel c converti a lislam,tè mom mouy fara masson bou makk,è c 2jour après sa mort kon commence a lapeler aida karine,dieu seul c...wade tu as interet a changer le peuple tas montrer 1 signal mè dieu te paiera tout ce k tu as fais de mal dans la vie,si la vie sacheter karine ne serai pas morte mèèèèè,wayè lou dèf boopam

6.Posté par Le Directeur de Cabinet le 17/04/2009 19:57
Ou sont vos Diakhal C'est WADE qui AMENAIT d'Habitude mais cette fois mom mo Ayyai

A vos Cahiers

7.Posté par leuza le 17/04/2009 21:52
naffexeuu reek certes elle est decedee ke dieu l'accueuille au paradis mais il fallait pas politise car des gens beaucoup plus importants k'elle ki ont tant fait pour le pays on n'en parele pas koi parceke c'est la belle fille d'1 sacre menteur president complexe senegal marabouts politiciens tous pareils.

8.Posté par du courage karim le 18/04/2009 02:14
Nous n’aimons pas Karim Wade parce qu’il nous montre nos tares de sénégalais.
1) Nous passons notre temps à parler pour ne rien dire, il est silencieux alors nous disons qu’il ne parle pas parce qu’il ne comprend pas wolof. Alors nous déplaçons le débat en disant que celui qui ne comprend pas wolof ne peut pas être président. .
2) Nous passons notre temps à ne rien faire et à ne pas réaliser grand-chose, lui a réglé au moins le problème de l’entrée et de la sortie de Dakar ville pour toux ceux qui habitent Oakam, Ngor, Yoff , almadies, nord foire et autres, on lui reproche de ne pas régler en même temps les problémes de pikine, guédiawaye, thiaroye, rufisque. Pourtant d’autres ont eu 40 ans mais ont été incapables de faire ne serait qu’un seul échangeur.
3) Nous sommes hypocrites et passons notre temps à faire du masla et du « grawoul ». Il refuse que Idy insulte son père et vienne ensuite parader lors du décés de sa femme, nous disons qu’il n’est pas sénégalais car il refuse qu’on vienne « compatir » faussement à sa ***!ur.
4) Il ne traine pas à gauche et à droite en train de draguer les midinettes de Dakar, il vit tranquille auprés de son épouse et de sa petite famille, alors nous lui collons l’étiquette de PD. On voudrait qu’il fasse comme cet ancien ministre d’etat, chargé des affaires présidentielles de Diouf qui avait trois femmes, mais a engrossé la filleule du cardinal Thiamdoum et a donné des dizaines de nos maisons de sacré cœur à ses conquêtes.
5) Quand son père s’est rendu compte que tous les sénégalais à qui on confiait des projets pensait d’abord à se sucrer, il décida de lui confier ses projets où il y avait le plus d’argent afin de surveiller les deniers du contribuable, les déçus créèrent toutes sortes de mythes, genre monsieur 10% et accusérent Karim de s’enrichir avec leur argent dans le cadre de l’ANOCI. Ils crient partout qu’on doit auditer l’ANOCI alors que l’ANOCI est la seule structure du pays qui a un contrôle interne, un conseil de surveillance avec des membres de la société civile, de la presse, un cabinet d’audit externe et qui n’a passé aucun marché de gré à gré durant son existence. Mais les sénégalais disent « thiéré bi souma si lékoul kheupp si souf ». Alors on crée des confusions du genre corniche a 376 milliards alors que les 376 milliards représentent tous les investissements privés et publics (hotels et routes, centre de conférences qui étaient projeté pour le sommet.
6) Nous fuyons tous le Sénégal pour aller en europe, aux usa, au canada chercher fortune alors que lui a laissé un boulot de directeur associé dans une banque de londres pour venir aider son père et son pays, a refusé une offre d’emploi de l’émir de Dubai avec un salaire de 300 000 euros nets mensuels, sans compter les avantages alors que ceux qui le critiquent sont incapables de prendre le risque de laisser leur situation pour venir se battre au Sénégal. Ils déversent leur bile sur Karim pour oublier la grisaille, les hivers rigoureux, le stress, la solitude.

La seule chose qui doit conforter Karim qu’il est sur le droit chemin puisqu’il a contre lui toute la mafia politique, médiatique et intellectuelle du Sénégal.

9.Posté par yanamarr le 18/04/2009 02:59
Tous des nafekhs rek....
Paix a son ame.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State