Référence multimedia du sénégal
.
Google

KARIM WADE l'homme le plus médiatisé en 2007 avec plus de 2 000 articles

Article Lu 1514 fois

Une étude confidentielle commanditée par le cabinet de Karim Wade révèle que le fils du chef de l'Etat est incontestablement, l'homme le plus médiatisé en 2007, si l'on met le président de la République, qui occupe régulièrement la ‘Une’ des journaux, hors-concours. C'est donc plus de 2 000 articles négatifs ou positifs qui ont directement concerné Karim Wade au cours de l'année 2007.



KARIM WADE l'homme le plus médiatisé en 2007 avec plus de 2 000 articles
Karim Wade a été, sans aucun doute, l'homme le plus médiatisé au Sénégal au cours de l'année 2007. C'est en tout cas le résultat d'une enquête confidentielle commandée par le cabinet du président de l'Anoci et qui établit, coupures de journaux à l'appui, que Karim Meïssa Wade est ‘incontesbalement l'homme le plus médiatisé de l'année 2007 si l'on met le président de la République hors-concours’. Cette étude dont nous avons obtenu une copie, place donc le fils du chef de l'Etat en tête des hommes les plus médiatisés devant le président de l'Assemblée nationale Macky Sall et l'ancien Premier ministre Idrissa Seck. L'étude souligne que ‘Le président du conseil de surveillance de l'Agence nationale de l'Oci a fait presque quotidiennement la ‘Une’ des journaux, la gorge chaude des radios et les commentaires les plus passionnés de l'homme de la rue’.
C'est donc plus de 2 000 articles que la presse sénégalaise a consacrés à Karim Wade en 2007. L'étude remonte le début de ce matrquage médiatique aux attaques du professeur Abdoulaye Bathily sur l'inexpérience du duo Karim-Baldé, pour se terminer avec le tollé soulevé par l'audition avortée de l'Anoci par l'Assemblée nationale. Ainsi, les articles parus dans la presse sénégalaise et même étrangère ont tourné autour des tirs groupés de l'opposition sur la gestion de l'Anoci, l'affaire des pots-de-vin de la corniche, la controverse technique des architectes, le lancement des travaux de l'Anoci, la controverse de l'aéroport Blaise Diagne, la visite de Karim Wade à Touba, l'affaire de la plate-forme de Diamniadio, la zone économique spéciale intégrée, la concession des deux terminaux du port autonome de Dakar à Dubaï port world, l'arrivée de Sudatel comme troisème opérateur téléphonique au Sénégal, les multiples visites de chantiers par le duo Karim-Baldé, la reconnaissance juridique et l'implantation de la Génération du Concret et les déclarations du chef de l'Etat sur sa succession. ‘Ces thématiques ont définitivement placé le conseiller spécial du président de la République dans une tempête médiatique sans précédent au Sénégal’, note l'étude en question. Puis d'ajouter que ‘sans commune mesure avec les autres personnalités publiques, Karim Meïssa Wade est l'homme le plus médiatisé de l'année finissant, compte non tenu du charisme institutionnel et naturel de Me Abdoulaye Wade, de son activité débordante, de son ardeur au travail et de sa folle énergie’.

Que les articles publiés soient positifs ou négatifs, précise le document, le colossal presse-book (20 kilos de papier-presse), constitué de plus de 2 000 entrefilets, articles, enquêtes, commentaires, analyses, tribunes et contributions, ‘témoigne de l'intérêt immédiat et grandissant de la presse à l'endroit du fils du président de la République’.

L'étude va du 3 janvier 2007 au 12 décembre de la même année et prend en compte essentiellement 16 journaux (Le Populaire, Wal Fadjri, Walf Grand-place, Sud quotidien, l'Actuel, L'Observateur, le Matin, l'As, Le Soleil, le Témoin, Il est midi, le Quotidien, Le Messager, Express News, l'Office et Thiey le Journal) et accessoirement les journaux en ligne (l'Aps, Rewmi.com, Nettali. net....). Mais elle n'a pas jugé nécessaire de rajouter les hebdomadaires Nouvel Horizon, Week-end magazine, 52 et les journaux people comme Icône, Lissa, Thiof etc…

Cette étude conforte les révélations de l'hebdomadaire Jeune Afrique, qui, dans sa dernière livraison de l'année 2007, fait figurer Karim Meïssa Wade parmi les ‘100 personnalités qui font l'Afrique’. Pour le magazine panafricain, à côté de Jacob Zuma de l'Afrique du Sud, de Simone Gbagbo, de Seif El Islam de Libye, de Pascaline Bongo du Gabon, de Gamal Moubarack d'Egypte, le fils du présient de la République du Sénégal et par ailleurs président de l'Anoci est dans le peloton de tête de ceux qui ‘bâtissent l'Afrique d'aujourd'hui et de demain’.

Source: Walfadjri

Article Lu 1514 fois

Mercredi 2 Janvier 2008





1.Posté par MARVEL le 02/01/2008 15:07

Karim Wade, l'homme le plus tristement médiatisé

Une étude confidentielle commanditée par le cabinet de Karim Wade révèle qu'il est lui-même et incontestablement, l'homme le plus médiatisé en 2007. Charité bien ordonnée me direz-vous.

Jeune Afrique avait également sorti son classement des "personnalités qui font l'Afrique", et dans le lot figure le nom du tristement célèbre Karim Wade. A côté de son nom pouvait figurer la mention "L'ami des Afro-profiteurs". Les Afro-profiteurs sont ceux qui ne viennent ou ne vivent en Afrique que pour le vider de son sang, de ses ressources, de ses valeurs, de ses maigres richesses, …..

L'évocation du nom du petit Karim chéri à son papa (qui dit publiquement qu'il dira à sa maman être fier de leur rejeton) ne peut qu'attirer ces Afro-Profiteurs qui souhaitent s'enrichir très vite sur le dos des peuples africains passifs comme l'est visiblement devenu le peuple sénégalais. Il est donc logique qu'un petit dernier de sa classe tel que Karim (5 ans de retard dans ses études secondaires et primaires comme nous l'a révélé Souleymane Jules Diop) figure parmi les personnalités qui font l'Afrique, mais de triste manière en ce qui le concerne.

Aucun homme d'affaires sans états d'âme, aucun Afro-Profiteur ne peut ignorer Karim Wade dont la gourmandise et l'incompétence sont de notoriété mondiale, un garçon prêt à signer, en vertu des pouvoirs présidentiels que lui confère son insatiable papa, n'importe quel type de contrat les yeux fermés du moment que sa commission figure en première partie des discussions. Jérôme Godart, DP World et Véolia, entre nombreux autres exemples, savent de quoi nous parlons. Le nom de Karim Wade ne rappellera au Sénégal rien d'autre que des détournements et vols de grandes envergures ……. et peut-être une corniche et une VDN simplement décorées, sans d'autre utilité, et qui a coûté sur les papiers 71 milliards de francs cfa. On peut évoquer quelques exemples.

1° Le nom de Karim Wade à la Senelec.
- Un déficit de plus de 200 milliards
- Des arriérés de 130 milliards
- Des besoins de recapitalisation de 100 milliards

2° Le nom de Karim à la Sonacos
Celle-ci a été bradée à 7 milliards

3° Le nom de Karim Wade aux ICS
- 7 mois d'arrêt de la production, avec un manque à gagner de 500 millions par jour d'arrêt
- 80 milliards de pertes en fin d'exercices 2005,
- 80 milliards de dettes dans les banques, autant chez les fournisseurs
- Une filière engrais détournée,
- En guise de dessert, les phosphates de Matam bradées à Jérome Godart

4° Le nom de Karim Wade dans les ordures, je parle des ordures ménagères, pas de ces politiciens à sa solde et à celle de son papa
- la facture de la collecte multipliée par 10 avec le contrat Véolia que nous amène l'ANOCI

5° Le nom de Karim Wade à l'ANOCI
- une offre de 22 milliards (+ rallonge 5 milliards) préférée à une offre de 16 milliards
- Le coût au kilomètre de plus de 4 milliards au lieu de 500 millions
- 63 milliards pour la décoration d'à peine 16 kilomètres de route là où d'autres dépensent 10 fois moins pour plus de kilomètres, et pour de nouvelles routes de surcroît
- 8 milliards de rallonge pour parait-il compléter les travaux
- Du foncier sénégalais (du bloc des madeleines aux mamelles) d'une valeur de 300 milliards donné sans contrepartie (officielle) à des étrangers

6° Le nom de Karim Wade dans les fonds secrets
- Six chèques d'un total de 5 milliards 600 millions touchés par son garde du corps à la Cbao
- Un prêt de 2 milliards à un de ses amis, Bibo Bourgi, remboursé par le trésor sénégalais
- 500 millions qui ont servi à acheter le bar Ozio + 80 millions de frais de réfection

7° Le nom de Karim Wade dans la concession du Terminal à conteneurs du Port de Dakar
- Le Sénégal choisit une offre 2 fois moins bénéfique
- 60 milliards de dessous de table, à rembourser par les sénégalais sous quelque forme que ce soit

8° Le nom de Karim Wade chez Jafza Dubaï
- 500 milliards de dons américains perdus,
- préférence d'une dette de 200 milliards
- 10.000 hectares de terres perdus par les sénégalais

9° Le nom de Karim Wade dans l'affaire de la réfection de l'avion présidentiel confié à une entreprise londonienne
- Une facture de 30 milliards de réfection / décoration sur un avion à changer 4 ans plus tard

10° Le nom de Karim Wade dans l'octroi de la 3ème licence de téléphonie
- Une entreprise figurant sur une liste noire des entreprises soutenant le terrorisme est choisie
- 200 millions de dollars annoncés en Septembre 2006 sont transformés non plus en 100 milliards de cfa, mais en 90 milliards.

On peut faire ainsi le tour de presque tous les ministères, de toutes les agences, de tous les projets mal ficelés ou qui tirent en longueur sans jamais finir, de tous les fleurons qui se sont cassés la figure, de tous les plus gros scandales financiers du pays, partout le nom de Karim Wade était arrivé comme un cheveu sur la soupe, sur fond de mal façon, de corruption et de surfacturation.

Ce n'est pas à l'Afrique de régler son compte à Karim, mais aux sénégalais dont il n'a cessé de vider le sang depuis que son père est malheureusement aux commandes de cette justice des plus corrompues au monde. Si Karim Wade, l'ami des Afro-Profiteurs pouvaient résumer toutes ces études, échappe aux sénégalais après les avoir traités comme des moutons durant 7 ans, c'est que ce Djom, ce foula, ce Fayda que l'on reconnaissait avec fierté aux sénégalais n'y sont vraiment plus depuis 2000.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

2.Posté par gassama toronto le 02/01/2008 16:06
pour etre spectateur il faut savoir applaudir) ,sauf les jaloux resterons sans applaudit,au font d'eux meme ,ils savent la verite,( KARIM) merite d' etre en majuscule (KARIM MEISSA WADE), est devenu un personnage central de la galaxie dans les presse, grace a son travail ... les medias du monde s' en felicites, c'est à l'oeuvre qu'on reconnait l'artisan,l'année 2008 promet d'étre riche encore avec notre espoir notre nouveau leader,... Bien dit , l homme le plus mediatise (KARIM MEISSA WADE )voila une nouvelle vision de la politique nous voulons explore dans la vie politique senegalais ,C’est quelqu’un qui a une vision claire, des valeurs de base, qui est prêt à se montrer ferme pour construire le senegal ,avec lui c’est le meilleur service que le senegal peut rendre bien a l' afrique, bien sur fantastique. cordialement.

3.Posté par yorro le 02/01/2008 17:11
Ce n’est pas étonnant que Karim, est une telle distinction, dès lors que les GRANDS Hommes font toujours parler d'eux. En quoi faisant, en posant des actes sublime. Et Karim en fait partie, malgré le fait qu'il soit traîné dans la boue tous les matins par une certaine presse.


4.Posté par joe sylla le 02/01/2008 19:19
bjr marvel me revoila ton delicieux fidele ennemi joe sylla bon c vrai tt ce k tu dis sur kmw sauf k toi aussi tu es le plus grd raleur donc toi aussi tu as du apparaitre au moins 100fois et tu fé parti des 101 personne ki batiront le senegal kan ta moi mom je me stisfé d'etre ton delicieux et savoureux ennemi les sopistes et wadistes ne rien pas tt aussi suis contre marvel je le suis contre wade idy etc

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State