Référence multimedia du sénégal
.
Google

KARIM WADE TACLE IDRISSA SECK

Article Lu 11487 fois


- LE MAIRE DE THÈS, LE MINISTRE DES INFRASTRUCTURES ET LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA PRÉSIDENCE DANS UN MÊME VOL AIR FRANCE VENDREDI DERNIER

Dans la nuit du vendredi à samedi dernier, l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, le ministre d’Etat Karim Wade et le secrétaire général de la Présidence Abdoulaye Baldé ont voyagé dans le même vol Air France. Un voyage marqué par des problèmes techniques qui ont retardé le vol de deux heures. Karim Wade a trouvé une explication à cette panne. Sur le ton de la plaisanterie, il a dit à Idrissa Seck que c’est toujours comme ça lorsqu’il est dans le même vol que lui.



KARIM WADE TACLE IDRISSA SECK
Pour la deuxième ou troisième fois, l’ancien Premier ministre et le ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale ont voyagé ensemble sur un même vol Air France. Dans la nuit du vendredi à samedi dernier, Idrissa Seck et Karim Wade ont fait le trajet Dakar-Paris dans le même vol. Selon des sources sûres, c’est Karim Wade qui, le premier, est arrivé dans l’avion en compagnie du secrétaire général de la présidence de la République. C’est d’ailleurs Abdoulaye Baldé qui a informé le président du conseil de surveillance de l’Agence nationale de l’Organisation pour la conférence islamique (Anoci) qu’Idrissa Seck allait prendre le même vol qu’eux. Le fils du président de la République de lancé à son « jumeau » : « Ah bon ? Donc, il va y avoir un problème. Ce sera soit un crash soit un problème technique ». Quelques minutes après, Idrissa Seck monte dans l’appareil. Il avait à ses côtés un de ses gardes du corps, qui tenait d’ailleurs ses bagages. Selon nos interlocuteurs, l’ancien Premier ministre et le ministre de la Coopération se sont salués et ont échangé quelques phrases le temps que l’avion prenne son envol. Les échanges avec le secrétaire général de la Présidence de la République se limiteront aussi à des salutations. Alors que l’appareil s’apprêtait à décoller, le pilote a signalé un problème technique avant d’annoncer que le vol allait être retardé le temps que les mécaniciens voient ce qui se passe. C’est alors que Karim Wade s’est tourné vers Idrissa Seck (tous en première classe évidemment) pour lui dire : « Mara (c’est ainsi qu’il l’a toujours appelé), je l’avais pourtant dit à Abdoulaye Baldé. Dès qu’on m’a annoncé qu’on devait partager le même vol, je me suis dit qu’il y aurait soit un crash soit un incident technique ». Ainsi, l’avion a été immobilisé et c’est plus deux heures plus tard que le véritable départ aura lieu. Que faut-il comprendre par cette « flèche » de Karim à l’endroit de Idrissa Seck ? Mystère et boule de gomme. Pour le reste, nos interlocuteurs renseignent que les deux personnalités n’ont pas beaucoup échangé, jusqu’à Paris.

Cheikh Mbacké GUISSE

Source: L'as

Article Lu 11487 fois

Vendredi 5 Juin 2009





1.Posté par saly le 05/06/2009 15:53
en koi ça nous regarde s'il sont dans le meme avion?

2.Posté par bane le 05/06/2009 16:52
wkh deg on s en tape bou yabo sakh gnou bok gal on s en fouuuuuuuuuuuu

3.Posté par DIAW le 05/06/2009 16:52
sérieusement vous manquer d'infos

4.Posté par péfromfrance le 05/06/2009 16:55
J'espere que la prochaine fois ca sera un crash avec plus de crapules dans le meme avions!
Bon voyage en enfer

5.Posté par mbellacadiao le 05/06/2009 16:58
mais dans ce cas lui aussi c'est un marra.cmt peut-t-il savoir ke le vole allais avoir des problems.epi naniou déé,on s'en fou nous.ils ne sont ke des voleurs

6.Posté par boy ndiago le 05/06/2009 17:33
dommage c'était vraiment un beau crash pour nous!

7.Posté par diaraf le 05/06/2009 18:00
c pas notre probleme c entre eux les bandes de voleurs

8.Posté par Thio le 05/06/2009 22:28
Aux détracteurs de Idrissa SECK

Que voulez vous ?

Apres 5 ans de calomnies et de fausses dénonciations :
- Qu’on continue de l’accuser alors que la justice et l’Etat qui l’avaient accusé et entamé des poursuites contre lui l’aient blanchie ?
- Qu’on lui tourne le dos et le combattre au profit d’un groupuscule que l’on ne connaissait pas avant l’alternance ?

Ressaisissez vous ! Idrissa SECK a toujours nié en bloc les accusations de WADE, elles n’avaient aucun fondement valable que de le nuire afin d’imposer son fils Karim WADE.
Personne ne croyait en lui quand il disait que « TOUT ETAIT ARTICULE AUTOUR D’UNE BATAILLE DE SUCCESSION », alors que Karim était tapis dans l’ombre et commanditait des manœuvres afin de faire croire à WADE que Idrissa SECK prévoyait un coup d’Etat .D’oû le montage d’un commande avec comme mission de détruire le premier ministre Idrissa SECK « je suis membre de ce commandement » disait l’ancien ministre de la jeunesse Aliou SOW, le recrutement de ministres et l’élargissement au comité directeur du parti de certains « responsables » dont la mission consistait à accuser le premier Idrissa SECK et à l’insulter à travers certains organes de presses créer à cet effet :du messager, l’express news ,le soleil et la RTS (mahmouth SALEH, me el hadji DIOUF,me BABOU, Farba SENGHOR). D’ailleurs l’entrée dans le gouvernement de ces incompétents à causé des dégâts collatéraux à notre chère république (dépassements budgétaires, dette intérieurs exorbitante etc.…).

L’éloignement de Idrissa SECK des sphers de décisions à été très coûteux pour la république.
- Croyez vous qu’il serait daccord comme premier ministre d’accepter l’entrée dans son gouvernement de Farba SENGHOR ?
- D’approuver l’adoption de la loi EZZAN ? suppression du quart bloquant ?
- D’approuver la condamnation de journalistes ? l’agression des journalistes dans l’exercice de ses fonctions ?
- D’accepter de lire un pré rapport pour nuire à un innocent et justifier l’arrestation arbitraire d’un honnête citoyen ?

Et bien son retour auprès de sa famille d’origine n’est rien d’autre que pour éviter un naufrage à ce régime dont il est l’actionnaire majoritaire, son apport dans le PDS est décisif et d’apporter à notre république le véritable changement dont elle a besoin.


Toutes ces manœuvres n’avaient pour finalité que « Pour imposer le fils biologique, il fallait donc détruire un fils d’emprunt qui ne sert plus à rien après avoir servi d’escalier pour l’accession au pouvoir et qui manifestait des réticences face à la nouvelle trajectoire politique tracée. »

Ma conviction demeure que IDRISSA SECK EST LE PRESIDENT DU VRAI CHANGEMENT


9.Posté par ndiog le 06/06/2009 15:27
On a même plus le droit de faire des blagues maintenant.ahha notre sénégal ndiaye,, euhhhh pardon, notre sénégal wade

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State