Référence multimedia du sénégal
.
Google

KAOLACK / MAMOUNE NIASSE AU SUJET DE LA GOANA: « Je n’ai encore rien vu pour espérer »

Article Lu 1551 fois

Le Premier serviteur du Rassemblement pour le peuple (Rp) qui donnait hier, dimanche à Kaolack son point de vue concernant le programme de la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance ( GOANA ) du président Wade a indiqué que « sur le terrain, il n’a vu aucune mesure d’accompagnement liée à la réussite de ce programme ».



KAOLACK / MAMOUNE NIASSE AU SUJET DE LA GOANA: « Je n’ai encore rien vu pour espérer »
Mamoune Niasse a ajouté que« pour cette année, nous ne devons plus focaliser nos idées sur la Goana, car l’hivernage s’est bien installé dans tout le territoire national, et partout dans les villages les paysans et autres producteurs sont opérationnels ». Le Premier serviteur a cherché à attirer l’attention des Sénégalais sur le fait que la Goana est vouée à l’échec. Pour lui, ce genre de programmes ne doit pas surtout faire l’objet de surenchères. Ils doivent reposer sur des idées concrètes, des études approfondies afin qu’ils puissent s’étaler sur la durée et répondre positivement aux aspirations et autres espoirs des Sénégalais.

Mamoune Niasse a voulu pensent ses affidés, simplement attirer l’attention de Me Wade sur la fait que ce programme ne doit nullement être confié à n’importe qui, mais aux professionnels du secteur agricole, aux producteurs et aux techniciens. Pour cela, estime t-il," il convient d’abord de saisir les regroupements et les associations de producteurs, les organiser et surtout mettre à leur disposition le matériel agricole adéquat, les produits nécessaires ( semences et intrants ) ».

Le fait d’investir n’importe qui dans ce programme, selon le leader du RP, peut compromettre toutes les chances de réussite de la Goana et surtout conduire à des multitudes de litiges dans le foncier, et les gens risqueraient de passer tout le temps de l’hivernage à régler ces genres de conflit.

Dans un pays comme le Sénégal, la question de l’autosuffisance alimentaire mérite certes une réponse à court terme, mais, trouve le premier serviteur du RP, "l’Etat qui est le premier initiateur de ce programme ne doit point mettre la charrue avant les boeufs. Il doit aussi faire preuve de bonne gouvernance, c’est-à-dire mettre en place toutes les dispositions nécessaires à ce genres de programmes.

Et même après les récoltes », a t-il poursuivi.« Moustapha Niasse et moi, nous l’avions compris depuis longtemps et je me rappelle en 2000, nous avions estimé que pour réussir une bonne politique agricole dans ce pays, il fallait d’abord mettre à la disposition des producteurs le maximum d’équipement agricole, mais faciliter aussi l’importation de ce matériel et pour cela, nous avions annuler dans ce même programme et pour une durée de cinq (5) ans la taxe sur l’ensemble des matériels agricoles importés au Sénégal ».

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1551 fois

Lundi 23 Juin 2008





1.Posté par kandic le 23/06/2008 13:35
Vous avez parfaitement raison ce programme doit être laissé aux techniciens de l'agriculture et des producteurs
votre parti pose un débat trés sérieux pour la survie de notre pays
tous mes encouragements

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State