Référence multimedia du sénégal
.
Google

KAOLACK Elle frappe à mort sa belle-sœur de 10 ans

Article Lu 11486 fois

Née en 1982 à Kaolack et épouse d’un agent des douanes, la dame Awa Ndiaye a été arrêtée, il y a quelques jours, par la police de Kaolack. La jeune dame est accusée d’avoir volontairement donné des coups mortels à sa belle-sœur, Ramatoulaye Diédhiou, âgée seulement de 10 ans.



La dame Awa Ndiaye est poursuivie à Kaolack pour homicide volontaire. Le 30 janvier dernier, elle a porté des coups fatals à la petite sœur de son époux. Arrêtée dans le cadre de cette enquête, la dame a été attraite mercredi devant la barre du tribunal régional de Kaolack. Le drame s’est produit au quartier Kasaville de Kaolack où Mme Ndiaye vit avec son mari agent breveté des douanes. Ledit jour, aux environs de 14 heures, en l’absence de son époux parti en mission, Awa Ndiaye a donné de violents coups de cordes à sa belle-sœur, Ramatoulaye Diédhiou, âgée seulement de 10 ans. C’était sa façon à la dame d’intervenir dans la dispute entre sa propre fille et la victime.

En corrigeant l’enfant, que le couple à en garde depuis son plus jeune âge, Mme Ndiaye a finit par provoquer de graves blessures à la fillette après une chute sur la véranda. Et, sans se soucier du sort de la petite Ramatoulaye, Awa Ndiaye s’est repliée tranquillement dans sa chambre laissant la petite fille dans un coma profond. Comble de malheur pour Mme Ndiaye, Ramatoulaye Diédhiou va rendre l’âme aux services des urgences de l’hôpital régional de Kaolack, où elle a été acheminée par des voisins. Se basant sur le certificat de genre de mort qui leur est établi et attestant une mort par traumatisme crânien, les parents de la victime portent plainte contre la mise en cause. Comme lors de l’enquête préliminaire, la prévenue a avoué de nouveau ses actes, mais a avancé n’avoir jamais eu l’intention de donner la mort quand elle frappait. Indigné par l’attitude de la jeune dame qui n’a pas daigné porter secours à la victime malgré sa blessure, l’avocat de la partie civile estime que l’acte d’homicide est délibéré. Me Oumar Diop a invité le tribunal à déclarer la prévenue coupable de ses chefs d’inculpation et de la retenir dans les liens de la détention. Le substitut du procureur a requis l’application de la loi. Pour sa part, l’avocat de la dame Awa Ndiaye, Me Ibrahima Bèye, a plaidé pour la relaxe pure et simple de sa cliente, «dès lors que la prévenue n’était animée d’aucune intention de faire du mal à la victime». L’affaire a été mise en délibéré au 25 février prochain, et Awa Ndiaye, 27 ans, reconduite en prison.

Source: L'observateur

Article Lu 11486 fois

Vendredi 20 Février 2009





1.Posté par khadija le 20/02/2009 22:01
dites moi pourkoi ces jours ci on entend des crimes horribles au sénégal,que l'on croyait impossible.comment peut on battre à mort une fille de 10 ans?Comment en sommes nous arrivés là?
tout celà se passe au sénégal des énégalas!!!

2.Posté par golo le 21/02/2009 00:41
wade nous porte malheur. on est tous devenu fou au senegal....

3.Posté par LAMINE le 21/02/2009 09:17
LES ERREURES SE PAYENT CACHE ILS N'ON K'A L'ENFERMER DE 10 ANS DE PRISON FERME

4.Posté par wi le 21/02/2009 15:49
bouléne gnou raye cé pa nouveau au senegal de frapper des enfants, mane dé kouraye sama dome dina la diaye gnou raye la rek même soumaye faye aye million sakh dinako faye gnou raye la, maintenant il faux plus attendre la loi parce que eux va rien foutre juste 1AN OU 2ans rek elle sorte de prison cé batard mokeuh taye cé facile frapper kelkun et dire jé pa voulu la tué enculé déja pourkoi frappé d'ailleurs imbecile

5.Posté par Y le 23/02/2009 16:45
Mais où va le Sénégal ?

6.Posté par TTH le 05/03/2009 10:21
Cette femme est vraiment inhumaine elle n'a pas de coeur quelle pourisse en prison battre à mort c'est de la lacheté pure.

7.Posté par ibou sene le 05/03/2009 20:19
vous savez ca ne metonne pas car les senegalais ce nes pas facile de le dire mais au fond deux ont une telle mechancete qu quelkefois ils narrivent a la retenir ce qui cause aprfois ces actes que lon entend mpoi pêrsonnelement je nai jami accepte le fait de battre meme une grande personne encore moins un enfant je ne pose jamai la main sur ki k se soit et je vous assure que si un jour ma femm se permert de batttre mon fils je vous assuire k j lui casse la guele dabord ensuite je l fous chez ses parents.
all right

8.Posté par coumbis le 22/04/2009 00:44
Que du degout et du mepris pour toutes ces prsonnes qui ne respectent pas la valeur d'une vie surtout celle d'un enfant innocent

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State