Référence multimedia du sénégal
.
Google

Justice internationale : Le procès de Charles Taylor reprendra en janvier 2008

Article Lu 1330 fois


Le procès de l'ancien président libérien Charles Taylor, accusé de crimes de guerre et crimes contre l'humanité devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (Tssl), a été ajourné lundi jusqu'au 7 janvier 2008 pour laisser à ses nouveaux avocats le temps de se préparer. ‘La chambre est d'avis que l'équipe de défense a droit à plus de temps (...) à ses yeux, une période de quatre mois est en effet un délai raisonnable vu la complexité de l'affaire. Le procès est ajourné jusqu'à mardi 7 janvier 2008’, a déclaré la juge du Tssl Julia Sebutinde.
Charles Taylor, 59 ans, est le premier ancien chef d'Etat africain à être jugé par la justice internationale. Son avocat avait estimé lundi qu'il ‘partait du niveau zéro en termes de préparation’ et réclamé un report de quatre mois tout en assurant qu'une fois prêt, il était ‘impatient que le procès reprenne’.

Charles Taylor avait boycotté l'ouverture de son procès en juin et annoncé le renvoi de son avocat en réclamant plus de moyens financiers pour assurer sa défense. Depuis, le procès était allé de report en report. Après que les juges eurent ordonné une augmentation du budget alloué à sa défense, un nouvel avocat, Me Courtenay Griffiths, avait été nommé en juillet. Celui-ci avait alors prévenu qu'il aurait ‘besoin de semaines pour lire tous les documents du dossier’, qui comporte déjà quelque 40 000 pages de documents et témoignages. Ce chiffre devrait croître avec le début des procédures. Charles Taylor doit répondre de 11 chefs d'accusation de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, notamment de meurtre, viol et recrutement d'enfants soldats. Il plaide non coupable. Son procès devant le TSSL a été délocalisé de Freetown vers La Haye à la demande du Liberia, qui craignait pour la stabilité de la région.

Charles Taylor, ancien chef de guerre élu président du Liberia en 1997, est notamment accusé d'avoir soutenu les rebelles du Front révolutionnaire uni (Ruf) ayant martyrisé les civils durant la guerre en Sierra Leone (1991-2001), qui a fait près de 200 000 morts, en échange d'un nombre encore inconnu de diamants et d'autres ressources naturelles rares de ce pays voisin. Parmi les techniques qui ont fait la réputation sanguinaire des rebelles du Ruf figure celle d'amputer bras, jambes, oreilles et nez à des milliers de victimes civiles sans défense.

Taylor est aussi l'instigateur de la guerre ayant déchiré son pays pendant quatorze ans.

Le nouvel avocat de l'accusé, Me Courtenay Griffiths, s'est rendu en Sierra Leone ce week-end à la recherche de témoins acceptant de comparaître en faveur de la défense. ‘En tant que Sierra-Léonais, vous pouvez nous aider dans la recherche de la vérité sur les causes de ce conflit. Vous pouvez fournir des preuves’, a-t-il déclaré. Il s'est également rendu au Liberia, se plaignant de l'‘effet paralysant’ des sanctions des Nations unies qui frappent l'entourage de M. Taylor depuis 2003. ‘Il y a un climat de peur faisant que les sympathisants de M. Taylor craignent de s'exprimer car ils sont visés par des sanctions’ ou parce qu'ils ont peur de l'être, a expliqué l'avocat britannique.

Source: Walfadjri

Article Lu 1330 fois

Mardi 21 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 00:40 Syrie: assaut surprise de l'EI à Palmyre

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State