Référence multimedia du sénégal
.
Google

Jules Baldé Terasse Ouza Sow

Article Lu 11283 fois

Jules Baldé de l’écurie Pikine Falaye Baldé s’est remis sur le sens de la marche hier, dimanche 16 novembre au stade Iba Mar Diop, en dominant Ouza Sow de l’écurie de Fass. Ce qui lui permet de s’adjuger de la première édition du drapeau dédiée à Mme Awa Ndiaye ministre de la famille, de l’entreprenariat féminin et de la micro finance mis en jeu par “Mouniang production“. Au sortir de ses deux défaites, ce succès lui permet surtout de se réhabiliter et de relancer sa carrière.



Jules Baldé Terasse Ouza Sow
Jules Baldé a enlevé hier la première édition du drapeau Mme Awa Ndiaye ministre de la famille mise en jeu hier au stade Iba Mar Diop par le promoteur Serigne Modou Niang. Le sociétaire de l’écurie Pikine Falaye Baldé a disposé de Ouza Sow de Fass après un combat long et âpre. Il ne pouvait pas en être autrement pour ces retrouvailles qui devraient être celles de la clarification. Surtout après leur première confrontation de 2002 qui s’etait achevé dans la plus grande confusion. Cette fois ci les deux lutteurs se sont livrés à un duel sans merci.

Après le coup d’envoi donné à 19h05 et un long round d’observation ponctué par un avertissement de l’arbitre adressé aux deux lutteurs pour non-combativité, le premier accrochage sera particulièrement éprouvant pour le Pikinois. L’échange nourri de coups va en effet tourner en sa défaveur. Son nez ensanglanté va ainsi le contraindre à aller faire un tour chez le médecin de l’arène.

À la reprise, le combat qui a jusqu’ici pris des allures de boxe gagne en intensité. Très porté à l’offensif, Jules Baldé accule son adversaire et l’oblige à reculer vers les sacs délimitants l’enceinte. Le corps à corps qui s’en suit va se révéler décisif pour l’issue de ce combat. En réussissant à ceinturer son adversaire, Jules Baldé va tenter de se saisir du pied de son adversaire pour le déstabiliser à terre.

Avec de bonnes dispositions dans le combat au sol, Ouza Sow parvient à garder l’équilibre avec ses trois appuis au sol. Pas pour longtemps, par ce que les coups ravageurs que lui envoie son adversaire au visage vont avoir raison de lui et le pousser à étaler tout son long sur le gazon. Cette victoire est synonyme de réhabilitation pour le fils de l’ancien champion des années 60, Falaye Baldé. Un lutteur dont la carrière était depuis quelques saisons sur le creux de la vague à la suite des deux défaites qu’il a essuyé devant Cheikhou Diène de Joal et “Assurance“ de Mbour.

Quant au Fassois Ouza Sow, cette nouvelle contre-performance fait désordre dans sa carrière après une cascade de trois défaites essuyées au cours de la saison dernière devant respectivement Abdou Diouf, Holyfield et Khadim Ndiaye n°2. Sans parler des démêlés qu’il a eu avec son écurie lors qu’il s’est engagé pour ce combat sans l’accord de son encadrement.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 11283 fois

Lundi 17 Novembre 2008





1.Posté par baths le 17/11/2008 10:23
Jules dou morom mamam. Les peulhs sont de grands lutteurs avec surtout la lutte sans frappe. Si cette lutte se pratiquait ici on pouvait terrasser n'importe quel lutteur au sénégal. On pratique chez la lutte traditionnelle, sansfrappe.

2.Posté par elage le 17/11/2008 11:44
Salam

Bath, ya ngui justifier wou dé. bayil wa fass justifié wou mo gueun lol.

3.Posté par Reussguine le 17/11/2008 12:47
c'est vrai que ce jules baldé est un sanguinaire
j'étais choqué hier. comment peut on frapper ainsi un homme au visage...
j'en frémis encore

4.Posté par bara le 17/11/2008 13:30
ouza moka def chaque fois bouye berre rek di def ay 3apuis di gnada gnadalou waye zul woulika bamou nogne

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State