Référence multimedia du sénégal
.
Google

Jeune Afrique perce « le mystère Pape Diop »

Article Lu 11287 fois

Dans une enquête longue de deux pages, signée Cheikh Yérim Seck, à paraître dans le numéro double attendu dans les kiosques ce lundi, Jeune Afrique dresse un long portrait de Pape Diop.



Jeune Afrique perce « le mystère Pape Diop »
Alors que le maire de Dakar et président du Sénat est sous les feux de la rampe, accusé d’être derrière tous les coups tordus au PDS, y compris la liquidation de Macky Sall, il confie à Jeune Afrique : « Je n’ai d’autre ambition que de servir Abdoulaye Wade. La politique est un métier dans lequel je n’excellerai jamais. Il n’est pas dans ma nature d’user de manipulation ni de coups bas. J’ai hâte de retourner dans le monde des affaires. » Avant de promettre de soutenir « le candidat que Wade aura désigné pour lui succéder ». Ce candidat se trouve être Karim Wade, suggère Cheikh Yérim Seck, qui révèle que Pape Diop va céder son fauteuil de maire en mars 2009 au fils du président pour qu’il se fasse la main avant de briguer le fauteuil présidentiel. « Visage rond, regard vif, propos tranchant malgré une voix faible, Pape Diop est un faux doux, dur en affaires », commente J.A. qui loue les qualités de l’homme d’affaires, présent dans l’agriculture, les produits halieutiques et l’immobilier, titulaire du trophée international de l’alimentation et de la boisson décerné par l’Union européenne en 1996, et « qui s’emploie à gérer la mairie de Dakar comme une entreprise ». Après avoir détaillé son bilan à la tête de la mairie, Cheikh Yérim Seck dévoile le dialogue que Pape Diop a eu avec Wade sur le vote de la capitale à la veille de l’élection présidentielle de février 2007. Croustillant ! Citant Babacar Gaye qui décrit Pape Diop comme « un soldat loyal et désintéressé de Wade » et Mahmoud Saleh, qui le dépeint comme « un personnage trouble », l’auteur de l’article écrit : « Pape Diop est sans nul doute le personnage le plus énigmatique du monde politique sénégalais. Même sa biographie recèle une part d’ombre ». Cheikh Yérim Seck révèle qu’il ne s’appelle pas « Pape », qu’il n’est pas né à Mbour « comme le veut l’historiographie officielle », et qu’à dix ans révolus il n’avait pas encore été inscrit à l’école. La parution de J.A. de demain regorge de bien d’autres révélations qui vont surprendre les Sénégalais.

Source: Nettali

Article Lu 11287 fois

Dimanche 19 Octobre 2008





1.Posté par diourbel le 19/10/2008 21:07
Actuellement rien ne peut surprendre les senegalais avec le regime de W.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State