Référence multimedia du sénégal
.
Google

Jëf jël traîne le ministre de la Justice devant l'Assemblée

Article Lu 1417 fois

Las d’attendre que la justice élucide l’affaire Talla Sylla, les jeunes du Jëf Jël ont annoncé hier, au cours d’une conférence de presse, leur intention de traîner le ministre de la Justice devant l’Assemblée nationale pour faire la lumière sur ce dossier.



Jëf jël traîne le ministre de la Justice devant l'Assemblée
La décision des jeunes du Jëf Jël est motivée par le fait que le rôle de l’Assemblée nationale étant entre autres d'éclairer le peuple qu'elle est censée représenter, elle doit permettre aux Sénégalais de voir clair dans l'affaire relative à l'agression de Talla Sylla. Notamment, en convoquant le ministre de la Justice, en tant que chef du parquet, pour ‘éclairer davantage les Sénégalais sur ce dossier ainsi que d'autres dossiers similaires’. Cette invite est du Mouvement des élèves et étudiants du Jëfjël qui commémoraient hier, à leur siège, la tentative d'assassinat perpétrée, dans la nuit du 5 au 6 octobre, contre Talla Sylla. Les élèves et étudiants du Jëf jël ne comprennent toujours pas ce qui explique le retard du procès de cette affaire pendante devant la justice. ‘Surtout que l'enquête qui a été menée par la gendarmerie nationale est suffisante pour convoquer un procès’, indique le président du Mee/J-j, Ousmane Ndiaye. Selon lui, cette enquête a révélé beaucoup d'éléments confirmant la piste du palais présidentiel. Et de citer pour mémoire qu'elle a révélé entre autres que ‘le véhicule des agresseurs appartient à un garde du corps du président de la République. Qu'un autre garde du corps du président de la République a été formellement reconnu par un témoin entendu par la gendarmerie et que les trois douilles qui manquaient dans le porte-cartouches, retrouvé lors d'une perquisition chez un garde du corps du président de la République, sont les mêmes que celles qui sont ramassées sur les lieux de l'agression’.
Suffisant, selon Ousmane Ndiaye et ses camarades, pour durcir le ton et élargir la mobilisation autour de ce dossier pour que justice se fasse. Car, au-delà de la personne de Talla Sylla, estiment-ils, c'est le peuple sénégalais qui avait été agressé.

Sur la dernière sortie du procureur de la République relative à ce dossier, indiquant que le dossier est prêt au niveau du parquet, et qu'il y a deux posibilités : convoquer directement un procès ou commanditer une autre enquête, le président du Meea/Jj répond : ‘Nous, nous disons qu'il n'y a pas lieu de commanditer une autre enquête. Parce que la gendarmerie nationale qui a mené l'enquête est crédible. C'est une gendarmerie respectée et cela est largement suffisant pour organiser ce procès tant attendu par le peuple sénégalais’.

En outre, les jeunes camarades de Talla Sylla informent avoir reçu le soutien des Sénégalais qui ont manifesté pour la mise sur pied d'un ‘front de libération de la justice’. Cela pour l'éclatement de la vérité et une justice ‘saine et indépendante’. Parce que, indique Ousmane Ndiaye, ‘nous sommes convaincus que la justice, telle qu'elle est aujourd'hui, reste manipulée. Et il faudrait nécessairement libérer la justice pour que beaucoup de dossiers qui dorment dans les tiroirs du pouvoir judiciaire puissent être élucidés pour l'intérêt du peuple sénégalais’.

Yakhya MASSALY
Source: Walfadjri

Article Lu 1417 fois

Samedi 6 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State