Je suis pudique, et alors ?

Pas que vous regrettiez vraiment le froid, mais au moins, avec l'hiver, votre grande pudeur n’était pas mise à mal.



Je suis pudique, et alors ?
Quand l’été arrive, votre alarme rouge clignotante se met en marche : il va falloir montrer vos jambes dans la rue, et peut-être même plus que vos gambettes sur la plage, sans parler de Jules qui ne rêvera que de voir vos traces de bronzage... Argh !
Liés aux complexes pour certaines, à la peur des regards envieux et du jugement pour d’autres, la pudeur et le rapport au corps compliquent les choses.
Bonne nouvelle, on peut apprendre à lâcher prise, mais on n’est pas obligées !
Nous avons passé au crible 5 situations types. Découvrez vite nos conseils pour assumer votre pudeur ou au contraire, vous dévoiler un peu ! Et donnez-nous à chaque fois, votre avis.




Mercredi 22 Août 2012

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News