Référence multimedia du sénégal
.
Google

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : Sorano se remémore l’héroïque “Mardi de Nder”

Article Lu 1992 fois


A l’occasion de la journée internationale de la femme, le Laboratoire genre et recherche scientifique de l’Ifan a organisé une commémoration de « Talaatay Nder » (Mardi de Nder). La manifestation a été marquée par la présentation sur scène de quelques tableaux de la pièce de théâtre « Nder en flammes » d’Alioune Badara Beye.

La scène de Sorano s’est transformée en une vaste cour royale. En sourdine, la voix de feue Adja Mbana Diop, cette grande cantatrice du Walo, décline les épopées glorieuses de cette contrée qui a marqué l’histoire et la géographie du Sénégal. Cette histoire a été racontée dans les livres , elle a été dite par les griots et écrite par la plume des écrivains et dramaturge.

« Nder en flammes » d’Alioune Badara Beye raconte une des plus belles et mais également une des plus dramatiques page de l’histoire du Walo. IL s’agit du sacrifice des femmes du village Nder, ancienne capitale de cette province.

Ecrite en 1990, cette pièce théâtrale relate l’immolation par le feu de la Linguère Fatim Yamar Khouriaye Mbodj et des autres femmes de Nder qui ont préféré cette fin tragique plutôt que l’asservissement auquel les destinaient les assaillants maures du Trarza. Ainsi, quelques passages de cette pièce ont été joués. Une prestation mettant en exergue le rôle des femmes dans le Walo. Cette manifestation était organisée en prélude à la journée internationale de la femme, par le Laboratoire genre et recherche scientifique de l’Ifan de l’Université Cheikh Anta Diop, en partenariat avec le ministère de la femme.

Selon Fatou Sarr, chef de ce laboratoire, il est important de se rappeler l’histoire du Walo et surtout la séquence de Nder. « A l’instar des autres pays du monde, le Sénégal commémore tous les 8 mars, le massacre des ouvrières du textile de New York, en 1857, revendiquant de meilleures conditions de travail. Au Sénégal, 30 ans avant cet événement, le 7 mars 1820, des femmes ont consenti le sacrifice ultime pour leur patrie, au nom de l’honneur, de la dignité et de la liberté » souligne Fatou Sarr. Elle a aussi exprimé le souhait de voir cette journée du 7 mars commémorée en prélude à la journée internationale de la femme. Dans un mémorandum remis au ministre de la Culture, le peuple du Walo, par la voix de Fatou Sarr, veut que l’histoire de Nder soit enseignée dans les écoles et aussi que des rues portent le nom des héroïnes de Nder.

Présidant cette manifestation, le ministre de la Culture, du Patrimoine Historique Classée, des Langues nationales et de la Francophonies , Mame Birame Diouf, a annoncé que le site de Nder sera bientôt matérialisé à l’instar des autres sites historiques comme Thieytou, le village du savant Cheikh Anta Diop. Cette manifestation a enregistré la présence des ministres d’Etat Oumar Sarr, par ailleurs maire de Dagana et Ousmane Masseck Ndiaye, maire de St Louis ,ainsi que le ministre de la femme, Awa Ndiaye. Plusieurs communications sur l’histoire du Walo et des femmes ont été prononcées par les professeurs Penda Mbow et Boubacar Barry ainsi que d’autres fils du Walo.

Source: le Soleil

Article Lu 1992 fois

Samedi 8 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State