Référence multimedia du sénégal
.
Google

JOAL Un Italien de 68 ans poursuivi pour détournement de mineurs

Article Lu 11892 fois


Alexandro Mory, un italien retraité âgé de 68 ans, était poursuivi à la barre du tribunal de Mbour pour détournement de mineur. Délit réprimé par l’article 348 du code pénal. Plusieurs personnes ont reconnu que l’Italien exerçait des actes contre-nature sur des garçons et filles et révèlent qu’il faisait visionner des films pornographiques à ces derniers. Le substitut du délégué du procureur a requis la disqualification des faits en attentat à la pudeur et la condamnation à trois mois ferme.
Le 7 mai 2008 à Joal, une jeune fille de 12 ans - K.S - qui partage la même classe que la fille d'Alexandro Mory est invitée par ce dernier à se rendre en mer par bateau avec la permission de sa grand-mère. Après le déjeuner, tous les trois se rendent dans les lagunes. En un moment donné, Selon Alexandro, K.S s’est retrouvée dans les eaux et a failli se noyer. Il s’est jeté dans la mer pour la sauver. Après l’avoir réanimée, il l’a amenée chez lui où il a fait coucher la fille sur son lit. À 20h15mn, les gendarmes se sont présentés à son domicile et lui ont demandé la fille. Mais Alexandro leur a répondu qu’elle ne se trouvait pas chez lui. N’étant pas nés de la dernière pluie, les pandores forcent la porte d’entrée et trouvent sur le lit d’Alexandro la fille toute nue et enveloppée d’un drap. Pourquoi Alexandro n’a pas fait porter des habits à la fille s’il prétend qu’elle avait froid et que sa température avoisinait 38 degrés ? Pourquoi il n’a pas averti les parents de la fille ? Voilà autant de questions qui mériteraient d’être élucidées. À cela, s’ajoute la déclaration de la fille à l’enquête préliminaire comme à la barre, selon lesquels Alexandro Mory, après le déjeuner, lui avait proposé de faire la sieste avec lui moyennant la somme de 500 francs, mais qu’elle avait décliné son invitation. Plusieurs personnes ont défilé à la barre. Et n’ont pas mis de gants pour indexer l’Italien comme étant un pédophile. Saër Loum, le directeur de l’école, a indiqué que des parents l’ont informé que des élèves fréquentent la maison d’Alexandro Mory. Il a ainsi recensé une quarantaine d’élèves (garçons et filles) âgés de 7 à 14 ans. Il révèle que des enfants font l’école buissonnière pour se retrouver chez Alexandro. D’après ses investigations, une fille de son établissement passait la nuit chez l’Italien. Et le lendemain, il a convoqué la mère de l’enfant et depuis lors, il s’étonne que la fille ne vienne plus à l’école et qu’il n’ait plus revu la mère. Selon le directeur de l’école, les enfants regardent des films pornographiques et certains s’accusent mutuellement de s’enfermer avec Alexandro. Une élève lui a confié qu’elle ne part plus chez Alexandro depuis qu’elle a appris qu’il a le sida. Abdou Karim Sarr, un Infirmier, appelé lui aussi à la barre, a souligné qu’un jour, il a vu une femme qui frappait sa fille parce qu’elle fréquente le domicile de l’Italien pour regarder des films pornographiques. Arrivée chez lui, sa fille lui a dit qu’elle regarde des films pornographiques chez Alexandro. Et lorsqu’il s’est rendu en compagnie d’autres personnes chez l’Italien, ce dernier leur a fait visionner des images pornographiques via Internet. Il ajoute que l’Italien entretient un réseau d’enfants qu’il propose à ses amis et révèle que c’est sa fille qui démarche les enfants. C’est au tour de Maïmouna Thior, née en 1984, et épouse d'Alexandro de soutenir que les enfants passent la nuit à la maison et qu’elle les a vus regarder des cassettes et des films pornographiques à la télévision. Appelé à répondre sur ces accusations, l’Italien a confirmé que les garçons et filles passaient la nuit chez lui et les enfants regardaient des scènes pornographiques à Internet et dans les chaînes TV. Un nommé Walawa Diakhaté a déclaré avoir vu Alexandro forcer un garçon à entrer chez lui et qu’il avait appelé les gendarmes. Un autre témoin, Kor Sarr, a témoigné qu’Alexandro faisait des attouchements à sa fille et qu’il proposait aux enfants des bonbons. Selon le parquet, le prévenu devrait être poursuivi pour pédophilie et attentat à la pudeur. Il a requis la disqualification des faits en attentat à la pudeur. Il a ensuite sollicité une peine de trois mois ferme. Pour Me Bâ, le conseil de Mory, «aucun de ceux qui ont témoigné n’a assisté aux faits à part la grand-mère qui a donné l’autorisation à sa petite fille. Et concernant l’attentat à la pudeur dont parle le parquet, il ne s’agit que d’une rumeur». En conclusion, l’avocat a plaidé la relaxe pure et simple d’Alexandro Mory. Délibéré le 29 mai 2008 prochain.

Source: L'observateur

Article Lu 11892 fois

Samedi 24 Mai 2008





1.Posté par LE NEGRE le 24/05/2008 21:22
CE MONSIEUR EST UN VRAI PEDOPHILE QUI NE POUVANT ASSOUVIR SES BAS INSTINCTS CHEZ LUI N'A RIEN TROUVE DE MIEUX QUE LE SENEGAL OU TOUT EST PERMIS QUAND ON EST BLANC MEME AU DETRIMENT DE NOTRE JEUNESSE..
CONDAMNEZ-LE ET APRES SA PEINE FOUTEZ LE DEHORS DE NOTRE PAYS.

2.Posté par supporter le 25/05/2008 18:50
bien dit negre moi je vis en italie je sais ce qu'on subit par contre au senegal quant on est blanc tout est permis

3.Posté par kalzo le 26/05/2008 01:23
il merite la peine capitale c est un touriste sexuel enfermer le ciao sono tutti dei pedofili i italiani e anche bastardi ciao

4.Posté par toubab le 07/06/2008 17:16
Il faut lui couper je sais bien quoi!!!!!!
Et la prison au Sénégal ! Pas l'Europe pas de place pour lui !!!!
Qu'il crève .

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State