Référence multimedia du sénégal
.
Google

« JIGEEN » PAR LE GROUPE « THIES NUN BENN » : Une cassette dédiée aux femmes

Article Lu 1708 fois


Le groupe « Thiès Nun benn », lauréat du concours « Tund Joor », organisé par l’Ong Plan, est assurément né sous une belle étoile. Après un long cheminement de 12 ans, les jeunes du quartier Cité Lamy, qui composent cette troupe, font actuellement un tabac. Ils ont sorti en décembre 2007 leur première cassette intitulée « Jigeen »* (femmes en ouolof).

Thiès - Parmi les nombreux groupes que polarise la cité du rail, on peut dire sans risque de se tromper, que Le groupe « Thiès Nun benn » émerge du lot.

Abdoul Sy alias « Been Nongo », Rab et Nazira ont réussi un travail de fourmi qui a abouti au succès éclatant que connaît le groupe. Leur responsable, en l’occurrence Abdoul Sy, n’est nullement grisé par ce succès quant il dit : « Nous gardons les pieds sur terre. Et comme nous l’ont toujours enseigné nos parents, seul le travail paie et qu’il faut toujours avoir le sens de l’humilité ».

Le credo de ces jeunes est surtout de lancer des messages moralisateurs, voire éducatifs. « Been Nongo » et ses camarades d’enfance se disent déterminés à lutter contre la drogue sous toutes ses formes, le non-respect des parents, le port de tenues vestimentaires indécentes chez les jeunes filles, mais également chez les garçons. Le groupe thiessois vient de mettre sur le marché une nouvelle cassette qui renferme des morceaux aussi succulents qu’accrocheurs. Il suffit tout simplement de les écouter pour s’en convaincre. On retiendra, entre autres, « Jiggeen gui » qui magnifie le rôle que la femme, épouse et mère à la fois. Pour Been Nongo, il faut plus de respect et de considération à la femme. « Malheureusement, certains hommes font d’elle une chose malléable et corvéable à souhait. Aujourd’hui, le constat est amer. Les femmes subissent toutes sortes de sévices On assiste à des violences corporelles, psychologiques. Il faut que cela cesse » dénonce Abdoul Sy.

Il fustige en même temps, les femmes qui ne sont plus des modèles et des références. D’autres morceaux comme « Jageen jëf », « Xaléyi », « Tound bi », « Xippi bët », entre autres, en disent long sur le savoir-faire et le sens de l’imagination de ces jeunes qui excellent dans le reggae, le rap, l’acoustique, le jazz, etc.

Selon « Been Nongo », leur entrée en studio a pu avoir lieu grâce aux bons offices de l’Ong Plan et le producteur Rio Festar de Rufisque. Leurs remerciements vont également à l’endroit du père Elhadji Moussa Sy, ainsi qu’à l’artiste Jean Faye et à Laye en service au ministère de l’information.

Source: Le Soleil

Article Lu 1708 fois

Lundi 3 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State