Référence multimedia du sénégal
.
Google

JEAN ARMAND NANGA INSTALLE UN «TRIBUNAL»: A LA DOUANE LES DG DE NESTLE SENEGAL ET D'AÏS BRASSERIES ENTENDUS

Article Lu 11656 fois


JEAN ARMAND NANGA INSTALLE UN «TRIBUNAL»: A LA DOUANE LES DG DE NESTLE SENEGAL ET D'AÏS BRASSERIES ENTENDUS
La Douane est-elle en train de changer de stratégie ? Son Directeur général, Jean Armand Nanga, a, en tout cas, initié une dynamique de discussions et de clarification avec les personnes et les entreprises qui sont en procédure contentieuse avec la Douane. C’est dans ce cadre que l’homme d’affaires Pierre Aïm et le Directeur général de Nestlé Sénégal ont été entendus, dans ce cadre. Ce, en vue de trouver des solutions à l’amiable qui ne lèsent pas trop les intérêts des sociétés poursuivies. Ça bouge dans les affaires contentieuses opposant des opérateurs économiques et la Douane sénégalaise. La semaine dernière, le Directeur général de Nestlé Sénégal, flanqué de ses conseillers juridiques et fiscaux, s’est longuement entretenu avec le Directeur général de la Douane, Jean Armand Nanga. Une séance d’explications sur les fraudes douanières qui sont reprochées à la filiale de l’une des multinationales les plus puissantes au monde. Il faut dire que Nestlé-Sénégal avait accepté de transiger pour près de 4 milliards de francs Cfa. Une posture qui avait permis aux responsables de Nestlé-Sénégal d’éviter des poursuites judiciaires contre les responsables de la boîte au Sénégal. La société, qui encourt des redevances, amendes et pénalités, a présenté devant le Dg de la Douane, des éléments pour contester les délits qui lui sont reprochés. Un dossier qui a été étudié minutieusement par les éléments de la Section d’enquête de la Douane. Toutefois, des sources précisent que la rencontre qui a été fructueuse pourrait faire bénéficier des circonstances atténuantes à Nestlé. «La rencontre était destinée à l’examen de certains actes contenus dans le mémorandum de Nestlé-Sénégal. Laquelle a fourni des documents pour contester les faits», renseignent des sources ayant requis l’anonymat. L’opérateur économique Pierre Aïm, qui a été déféré au Parquet récemment pour le délit de fraude sur le sucre, a été également entendu. En fait, l’homme d’affaires, qui a été condamné à payer 10 milliards de FCfa, a finalement vu son amende «corrigée» à la baisse. D’ailleurs, c’est à partir du mois de janvier 2010 qu’il devra commencer à payer le reliquat pour une durée d’un an.

On parle aussi d’une évolution dans l’affaire opposant la ressortissante française, Corinne Picard, à la Douane. Cette dernière a été épinglée pour fraude douanière et condamnée à verser 7 milliards de FCfa pour droits non perçus. En fait, la femme d’affaires française, qui a construit des villas de résidence à Saly, en associations avec d’autres, bénéficiait d’exonérations sur le matériel de construction. La Douane reproche à sa société d’avoir illégalement vendu 55 villas des «Résidences les Alizées» à environ 100 millions de francs Cfa, la pièce. Il semble que dans cette affaire, le principe de faire transiger individuellement les personnes citées dans cette affaire ait été retenu. «Depuis 15 jours, tous ceux qui ont eu des contentieux avec la Douane ont été invités à présenter des éléments de défense. Lesquels peuvent être pris en considération dans le règlement définitif des contentieux. Et, il y a eu des débats contradictoires qui ont permis aux différentes parties de se comprendre et d’esquiver les jalons d’un meilleur partenariat entre la Douane et le secteur privé. Nous espérons que cette dynamique va perdurer pour le bien-être de l’économie nationale. Cette démarche peut adoucir les relations entre la Douane et les opérateurs économiques», précisent des soldats de l’économie. Mais qui sera le prochain devant «le tribunal» de Jean Armand Nanga dans les jours à venir ? L’opérateur Moustapha Tall, qui ne cesse de contester les faits qui lui sont reprochés après avoir transigé pour plus d’un milliard de FCfa, pourrait, dans les jours à venir, être entendu. Surtout qu’il a adressé des correspondances à toutes les autorités compétentes

Mamadou Seck
Source L'Observateur

Article Lu 11656 fois

Mardi 24 Novembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State