Référence multimedia du sénégal
.
Google

Israël : Commémoration de l’assassinat de Rabin

Article Lu 1441 fois


Israël marquait hier le 12ème anniversaire de l’assassinat de Yitzhak Rabin sur fond d’une campagne de l’extrême droite pour libérer son meurtrier qui suscite l’indignation.

Jérusalem - Le 4 novembre 1995, Yigal Amir, un juif religieux d’extrême droite, avait abattu le Premier ministre de trois balles dans le dos, à Tel-Aviv, dans le but affiché de faire capoter les accords de paix israélo-palestiniens de 1993. Le 12è anniversaire tombait hier selon le calendrier lunaire hébraïque.

Cet assassinat, perpétré lors d’une manifestation pacifiste monstre, avait plongé le pays dans la stupeur, alors que pointait l’espoir d’une possible issue au sanglant conflit israélo-palestinien. "Je me tenais au côté de Rabin ; son visage rayonnait face à cette merveilleuse manifestation de soutien. Au même moment, l’ennemi abject, impitoyable, attendait, froidement, au bas des marches, un pistolet chargé dans la main", s’est souvenu le président israélien Shimon Peres.

"L’assassin lui a tiré dans le dos mais il a frappé la nation au cœur. L’histoire et le peuple ne pardonneront jamais cette ignominie", a-t-il ajouté, excluant toute grâce pour l’assassin. La cérémonie officielle débute à 15h 00 locales (13h 00 Gmt) au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem où se trouvent sa tombe et celle des grands de la nation en présence de M. Peres et du Premier ministre Ehud Olmert.

La Knesset (Parlement) consacrera ensuite une séance extraordinaire à la commémoration qui se tient cette année sur fond de polémique déclenchée par l’extrême droite, à l’origine d’une campagne pour obtenir la libération du meurtrier, Yigal Amir.

Elle organise à Tel-Aviv une contre-cérémonie pour, selon elle, révéler "le véritable visage de Rabin" et réhabiliter les opposants d’Oslo, a déclaré Katty Cohen, une des organisatrices. Aujourd’hui âgé de 37 ans, l’assassin purge une peine de réclusion à perpétuité et n’a jamais exprimé de regret pour son acte, sa famille allant jusqu’à affirmer qu’il s’était "sacrifié" pour Israël. Dans une vidéo réalisée à 150.000 exemplaires par ses partisans, sa mère Geoulah, estime que son acte était "prédestiné" par son nom, Yigal signifiant "sauveur" en hébreu. "J’ai vu Rabin descendre (du podium). J’ai décidé de l’abattre pour le neutraliser politiquement. Je ne regrette rien, Dieu m’en garde", dit Yigal Amir, dans un extrait de son interrogatoire au soir du meurtre, rendu public lundi par la Police. Il affirme qu’il aurait pu ce soir-là abattre également Shimon Peres, mais qu’il représentait pour lui "une cible secondaire".

Les médias israéliens ont rapporté la semaine dernière que la protection rapprochée du président israélien avait été renforcée sur ordre du Shin Beth, le service de sécurité intérieure, suite à une campagne de dénigrement d’une extrême violence le visant sur des sites ultra-nationalistes israéliens.

Yigal Amir a pu se marier en 2004 et son épouse, Larissa Trimbobler, 42 ans, divorcée et déjà mère de 4 enfants, doit accoucher d’un fils, conçu lors de visites en prison. Dalia Rabin, la fille de M. Rabin, a regretté mardi que l’assassin n’ait pas été exécuté. "Je pense qu’il aurait fallu le tuer, non pas parce qu’il s’agit de mon père mais parce que l’assassin a tiré dans le dos de la démocratie", a-t-elle déclaré à la télévision publique israélienne. Chef de l’état-major israélien lors de la guerre de Six Jours qui avait permis en 1967 à l’Etat juif de conquérir la Cisjordanie et la Bande de Gaza, Rabin s’était vu décerner le prix Nobel de la Paix en 1994 conjointement avec son ministre des Affaires étrangères Shimon Peres et le dirigeant palestinien Yasser Arafat après la signature des accords d’Oslo.

Source: AFP

Article Lu 1441 fois

Jeudi 25 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State