Référence multimedia du sénégal
.
Google

Indignée par la sortie de Moustapha NIASSE : La Cap 21 déclenche la riposte contre les ‘comploteurs’

Article Lu 1312 fois

Selon la Cap 21, le ‘Front Siggil Sénégal’, à travers ses visites auprès des organisations politiques, sociales, économiques, citoyennes et même diplomatiques, ne vise qu’un objectif ‘subversif’, qui n'est autre que de ‘renverser un régime démocratiquement élu’. Ainsi, l'appel de Moustapha Niasse, à travers la presse, pour ‘une révolution populaire, passive’ a indigné la conférence des leaders de la Cap 21 qui sonne la mobilisation ‘pour barrer la route aux comploteurs’.



Indignée par la sortie de Moustapha NIASSE : La Cap 21 déclenche la riposte contre les ‘comploteurs’
‘La conférence des leaders tient à porter à la connaissance de toutes les autorités religieuses du pays que la majorité va déclencher une riposte à la hauteur des initiatives déjà prises par les tenants du complot mis en place, pour défendre le choix des populations, injustement menacé, et barrer la route aux comploteurs et à leurs alliés. La conférence des leaders a mis au point un plan d’action de riposte qu’elle commencera à dérouler, dès le début de la semaine prochaine. Dès à présent, elle proclame que la subversion ne passera pas’. Ces propos sont dits dans un ton ferme et déterminé par Mactar Guèye, le porte-parole de la Cap 21, au sortir de la réunion extraordinaire des leaders de cette coalition, samedi. En plus clair, les 46 partis membres de la Cap 21 n'entendent pas laisser le terrain libre à l'opposition. ‘Ce sera désormais du mon pied ton pied avec le Front Siggil Sénégal. Nous comptons rendre visite à toutes les organisations, tous les chefs religieux et les représentations diplomatiques visités par le Front Siggil Sénégal pour donner notre lecture de la situation économique et politique du pays, différente de celle de l’opposition boycotteuse. Car, pour nous, la vraie opposition est à l’Assemblée nationale et tente de construire quelque chose. Celle-là s’est exclue d’elle-même’, a renchérit Mactar Guèye.
La Cap 21 accuse Moustapha Niasse d’avoir tenu, entre autres, dans la presse du jeudi 22 avril 2007, ces propos : ‘Une révolution populaire, passive, intelligemment conçue pour se débarrasser du régime de Me Wade’. L’indignation suscitée par ces déclarations auprès des leaders de la Cap 21 est à son comble, qui considère que ‘cet aveu est grave. Il est même très grave’. Et les camarades du Pr Iba Der Thiam qui a présidé la réunion, de crier en chœur au ‘complot’. ‘Ainsi donc, toutes les gesticulations que l’on a déployées, depuis des semaines, avec une débauche médiatique sans précédent, pour visiter des organisations politiques, sociales, économiques, citoyennes et même diplomatiques, n’étaient, au fond, qu’un écran de fumée pour tromper les interlocuteurs. Elles n’avaient qu’un seul et unique objectif : tisser sur un fond de mensonges délibérés, une trame de solidarité autour d’un objectif subversif, à savoir renverser un régime démocratiquement élu par des méthodes sournoises d’embrigadement de forces diverses dont certaines s’étaient, pourtant, jusque-là, érigées en gardienne des valeurs démocratiques, des droits attachés à la personne humaine, de la légalité républicaine et du respect de la volonté populaire’, a asséné le porte-parole de la Cap 21.

Pour Mactar Guèye qui se faisait l’écho des sentiments des autres représentants ou leaders de partis de la Cap 21, il s’agit d’une véritable ‘agression publiquement proclamée’. C’est la raison pour laquelle, les leaders de la Cap 21 attirent l’attention de l’Etat sénégalais sur ‘les déclarations faites par Moustapha Niasse’ et lui demandent ‘d’en tirer toutes les conséquences de droit qu’elles appellent’. Quant aux organisations ‘à qui les vraies intentions du Front Siggil Sénégal avaient été cachées’, la conférence des leaders de la Cap 21 les invitent à se désolidariser de son projet. Quant à celles qui n’avaient pas encore pris position, la conférence des leaders de la Cap 21 se dit convaincue qu’elles ne se laisseront pas enfermées dans le piège dans lequel le ‘Front Siggil Sénégal’ souhaite les attirer.

Par ailleurs, Moustapha Niasse a été sévèrement critiqué par la conférence des leaders de la Cap 21 qui l’a qualifié ‘d’un des naufragés de l’élection présidentielle dernière, que le peuple a démocratiquement rejetés’. Les partis membres du ‘Front Siggil Sénégal’ n’ont pas, non plus, été épargnés.

Pour la Cap 21, ce sont des ‘fossoyeurs de la démocratie qui fourbissent leurs armes en vue de la restauration du régime Ps et ses satellites que le suffrage universel a définitivement parqués à la périphérie de la société’.

Mamadou SARR
Source: Walfadjri

Article Lu 1312 fois

Lundi 27 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State