Référence multimedia du sénégal
.
Google

Incendies en Californie : le bilan des morts s’est alourdi

Article Lu 1493 fois


Les 10.000 pompiers qui luttent depuis cinq jours contre la quinzaine de feux toujours actifs dans tout le sud de l’Etat ont profité de conditions météorologiques plus clémentes depuis mercredi. Ils ont enregistré de premiers succès sur le terrain, où 1.400 maisons et 1.820 km2 sont partis en fumée depuis dimanche. "La situation est en train de s’améliorer, les vents mollissent. Je pense que nous allons voir beaucoup de progrès dans les jours qui viennent", a affirmé un spécialiste du Centre national de lutte contre les incendies de Boise (Idaho, nord-ouest), Mark Beighley. Dans la région de Los Angeles, les soldats du feu ont circonscrit deux foyers, respectivement à 100 et 70%. Ces incendies ont parcouru 365 km2 à eux seuls.

Les efforts des pompiers se concentraient jeudi dans le sud de l’Etat, autour de San Diego où 500.000 personnes ont été évacuées au plus fort de la "tempête de flammes" qui s’est abattue sur la région et a provoqué pour plus d’un milliard de dollars de dégâts aux bâtiments. Dans cette zone proche de la frontière mexicaine, six feux restaient très actifs et aucun n’était maîtrisé à plus de 20%. Si des milliers de personnes ont été autorisées à rentrer chez elles, plus de 45.000 maisons restaient menacées jeudi par les flammes en Californie, selon les autorités. Le plus important des incendies de la région de San Diego a détruit près de 800 km2 et rayé de la carte des quartiers entiers, notamment dans la localité de Rancho Bernardo où des habitants effondrés ont retrouvé leurs maisons rasées. C’est dans la ville voisine de Poway que la Police a découvert deux corps dans une maison calcinés, portant le bilan des victimes à cinq morts. Les deux adultes, un homme et une femme, étaient portés disparus après avoir apparemment refusé d’évacuer leur maison quand la ligne de flammes approchait.

Sur le plan des déplacés, seuls quelques centaines de personnes restaient présentes hier matin au stade Qualcomm de San Diego, l’un des centres d’hébergement d’urgence réquisitionnés par les autorités et qui avait accueilli lundi jusqu’à 20.000 évacués, selon des médiats locaux.

Deux autres foyers restaient préoccupants pour les soldats du feu, toujours épaulés par des dizaines d’avions et d’hélicoptères. Près de la ville d’Irvine, dans le comté d’Orange, entre Los Angeles et San Diego, plus de 1.000 pompiers tentaient de prendre l’avantage sur un feu d’origine criminelle qui a dévasté près de 90 km2 de collines et n’était plus maîtrisé qu’à 30% jeudi, contre 50% annoncés la veille. Plus de 1.500 soldats du feu étaient aussi affectés à la lutte contre deux incendies dans la région montagneuse de San Bernardino, à près de 200 km à l’est de Los Angeles, où 300 résidences et 45 km2 de forêts de résineux ont brûlé.

EN BREF : ISRAËL/PALESTINE - Nouvelle rencontre Olmert/Abbas aujourd’hui

Les dirigeants israéliens Ehud Olmert et palestinien Mahmoud Abbas doivent se rencontrer de nouveau aujourd’hui pour tenter de faire avancer les négociations sur un règlement du conflit avant la réunion internationale prévue d’ici fin 2007. La rencontre, qui sera la deuxième depuis le début du mois, aura lieu à la résidence officielle du Premier ministre israélien, à Jérusalem. Un responsable palestinien a confirmé qu’une rencontre entre les deux dirigeants aurait lieu aujourd’hui.

Des équipes israélienne et palestinienne de négociateurs ont tenu une nouvelle rencontre mercredi soir pour tenter de parvenir à un document conjoint sur les contours d’un règlement du conflit israélo-palestinien.

Ce document doit servir de base à des négociations sur un traité de paix censées être formellement lancées dans la foulée d’une réunion internationale sur le Proche-Orient parrainée par les Etats-Unis et prévue avant la fin de l’année à Annapolis, près de Washington.

Le document doit aborder les questions-clé du conflit, à savoir les frontières du futur Etat palestinien, le sort des réfugiés palestiniens, des colonies juives et de Jérusalem.

PAKISTAN - Au moins 30 morts dans un nouvel attentat

Au moins 30 personnes ont été tuées hier dans le nord-ouest du Pakistan dans un attentat contre un camion militaire, le 23e d’une série qui a fait près de 430 morts en plus de trois mois, attribués ou revendiqués jusqu’alors par les islamistes proches d’al-Qaïda et des talibans.

L’attentat s’est produit à la périphérie de Mingora, le chef-lieu du district de Swat, ancien haut lieu touristique. Il y avait plus de 30 soldats à bord du camion quand l’explosion est survenue, a expliqué un policier sur place. Cette nouvelle attaque, probablement perpétrée par un kamikaze selon des sources policières, survient après une série sans précédent d’attentats dans tout le pays depuis trois mois et demi, attribués ou revendiqués par les islamistes proches d’al-Qaïda et des talibans.

Le plus sanglant a été commis il y a une semaine : 139 personnes ont été tuées quand deux kamikazes ont fait exploser leurs bombes à Karachi (sud) à proximité du camion blindé transportant l’ancien Premier ministre Benazir Bhutto qui célébrait, au milieu d’une foule gigantesque, son retour au pays après huit ans d’exil.

AFGHANISTAN - Les enfants au bord d’une catastrophe humanitaire

Les combats entre les talibans et la force multinationale, la multiplication des attentats suicides et des opérations armées contre des écoles "font que la situation des enfants afghans est aujourd’hui la plus dangereuse depuis 2002", a estimé Martin Bell, ambassadeur de la section britannique de l’Unicef pour les crises humanitaires. Lors d’une conférence de presse à Genève, M. Bell a salué "les grands progrès" accomplis en Afghanistan dans les domaines de la santé, de l’alimentation et de l’éducation au cours des dernières années, mais averti que le conflit risquait de les annihiler.

Depuis 2001, le nombre d’enfants scolarisés a nettement progressé, notamment chez les filles, qui représentent désormais le tiers des effectifs contre 3% sous le régime des talibans, hostiles à l’éducation des femmes. Les talibans s’en prennent à présent aux établissements scolaires et 44 écoles ont dû fermer leurs portes durant le seul premier semestre de l’année, à la suite de menaces ou d’attaques lancées par les rebelles.


AFP

Article Lu 1493 fois

Vendredi 26 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State