Référence multimedia du sénégal
.
Google

Incendie au meeting de Thiès : Les avocats du Ps saisissent le Doyen des juges

Article Lu 1696 fois

Les socialistes ne sont pas décidés à laisser impuni l’incendie qui a visé leur meeting du dimanche dernier. Leurs avocats ont, pour ce faire, enclenché une procédure devant le Doyen des juges de Thiès. Laquelle vient s’ajouter à une auto-saisine du procureur.



Incendie au meeting de Thiès : Les avocats du Ps saisissent le Doyen des juges
(Correspondance) - Le pool d’avocats en charge de la défense des intérêts du Parti socialiste semble décidé à faire en sorte que la vérité éclate au grand jour dans l’affaire dite de l’incendie au meeting du Ps à Thiès. En effet malgré l’auto-saisine du procureur de la République qui a valu au présumé coupable, Mouhamed Lamine Massaly, une audition de huit heures de temps, de 10 heures à 18 heures, le pool d’avocats du Parti socialiste a déposé, hier aux environs de 16 heures, une plainte avec constitution de partie civile auprès du doyen des juges d’instruction de Thiès. Cette procédure qui vient s’ajouter à l’action déjà engagée par le procureur de la République, Me Moussa Bocar Thiam qui était venu déposer la plainte au nom de ses confrères du collectif l’explique par la peur qu’ils ont d’une impunité encore une fois au Sénégal. Laquelle peur justifie le fait qu’ils aient choisi de saisir directement un magistrat du siège qui, en l’occurrence, se trouve être le doyen des juges d’instruction de Thiès à qui la loi permet de faire les investigations nécessaires sans être sous la coupole ou le diktat de qui que ce soit. ‘Le juge d’instruction est un magistrat totalement indépendant du parquet, du ministère de la Justice, du Premier ministre et du président de la République’, renseigne-t-il. Cette peur est d’autant justifiée, selon lui, que le présumé coupable a été relâché après moins de 10 heures d’audition. ‘Nous avons entendu que le procureur a ouvert une enquête. Certaines personnes suspectées ont été entendues puis relâchées alors qu’au Sénégal le délai de garde-à-vue n’est pas de 10 heures mais plutôt de 48 heures’. Et Me Moussa Bocar Thiam de poursuivre pour dire que pour moins que cela, des gens croupissent encore en prison. De ceux-là, il citera le cas du jeune étudiant Mamadou Sarr qui, pour avoir mis le feu devant la porte d’entrée de l’ambassade du Canada au Sénégal, parce qu’on avait refusé de lui renouveler son visa, a écopé de deux ans de prison et s’est par la suite suicidé en prison. Aussi estime qu’il n’est pas normal que, parce qu’on est militant d’un parti au pouvoir, on se permette de faire des actes de vandalisme et se retrouver sans aucune punition possible, sans aucune poursuite judiciaire possible. ‘Il est temps que les Sénégalais se reprennent et que l’on sache qu’au-delà des institutions, la population sénégalaise doit être préservée. La sécurité doit être sauvegardée. C’est un droit inaliénable pour tout un chacun quelque soit leur rang. Si quelqu’un commet un délit, la loi doit sévir dans toute sa rigueur’, déclare Me Thiam.
Ce dernier s’est toutefois dit d’avis qu’avec cette plainte qu’il vient de déposer auprès du doyen des juges d’instruction et qui vient s’ajouter à l’auto-saisine du procureur, ses confrères du collectif des avocats du Parti socialiste et lui sont en droit d’espérer qu’une enquête objective, une instruction nette et précise seront entamées et que les coupables, qui sont d’ailleurs, selon lui, connus de tous seront inculpés et placés sous mandat de dépôt.

A la question de savoir si les deux procédures ne seront pas de trop pour une même affaire, l’avocat dira que c’est possible parce que l’enquête a été engagée auprès du procureur près le tribunal de Thiès et l’enquête devant le doyen des juges. Toutefois, il appartiendra aux autorités judiciaires de voir l’opportunité de pouvoir les joindre. ‘Cela relève de l’imperium des magistrats’. S’agissant de la plainte, il fera savoir qu’elle vise deux délits que sont la tentative d’assassinat et l’incendie volontaire. Le collectif d’avocats en charge de ce dossier est composé, entre autres, de Mes Moussa Bocar Thiam, Aïssata Tall Sall, Jacques Baudin, Birame Sassoume Sy et Wagane Mbaye.

L’occasion sera aussi mise à profit par Me Thiam pour se désoler de ce qu’il a appelé une simulation consistant à mettre le feu sur une voiture en stationnement à la permanence du Parti démocratique sénégalais à Dakar et en panne depuis des années pour ensuite tenter d’en faire porter la responsabilité aux jeunes socialistes. Aussi se félicitera-t-il de ce que les Sénégalais ne soient pas dupes pour se rendre compte qu’il ne s’agit que d’une mauvaise farce.

Sidy DIENG
Source Le Soleil

Article Lu 1696 fois

Jeudi 21 Janvier 2010





1.Posté par aliounne le 21/01/2010 19:34
Il faut se reveiller les senegalais....
www.reveilsenegal.net

2.Posté par Bakh le 21/01/2010 19:46
J'avoue que même moi en ce moment j'ai envie de casser du PDS!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State