Référence multimedia du sénégal
.
Google

Implication du Ndi dans le processus électoral : Bathily démonte Iba Der Thiam

Article Lu 11158 fois

Le professeur Abdoulaye Bathily, a démenti hier en marge d’une conférence de presse organisée par la coalition Bennoo Siggil Senegaal, le professeur Iba Der Thiam qui demande l’implication du Ndi dans le processus électoral comme il a eu à le faire dans les années précédentes.



Implication du Ndi dans le processus électoral : Bathily démonte Iba Der Thiam
« Si la Cap21 a porté son choix sur le National démocratic institut (Ndi), c'est parce qu’il connaît le code électoral du Sénégal pour y avoir travaillé pendant des années et aidé à trouver un consensus dans les années précédentes », avait affirmé Iba Der Thiam. Une affirmation que le professeur Abdoulaye Bathily a balayé hier d’un revers de la main. « Le Sénégal recèle de personnalités capables de jouer pleinement ce rôle de médiateur. Il n'est donc pas question pour les leaders d'aller chercher un étranger pour arbitrer le processus électoral », a d’emblée précisé le leader de la Ligue Démocratique (Ld). Qui précise, « aucune force extérieure, aucun parti politique ou organisation de la société civile extérieure n’est intervenue pour jouer le rôle de médiation au Sénégal. Parce que chaque pays a son histoire électorale, son système électoral. Et il appartient aux acteurs, politique lorsque la volonté politique est là de faire progresser la démocratie, de se mettre ensemble avec des forces neutres pour régler les problèmes». A en croire Abdoulaye Bathly, « La seule fois que le NDI qui s’occupe, effectivement, de questions électorales, de problèmes de la démocratie, est venu ici (au Sénégal) c’est lorsqu’il y a eu la crise de 1988, et ceci à la demande de certains partis et du gouvernement, et cet institut américain a offert ses services pour nous aider à chercher de la documentation relative aux processus électoraux dans le monde et une fois que la discussion a été ouverte entre le gouvernement et l’opposition, l’on n’a plus entendu parler de NDI. Cela, jusqu’à la conclusion du code électoral consensuel de 92».

Pour rappel la Cap 21 recevant des organisations de la société civile Iba Der Thiam avait laissé entendre que pour avoir un code consensuel il faut un médiateur extérieur : le National démocratic institut (NDI). Une meilleure manière, selon Iba Der Thiam et ses camarades, d'assurer la transparence dans le déroulement des travaux. 'Nous pensons que la meilleure façon de régler la question du choix du médiateur c'est de faire appel à un médiateur extérieur, totalement indépendant, qu'on ne peut soupçonner d'aucun parti pris", avait affirmé le coordonnateur de la Cap 21. C’est pour cette raison que Iba Der Thiam, et ses camarades demande ntau Ndi (National démocratic institut) américain de venir jouer la fonction de médiateur.

Biram NDIAYE
Source Sununews.com

Article Lu 11158 fois

Mercredi 17 Février 2010





1.Posté par M.KANDJI le 17/02/2010 20:16
Les paroles d'un SAPP LEKK ( sanpp=cri de l'oiseau ; lekk= bouffer ) , ne mérite pas d'être relevé PROFESSEUR

2.Posté par kara le 18/02/2010 05:59
« Le Sénégal recèle de personnalités capables de jouer pleinement ce rôle de médiateur. Il n'est donc pas question pour les leaders d'aller chercher un étranger pour arbitrer le processus électoral »,

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State