Référence multimedia du sénégal
.
Google

Immeuble « WAIZANI » de Dakar: Une nurse de la clinique des Madeleines inculpée de vol de bijoux

Article Lu 1736 fois


Employée à mi-temps par une famille libanaise de Dakar, une nurse de la clinique des Madeleines s'est fait arrêter pour flagrant délit de vol de bijoux en or, et aussi de numéraires. Le vol a été perpétré dans le week-end du 10 au 11 Février 2008 dans l'appartement des victimes, situé dans l'immeuble « WAIZANI » de Dakar. Quelques semaines après, des témoins ont témoigné à la police, sur la culpabilité de la nurse, finalement démasquée et conduite au parquet pour son délit.

Le vol de Bijoux et de numéraires, perpétré depuis le week-end du 10 au 11 Février 2008, vient d'être éclairci par la police de la Sûreté Urbaine. Les victimes, un couple Libanais, s'étaient absentées de leur appartement sis dans l'immeuble « WAIZANI » de Dakar, pour se rendre à une cérémonie de mariage dans la région de Kaolack. À leur retour, le couple a été informé par leur gouvernante de ce quelqu'un avait défoncé leur bibliothèque, et dérobé tous les bijoux en or de la maîtresse de maison, en plus d'une forte somme de numéraires. Aussitôt après, le chef de famille M. N. B est allé porter l'affaire au commissariat de police de la Sûreté Urbaine. Sur place, N. B a expliqué aux policiers que partant en voyage avec sa femme, il avait laissé dans sa maison, ses quatre ménagères et ses enfants. Trois des ménagères sont celles qui s'occupent essentiellement des travaux domestiques, et la quatrième se trouve être une nurse, travaillant à la clinique des Madeleines, mais employée à mi-temps pour prendre soins de leur deux jumelles en bas âges. Le sieur N. B et sa femme ont été surpris à leur retour de voyage d'apprendre la mauvaise nouvelle, par la bouche de l'une des ménagères, qui n'est autre que la gouvernante. Par la suite, il a été constaté que tous les bijoux de sa femme, estimés à 4 millions de Francs CFA avaient disparu, de même que la somme de 400 mille Francs. Au début de l'enquête, le couple n'a accusé aucun de son personnel, déposant simplement une plainte contre X. Quelque temps après, l'une des ménagères a affirmé avoir soupçonné la nurse dénommée A. Mbaye. Des déclarations de cette dernière, il ressort que A. Mbaye a eu des réactions très suspectes le lendemain des faits. Premièrement, elle est sortie de l'appartement en prétextant amener les petites jumelles en promenade chez leur oncle, avant de finir chez elle aux HLM 5. Le témoin a déclaré que A. Mbaye avait pris le même bus qu'elle et qu'en cours de route, elle l'avait vu cacher une pochette de couleur marron sous ses aisselles. Cela a été fait après que l'une des jumelles s'était plainte de piqûres d'objets à l'endroit où elle l'avait placée. Convoquée et interrogée sur ces faits, la mise en cause a tout nié, expliquant que ce jour-là, elle n'avait par devers elle qu'un petit porte-monnaie de couleur verte, et que jamais l'une des jumelles ne s'était plainte lors du trajet. Concernant la visite qu'elle a effectuée à son domicile des HLM 5, elle dit l'avoir faite à la demande des petites, qui voulaient changer un peu d'air. C'est ainsi que la police l'avait libéré de sa garde-à-vue d'une petite durée, le 21 Février 2008. Des jours suivants, la patronne de la mise en cause, la dame B, a révélé à la police que des collèges de sa nurse l'avaient aperçue avec des bijoux de grande valeur et importés. Questionnée par l'une d'elles, A. Mbaye a raconté avoir acheté les bijoux lors de son voyage au Liban, en compagnie de ses employeurs. Pourtant, la fouille faite au domicile de la nurse par les policiers de la Sûreté Urbaine , n'avait pas révélé la présence de bijoux ni de coffre les contenant. Voilà ce qui a démasqué la mise en cause. Cependant, réinterrogée, A. Mbaye a encore nié les faits, déclarant que tous les témoins ont menti sur son compte. Elle accepte certes détenir des bijoux en or, mais ce n'est que quelques pièces qu'elle porte presque toujours. Vu tous les indices graves et concordants, qui motivent son inculpation, A. Mbaye a été arrêtée et conduite au parquet, malgré ses dénégations. Et aussi, malgré le fait qu'elle crie sur tous les toits que, le seul responsable du vol n'est autre que le fils aîné de ses employeurs…

Source: L'office

Article Lu 1736 fois

Samedi 1 Mars 2008





1.Posté par aliou le 01/03/2008 22:48
mais c'est quoi une nurse? journalisme de poubelle....

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State