Référence multimedia du sénégal
.
Google

Ils sont deux adolescents à élire domicile au marché de Thiaroye. Le premier aux initiales de M.B porte difficilement ses 17 ans. Il est frêle et on lui donnerait volontiers moins de 13 ans. À la veille de la fête de Tabaski, il a quitté son village,

Article Lu 1607 fois


On ne finira jamais de parler des multiplicateurs de billets de banque qui ne sont en réalité que des escrocs. Combien sont-ils aujourd’hui ceux qui ont perdu leur fortune en voulant être riche sur un coup de baguette magique. La liste est longue et continue de s’allonger. Mariama Sané dite Yama vient d’être victime d’un de ces marchands d’illusion. Elle a perdu, dans l’opération, 570.000 francs et son portable qui coûte 60.000 francs. L’escroc lui avait promis 100 millions de nos francs.
À Saly Niakh-Niakhal, à chaque bout de rue, on t’indique un grand sorcier guinéen ou malien qui serait capable de faire descendre la lune. Tellement le mythe du Marabout «Lak kat» est ancré dans les cerveaux. Yama Sané, une jeune dame de Saly Niakh-Niakhal, n’est pas prête d’oublier sa mésaventure. En 2006, Mohamed Camara débarque au Sénégal pour exercer le métier de charlatan. Il choisit la petite côte, particulièrement Saly Niakh-Niakhal pour s’installer. Au fil du temps, il fait connaissance avec une dame D.C qui ne tarde pas à lui présenter une de ses amies Yama Camara qui rencontrait des difficultés financières. Étant au courant des durs moments que traversait la dame, Mohamed Camara lui proposa de la rendre riche à vie. Et lui demande un million qu’il se propose de le lui multiplier en une centaine de millions. Ne l’ayant pas, elle tape à gauche et à droite pour rassembler cette somme et va même jusqu'à s’endetter. Elle réussit à réunir 570.000 francs et appelle Mohamed Camara au téléphone. Ce dernier lui fixe rendez vous chez sa copine D.C à Niakh-Niakhal pour démarrer les opérations. Le lendemain, Mohamed Camara commence à faire des démonstrations avec un billet de 10.000 francs pour ferrer la dame. Après ces tours de passe-passe qui ont émerveillé Yama, celle-ci se décide à verser les 570.000 francs à Mohamed Camara pour espérer récolter 100 millions de nos francs. Après lui avoir remis des paquets bien scotchés, il lui dit de ne les ouvrir que dans deux jours. Yama Sané était contente de faire de bonnes affaires et rêvait déjà d’être dans la cour des riches. Profitant de cette euphorie, l’escroc emprunte le portable de la dame pour faire un appel. Au bout de quelques minutes, Yama et sa copine se rendent compte que Mohamed Camara a disparu. Et que les paquets ne contenaient que du papier blanc. Yama Sané venait de réaliser qu’elle était tombée dans une arnaque. Et pour se plaindre, elle se rend à la brigade de gendarmerie de Saly faire une déposition. Deux ans plus tard, précisément le 25 janvier 2008, Mohamed arrive à Niakh-Niakhal en provenance de la Guinée. Mais il a eu le mauvais réflexe de passer à la devanture de la porte de D.C, la copine de la victime. Du coup, il sera reconnu et conduit à la brigade par cette dernière. Face à l’enquêteur, Mohamed Camara ne reconnaît pas les faits, soutenant n’avoir jamais rencontré ces dames. Au terme de sa garde-à-vue, Mohamed Camara, né en 1984 à Faranah en république de Guinée, a été présenté au procureur de Thiès mardi 30 janvier pour escroquerie.

Source: L'observateur

Article Lu 1607 fois

Mardi 5 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State